Vous ne vous sentez plus à l’aise dans votre couple, vous vous sentez étouffé(e) par votre partenaire, abandonné(e) ou au contraire presque harcelé(e). Il est peut-être temps de quitter votre conjoint(e). Depuis un moment déjà, vous tournez autour du pot et culpabilisez à l’idée même de mettre un terme à votre relation amoureuse. Cependant, vous êtes malheureux/se au quotidien. Même si vous et votre partenaire avez toujours des moments de complicité, vous sentez que la flamme est en train de s’éteindre ou s’est éteinte de votre côté.

Décider de rompre est toujours une décision difficile à prendre et beaucoup plus encore si vous avez des enfants ensemble ou si vous vivez ensemble. Cependant, il est important de savoir quand s’en aller pour éviter de faire plus de mal que nécessaire, que ce soit à vous-même ou à l’autre. Alors, comment savoir si vous devez vraiment quitter votre conjoint ? Que faire après avoir pris la décision ? Comment gérer l’après-rupture ?

Toutes ces questions doivent être, et seront abordées dans cet article pour vous aider à prendre une décision. Gardez à l’esprit que votre bien-être et votre bonheur doivent toujours passer au premier plan. Si les choses ne changent pas avec votre conjoint(e) après de nombreuses conversations et que vous êtes toujours malheureux/se ou que vous souffrez, il est envisageable de quitter votre conjoint(e).

 

 

Comment savoir quand je dois quitter mon conjoint(e) ?

Le passé est plus fort que le présent.

Vous viviez de beaux jours à votre rencontre, tout était absolument parfait et vous étiez fous amoureux l’un de l’autre. Vous pouviez discuter pendant des heures sans jamais vous quereller. Vous aviez 1001 sujets de conversation, la tête pleine de projets, et partagiez des moments de pur bonheur. Seulement aujourd’hui, la situation est bien différente. Bien sûr, vous vous aimez toujours, mais vous avez du mal à communiquer, voire pire, vous semblez tous les deux être épuisés de cette relation et ne faites plus réellement d’efforts pour la sauver. Alors, comme à une bouée, vous vous accrochez à ces souvenirs qui vous réchauffent le coeur. Vous les revivez presque au quotidien pour passer outre le fait que votre couple est tout simplement à la dérive. Le passé est plus fort que le présent et vous vous y accrochez fermement pour maintenir cette relation : “nous avons vécu tellement de choses ensemble”, “nous nous sommes promis de nous battre pour notre couple” ou encore “il/elle représente une grande partie de ma vie”. Si vous vivez plus à travers les souvenirs passés que dans le présent, votre relation n’a plus réellement de raison d’être.

 

Vous différez dans vos valeurs, opinions et projets. 

Dans un couple, en apprenant à se connaître au quotidien, dans l’intimité il n’est pas rare de se rendre compte que certains aspects de la personnalité de votre partenaire ne sont pas compatibles avec la vôtre. Alors avec l’amour, vous faites des compromis jusqu’au jour où vous ne pouvez tout simplement plus fermer les yeux sur vos différences, et ce malgré vos sentiments. Peut-être que vous ne souhaitez pas avoir d’enfants et que votre partenaire, au contraire, veut une grande famille. Il/elle veut vivre une vie d’aventure et vous, vous priorisez la sécurité. Il/elle a des croyances que vous ne parvenez tout simplement pas à accepter. C’est le moment de vous rendre à l’évidence : le petit bout de chemin que vous avez fait ensemble prend fin ici, et vous devez maintenant continuer la route tout seul(e).

 

Vous vous étouffez dans votre couple. 

À cause de vos insécurités, votre jalousie ou vos caractères respectifs, vous vous étouffez dans votre couple. Vous êtes sans arrêt en train de vous disputer, vous communiquez de manière négative, vous faites preuve de violence, qu’elle soit physique, verbale ou psychologique. Chantage et manipulation font partie de votre quotidien. Vous souffrez et vous savez que votre conjoint(e) souffre également, mais aucun de vous ne parvient à prendre la décision qui mettra fin à votre relation. Néanmoins, il arrive un moment dans votre vie de couple où vivre la relation est plus épuisant physiquement et mentalement que de se battre pour la maintenir. Vous perdez finalement beaucoup plus que vous ne gagnez dans votre couple. Vous avez plus de moments de désarroi que de moments de bonheur à deux. Il est temps de quitter votre conjoint pour une relation où vous serez pleinement heureux/se comme vous le méritez.

 

Vous ne vous apportez plus rien.

C’est la fin lorsque vous n’arrivez plus à vous faire évoluer mutuellement, à construire ensemble. Votre conjoint(e) ne vous apporte plus ce petit plus qui le/la rendait unique et différent(e) des autres. Vous êtes simplement ensemble pour rester ensemble, peut-être par habitude, et vous finissez par vous contenter de ce que vous pouvez obtenir de votre partenaire : plus de petites attentions, plus de mots doux, plus d’excitation. C’est la routine, vous vous ennuyez, mais n’avez tout simplement pas le coeur à partir. Quitter votre conjoint(e) dans cette situation est la meilleure solution pour reprendre le contrôle de votre vie, vous stimuler et repartir sur de bonnes bases.

 

Comment gérer la rupture ?

Discutez à coeur ouvert avec votre conjoint(e).

Après avoir pris votre décision, il est important de discuter avec votre conjoint et lui expliquer ce que vous ressentez. Vous pouvez essayer d’écrire une lettre si vous vous sentez plus à l’aise avec cette idée dans un premier temps, mais il est important que vous ayez une conversation en face à face. Faites-lui comprendre par quelles étapes vous êtes passées avant de prendre votre décision, pourquoi vous prenez cette décision et pourquoi c’est la meilleure des choses à faire pour vous. En revanche, si vous craignez que la réaction de votre conjoint(e) ne soit violente, la meilleure solution est certainement d’écrire une lettre explicative et de vous en aller.

 

L’annoncer à votre famille.

Annoncer la nouvelle à votre entourage est une étape indispensable, surtout si vous avez des enfants. Gardez à l’esprit qu’il est certainement préférable pour des enfants d’avoir des parents heureux et séparés plutôt que des parents malheureux en couple. Cela va être une étape extrêmement difficile à surmonter pour vous et votre famille si vous étiez dans une relation depuis plusieurs années. Cependant, vous trouverez également le soutien dont vous avez besoin chez vos proches. Cherchez à vous rapprocher de ceux ayant une énergie positive et bienveillante à votre égard. Cela vous donnera le petit coup de pouce dont vous avez besoin pour continuer à avancer et définitivement tourner la page sur cette relation.

 

Soyez patiente avec vous-même.

Après avoir quitté votre conjoint(e), ne plongez pas dans la première relation qui se présente à vous. Prenez du temps pour vous reconnecter avec vous-même et faire le deuil de cette relation. Sans cette étape, il est fort probable que vous vous précipitez et que vous fassiez les mauvais choix. Réservez-vous du temps à vous, passez du temps avec vos proches, ne planifiez pas vos prochaines conquêtes amoureuses et profitez de la vie ! Lorsque vous aurez fait le deuil complet de cette relation amoureuse, vous le saurez.

 

 

Quitter son conjoint n’est pas une décision facile à prendre. Vous devez peser le pour et le contre, et ensuite déterminer si cette relation vous apporte plus que ce qu’elle ne vous coûte. Il est toujours avisé de ne pas prendre de décision en temps de crise aiguë de couple mais plutôt de consulter un professionnel, qui saura vous aider et vous guider. Vous savez peut-être même déjà ce que vous devez faire, mais vos sentiments vous retiennent et vous font espérer une amélioration dans la situation de votre couple. Ne vous faites pas de faux espoirs, si vous souhaitez quitter votre conjoint(e), identifiez les raisons et prenez le temps de les lui expliquer. C’est un moment difficile, mais c’est une première étape vers peut-être plus d’épanouissement personnel !

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Partagez cet article !