Avis – Découvrez les Témoignages de mes Clients

Couple heureux qui s'enlace et rit ensembleAvant d’enfin nous décider à entamer une thérapie de couple, nous ne nous adressions plus la parole que lorsqu’il était question de notre fille. On faisait chambre à part et nous en étions même arrivés à séparer nos affaires pour ne plus avoir à communiquer…Je me demande souvent si nous en serions arrivés là si nous avions fait la démarche il y a un an, quand notre vie de couple a commencé à se dégrader…

Avant que je ne change de département à mon travail, je voyageais beaucoup et était absente de la maison la majorité du temps. Alors il était le papa mais endossais aussi une grande partie du rôle de maman… Ce n’est que quelques mois après ma mutation que les rôles se sont plus ou moins remis à leur place.
A être plus présente, j’ai vite compris à quel point notre situation pouvait nous peser tous les deux…surtout moi qui pensais être la seule à souffrir de notre situation.

Je crois que le déclic est arrivé à ce moment-là. Depuis plus d’une année, je refuse constamment ses propositions d’aller voir quelqu’un pour sauver notre couple. Je pensais qu’il me le proposait par devoir ou juste pour notre fille. Mais en réalisant que cela l’affectait également, je me suis dit qu’il fallait au moins essayer alors on a contacté Myriam.
Comme nous avions des emplois du temps assez chargés tous les deux, les séances à distance étaient l’idéal.

Nous savions que rendus là où nous étions, il nous fallait une personne extérieure, neutre et qui saurait comment faire pour nous aider à au moins retrouver une communication saine.

Ce qu’il faut garder en tête en entamant une thérapie, c’est que ce n’est pas une solution miracle qui fera que la finalité sera que le couple sera sauvé, que tout ira super bien après car on n’a aucune certitude. Et c’est avec cet état d’esprit que nous nous sommes lancés. Notre objectif était de ne pas jeter toutes ces années par la fenêtre en laissant notre relation se dégrader davantage.

Et grâce à l’impartialité et tous les exercices et outils que Myriam a su nous donner au fur et à mesure que nous avancions, nous avons pu renouer le dialogue.
Bien sûr, il y a encore beaucoup de sujets délicats que nous n’abordons pas, mais au moins les échanges ont repris et ce n’est plus violent ou nocif comme cela l’était toujours auparavant.

Je dois admettre que j’étais constamment agressive lorsque je m’adressais à lui car je gardais tellement de choses, comme le sentiment d’être en permanence jugée ou attaquée, pour moi.
Et ces choses-là, tous ces sentiments négatifs, j’ai enfin pu les exprimer, les lui faire comprendre à chaque séance. Il m’a même demandé si je n’attendais pas les séances, à chaque fois, pour cracher toute ma colère et mes ressentiments…

Ce que nous avons tous les deux le plus apprécié était la manière de Myriam de reformuler ce que nous avions tous les deux à dire pour que l’autre puisse l’entendre et l’encaisser sans se sentir attaqué ou blessé… C’est ce qui nous a le plus aidé à communiquer à nouveau et à déculpabiliser.

Il y a eu des moments pénibles où je me disais que l’on allait droit dans un mur et que l’on ne s’en remettrait pas. Mais à chaque fois, ce qui me paraissait être une voie sans issue était une nouvelle clé pour nous réapproprier notre couple. Chaque outil nous a appris l’écoute, comment dire les choses sans s’agresser à chaque fois, comment nous souhaiterions reconstruire notre relation, comment exprimer ses sentiments de manière plus posée…

C’est ce qui fait sans doute que l’on puisse échanger à nouveau. Ce n’est pas encore des conversations complices et chaleureuses certes. Mais aujourd’hui, nous savons tenir une conversation sans nous agresser et de manière plus constructive, plus conviviale. Et maintenant, nous savons comment éviter les dérapages ou comment calmer les tensions quand les choses nous échappent. C’est plus facile de vivre ensemble, vraiment.

Cyril et Sophie, 47 et 38 ans, Besançon, Forfait Connexion

Femme quarantaine blond, souriante et épanouieAu moment où j’avais pris contact avec Myriam, j’étais encore au fond du trou, incapable même de penser que je pouvais me remettre de ma séparation avec mon ex-mari.
Je me sentais incapable de faire quoi que ce soit. J’avais perdu tous mes repères parce que tout mon petit monde gravitait autour de lui et je restais enfermée chez moi car je ne supportais plus la compagnie de qui que ce soit.

Ma famille et mes amies ne savaient plus quoi faire car je ressentais le besoin de parler de tout ce que je ressentais mais pas avec eux. J’avais besoin d’une personne neutre et objective, mais surtout extérieure à tout ça…

La démarche n’était pas facile car c’est une chose que je n’avais jamais imaginée. Mais je sentais bien que j’avais besoin d’aide et comme je ne sortais quasiment plus de chez moi à cette époque, je me suis tournée vers la thérapie à distance.

Franchement, je ne m’attendais pas à des résultats si palpables, même mon entourage a vu le changement dans ma façon d’être et ma façon de vivre, d’interagir avec les autres… Vraiment j’en suis fière aujourd’hui !

Je fais plus de choses par moi-même, moi qui dépendait totalement de lui. Aujourd’hui je fais des choses pour moi alors qu’avant je m’effaçais tellement que j’en finissais par m’oublier… Et non seulement je peux parler de lui sans fondre en larmes, mais je peux de nouveau discuter avec lui en me sentant tout à fait bien. Je lui dis enfin tout ce que je pense et aujourd’hui, c’est lui qui est mal à l’aise quand il nous arrive de parler. Sans doute parce que je suis plus ouverte, épanouie, plus sûre de moi, plus “moi” en fait, celle d’avant notre histoire.

Je me suis retrouvée, faisant moins une fixette sur le passé et ressassant moins tout ce qui m’a fait du mal. Je suis libérée en quelque sorte.

C’est vrai que ma priorité n’est pas de trouver quelqu’un tout de suite et de refaire ma vie, mais je l’envisage, une fois que je me serais reconstruite et que j’aurais trouvé et retrouvé la personne que j’étais et que je suis. En tous cas, j’ai fait mon deuil de cette relation et j’avance.

Beaucoup de phrases de Myriam m’on aidé à avancer, à relativiser et me situer dans tout le chaos de ma vie à l’époque. Toujours les bonnes questions au bon moment, le doigt sur ce qui fait mal quelques fois mais après je me sens bien car à chaque fois, ça m’aide à avancer et à me sentir mieux.
Elle est vraiment à l’écoute et attentive à tout ce que j’avais et ai à raconter. Elle ne me juge pas et ça m’a fait tellement de bien de pouvoir extérioriser tous mes sentiments.

Je réalise que je ne serais sans doute jamais sortie de ce tunnel sombre où je m’engouffrais si je n’avais pas admis que j’avais besoin d’aide. Mon ego a failli m’empêcher de demander de faire la démarche car à cause de la société, on se dit que ça fait honte d’aller voir un professionnel. Et pourtant pas du tout, et c’est dommage d’ailleurs que la thérapie soit vue comme cela…

Aujourd’hui, je suis de nouveau moi et je sors plus souvent. Je reconstruis petit à petit à ma vie sociale, comme je me reconstruis d’ailleurs.
Et oui, je vais divorcer et déménager mais ce n’est pas la fin du monde. Grâce au travail fait avec Myriam, je le vois comme une nouvelle chance, une nouvelle aventure !

Elise, 39 ans, Marseille, Pack de séances

Belle femme de la cinquantaineJ’étais assaillie par les questions et les doutes, notamment par rapport mon mariage et mon rôle de mère. C’est parce que j’en ai réellement ressenti le besoin que j’ai pris contact avec Myriam.

J’avais l’impression d’être totalement submergée par mes émotions, notamment la culpabilité qui me rongeait et ce qui compliquait le tout, c’était mon incapacité à exprimer tout ça et à m’ouvrir aux autres…

Avant chaque séance vidéo, je me demandais ce que je pouvais bien dire à Myriam, de quoi est-ce que l’on pourrait bien parler mais à chaque fois j’étais surprise de voir comme les interactions pouvaient être fluides et stimulantes avec elle.
J’avais déjà eu des expériences avec d’autres thérapeutes auparavant mais il n’y a jamais eu de réelles interactions et cela ne m’a rien apporté.

Il n’a fallu que ces quelques semaines pour que je puisse apprendre à dire ce que je ressentais, comment je vivais les choses et mes émotions. Je me sentais véritablement libre durant les séances, ce qui nous a permis de dénouer petit à petit tous les blocages grâce à des exercices et des outils efficaces.

J’ai encore du chemin à faire, notamment dans mes interactions avec les autres mais le plus grand pas accompli est sans doute ma capacité aujourd’hui à ne plus me laisser accabler par toute mon hypersensibilité et toutes ces réflexions qui m’empêchaient au final d’avancer et de m’épanouir…
c’est ma façon de penser elle-même qui a changé et en bien. Je suis plus sûre de moi et libérée.

Aujourd’hui par exemple, je suis en pleine procédure de divorce mais je le vis mieux que je n’aurais pu le penser… C’est dur et douloureux mais je ne vois pas que ce que je laisse derrière, je suis plus focalisée sur ce qui m’attend devant et cela me réjouis car pour la première fois depuis longtemps je ne suis plus une boule d’émotivité et de négativité et ma relation avec mon fils s’améliore de plus en plus chaque jour et cela va au-delà de mes espérances.

Axelle, 49 ans, Dijon, Forfait Clarté

Couple heureux et compliceC’est parce que notre relation partait à la dérive et que nous n’avions plus d’autres alternatives que nous nous sommes dit que quitte à finir par nous séparer, autant nous laisser une ultime chance. Dans le pire des scénarios, nous pourrions mettre les choses à plat avant de nous quitter et aurions un certain apaisement dans l’éventualité d’une rupture…

Nous avions déjà fait des séances en cabinet et cela n’a pas été concluant. C’est pour cela que nous nous sommes tournés vers la thérapie de couple, cette fois à distance, notamment la gestalt qu’une de nos amies nous avait recommandé car cela a marché pour son mari et elle.
Et c’est ainsi que nous avions contacté Myriam.

Nous avons tout de suite senti la différence dans les échanges, les méthodes et les exercices.

Ce n’est pas juste une personne qui se contente d’acquiescer, d’écouter, il y avait des réponses, des pistes et chaque exercice nous a permis d’avancer, de faire un pas l’un vers l’autre et de renouer avec la communication.

La généalogie, la ligne de vie et le fait de retracer l’histoire de notre relation nous avaient ouvert les yeux sur le fait que nous n’avions pas du tout les mêmes souvenirs et la manière de vivre et nous rappeler de notre passé à deux.
C’était une complète découverte de l’autre, notamment pour moi qui avait la fâcheuse habitude de penser savoir tout ce qu’Irène ressentait, sans jamais véritablement le lui demander.

En quelques séances seulement, nous en avions tellement appris l’un sur l’autre que cela en était inouï, surtout pour deux personnes aussi pudiques et renfermées que nous…

Sans vraiment en prendre conscience, nous voulions tous les deux que cette thérapie fonctionne, nous voulions tous les deux sauver notre couple. Et même si nous avions réalisé que jusque-là, nous nous étions toujours retrouvés après les différentes crises auxquelles nous avions eu à faire face, la présence et l’encadrement de Myriam nous ont permis d’être plus soudés aujourd’hui.

Nous nous entendons mieux et sans nous en apercevoir, nous avions retrouvés goût à discuter, à passer du temps ensemble et nous redécouvrir. Même notre projet d’acheter une maison ensemble, qui était en suspens depuis plus de 5 ans aujourd’hui est de nouveau d’actualité et c’est un énorme pas en avant pour nous.

C’est vrai que l’idée de faire une thérapie de couple, même une thérapie tout court n’est pas facile à accepter pour beaucoup mais cela a marché pour nous car la méthode et l’approche de Myriam est vraiment efficace et elle est vraiment présente dans le processus. C’est pour cela que le seul regret que nous ayons est d’avoir attendu si longtemps avant de nous décider et sauver notre relation.

Noël et Irène, 44 et 45 ans, Lisbonne, Forfait Connexion

 Beau et jeune homme qui croise les brasLorsque j’ai pris contact avec Myriam, j’étais encore en pleine thérapie de couple, à essayer de recoller les morceaux avec Mireille qui sera bientôt mon ex-femme. Nous étions en pleine crise car elle avait découvert mon infidélité au moment même où j’étais en train d’y mettre un terme… C’est d’ailleurs la seule raison pour laquelle elle a accepté de nous accorder une ultime chance.

Après de multiples séances en couple avec l’autre thérapeute, je ne voyais pas de progrès et j’en étais toujours au même point que lorsque j’entretenais encore ma liaison extra-conjugale avec Karine. Un malaise, une boule de culpabilité et une profonde tristesse liée à mon mariage qui ne me quittaient pas et je n’arrivais pas à en comprendre la raison.
C’est pour cela que j’ai fait la démarche de mon côté, j’avais d’ailleurs proposé à Mireille de le faire aussi mais sans succès.

Pour ma part, c’était une décision que je ne regrette pas une seconde car chaque séance a été un pas en avant, je ne stagnais pas au même point et j’avais finalement réussi, notamment lors des deux premiers points Skype, à vider mon sac et parler de tout ce qui me dérangeait ou me pesait.

Cette approche de Myriam à ne pas donner de solutions toutes faites mais des pistes, des orientations et surtout, elle m’encourageait à faire mes propres expériences pour mieux me connaître, découvrir ce que je souhaitais vraiment en allant chercher au plus profond de moi.
C’est comme cela que j’ai appris à mieux m’écouter et à me comprendre.

J’ai beaucoup apprécié les échanges car elle écoute avec attention mais elle oriente également vers les pistes de réflexions afin de trouver les réponses nous-même. C’est une approche tout à fait nouvelle pour moi qui a bien fonctionné. Les séances régulières m’ont permis de garder un certain rythme, du coup, je pouvais voir que j’avançais sur le plan personnel mais aussi dans mes relations et sur la fin dans mon travail.

Il y a eu des hauts et des bas et dans la foulée, nous avions finalement arrêté la thérapie de couple avec Mireille mais aujourd’hui, chaque tournant qui a été pris m’a rapproché de ce que je souhaitais réellement. Je suis de nouveau en couple, cette fois un vrai couple, avec Karine, nous sommes en instance de divorce mais en bons termes avec mon ex. Et une chose essentielle pour moi, mes filles savent et acceptent la raison pour laquelle nous ne sommes plus ensemble avec leur mère. Cela a été une révélation pour tous les deux aussi d’ailleurs, même si on tient beaucoup l’un à l’autre, l’un ou l’autre, ou même les deux, pouvons très bien être malheureux dans la relation et au final, ce n’est la faute de personne.

Je n’aurais jamais pensé pouvoir être de nouveau engagé dans une nouvelle relation, ce qui est pourtant le cas aujourd’hui. Et si la première fois, ma relation avec Karine était plus physique, aujourd’hui, en gardant tous les deux une certaine liberté, nous sommes plus proches, plus engagés et c’est grâce au travail fait avec Myriam. J’ai réalisé que je voulais être plus proche de quelqu’un mais c’est dans la forme que cela diffère des engagements que j’ai connu jusque-là. Nous tenons l’un à l’autre mais sans nous mettre de pression, sans devoir habiter ensemble, nous appeler impérativement tous les soirs, nous voir tous les jours. Nous sommes plus libres mais plus engagés que la première fois.
Côté travail, tout va mieux également, j’ai entamé une nouvelle carrière qui me satisfait pleinement et me donne envie, de nouveau, d’aller au boulot tous les matins.

Je suis enfin heureux et plus en accord avec ce que je veux et ce que je suis.

Robin, 34 ans, Tunis, Forfait Clarté

Couple en pleine disputeQuand Fred et moi avions finalement décidé de faire appel à une professionnelle, nous étions dos contre le mur. Plus de communication, les échanges n’étaient que colère et disputes. On en était même arrivés à se demander comment on avait pu tenir jusque-là…
C’est pour cette raison qu’à court de solution, nous avons cherché sur le net et nous avons découvert Myriam qui faisait de la Gestalt Thérapie à distance. Nous avions déjà entendu parler de la Gestalt et de ses bons résultats alors on s’est directement dit « Pourquoi pas ? ».

Alors que nous nous trouvions déjà loin de nos proches, le fait de ne plus arriver à nous entendre ni même discuter dans le calme était devenu insupportable.

Cela nous a pris à peu près trois séances avant de réussir à nous écouter, sinon c’était les engueulades à chaque fois… Myriam était patiente et même à travers les séances bruyantes, elle prenait le temps de nous écouter pour nous aider à nous comprendre et à tempérer nos échanges.
Il y a eu les exercices de communication, ainsi que le génogramme qui nous ont beaucoup aidé à reprendre l’écoute et le dialogue. Ce n’était pas du tout évident mais au fur et à mesure du travail, on a réalisé à quel point c’était important de passer du temps ensemble, de se prioriser, notamment par rapport aux enfants… Tout simplement de se donner du temps à nous pour nous redécouvrir et réapprendre à nous apprécier pour ce que nous sommes au moment présent.

Le premier pas a été de faire des réajustements dans notre travail à chacun. Moins de travail pour lui et plus pour moi, ce qui nous a permis de mieux rééquilibrer notre relation et notre vie de famille.
Les exercices que Myriam nous a donnés ont aussi été d’une grande aide car on a pu les garder en tête à chaque fois que nous étions sur le point de déborder.

Lors des premières séances Skype surtout, nous avons partagé énormément de peine et de colère, de moments agréables de temps en temps, ce qui nous a fait prendre conscience que nous souffrions tous les deux beaucoup dans notre relation.

Je pense qu’inconsciemment, nous espérions tous les deux que cette thérapie soit comme une solution miracle. Au fur et à mesure que l’on avançait, on a réalisé comme on avait du chemin à faire et à quel point il fallait donner de nous pour que ça marche.

C’est vrai que nous avons beaucoup avancé, que nous avons renoué avec la communication et que nous nous sommes rapprochés mais en discutant à cœur ouvert, on se dit que peut-être nous avons besoin d’un peu de temps chacun de notre côté pour nous redécouvrir nous-même d’abord avant de nous projeter dans notre couple…

La vérité est que nous avions réellement besoin d’une personne extérieure et professionnelle pour nous réorienter dans ce que nous souhaitions pour notre couple et c’est ce que nous avons trouvé : une réponse.
A première vue, parler et faire intervenir une personne tierce dans sa relation n’est pas franchement évidente, mais on ne peut en tirer que positif. Je le recommande, vraiment.

Fred et Carole, 34 et 34 ans, Cape Town, Pack de séances

Couple cinquantaine qui sont proches et se sourient

C’est Serge qui a pris l’initiative d’entamer une thérapie de couple. Comme il savait que je n’accepterais jamais l’accompagnement classique, c’est-à-dire me déplacer dans un cabinet une fois par semaine, il a fait des recherches, et c’est comme ça que nous avons décidé que ce serait Myriam.

A cette période, nous étions juste incapables de discuter, ni même d’échanger dans le calme, sans nous crier dessus… Aujourd’hui encore, je n’en reviens pas que l’on soit revenus de si loin, tellement tous les deux dépassés par notre situation.

Contrairement à moi, Serge ne s’est pas tout suite ouvert, ni à moi, ni à Myriam même si c’est lui qui a initié la démarche…
Moi par contre, j’étais tout de suite à l’aise car Myriam est une personne à l’écoute, ça je l’ai directement senti, et à aucun moment je ne me suis sentie jugée. Je pense que c’est pareil pour mon mari, sinon il ne se serait jamais ouvert, peu importe le nombre de séances que l’on aurait fait. Le fait que ce soient des séances Skype m’a aussi beaucoup aidé.

En tous cas, la grosse différence a commencé à se sentir à la troisième séance, puis quand on fait le génogramme. Nous avons compris tellement de choses et c’est sans doute à ce moment-là que nous avons repris le dialogue, petit à petit, sans nous engueuler.

Avant, quand je voulais qu’il fasse quelque chose ou quand il faisait quelque chose qui me déplaisait, je lui montrais juste que j’étais en colère sans lui faire comprendre quoi que ce soit. Et bien sûr, lui en voyant ça, il montait tout de suite sur ses grands chevaux, et bien sûr le ton monte.

Aujourd’hui, on peut en parler, on sait en parler calmement ensemble. Ce qui nous a aidé surtout, c’est une vidéo que Myriam nous a montrer pour surmonter ces disputes interminables. C’était vraiment efficace et ça a transformé notre lien, notre vie de couple mais également notre vie de famille.

Nous ne sommes pas toujours d’accord sur tout, et il nous arrive toujours de nous disputer mais Myriam nous a appris que ce n’est pas la guerre, mais une confrontation, une chance d’apprendre à mieux nous connaître et nous comprendre.

Nous avons beaucoup appris de cet accompagnement avec Myriam et nous avons atteint notre premier objectif qui était de notre thérapie. Nous sommes même aujourd’hui, au-delà de nos espérances car chaque clé, chaque conseil et chaque outil que Myriam nous a donné est tombé pile à chaque fois et ça a donné des résultats vraiment concrets.

On est bien ensemble après toutes ces années de tension, on est plus serein et on se sent plus en sécurité dans notre couple et surtout on a pu vider chacun notre sac (donc on est tous les deux plus légers pour avancer). Et aujourd’hui, on est certain que s’il y a des choses dérangeantes qui se produisent, on pourra en parler sans avoir besoin d’un médiateur. Tout cela, c’est grâce au travail fait avec Myriam, notre couple a eu comme un nouveau souffle.

Serge et Gisèle, 56 et 52 ans, Malaga, Packs de séances

Couple dos à dos avec un sourire apaiséÇa n’allait vraiment plus entre nous que Laeticia a finalement accepté que l’on entame une thérapie de couple, et encore, elle avait imposé une condition : pas de contrainte de temps ni de déplacement.

Comme elle voulait que je quitte la maison car pour elle, ce n’était plus supportable, je voulais absolument trouver une solution, quelque chose avant qu’elle ne veuille vraiment se séparer pour de bon, car je savais qu’une fois ce cap passé, il n’y aurait plus rien à faire.
C’est pour cela que j’ai cherché sur le net et que j’ai découvert Myriam. En découvrant la Gestalt, je me suis dit pourquoi ne pas tenter cette approche et elle a dit oui.
C’est comme ça que l’on a fait notre première séance Skype et même si cela ne semblait pas évident, on a tout de suite senti les premiers changements.

Ce n’était pas facile d’entendre Laeticia me dire en face tout ce qu’elle me reprochait et tout ce qui lui manquait alors que je ne voyais rien. Mais chaque séance difficile nous a permis de renouer la communication et de réapprendre à se connaître et à écouter ce que l’autre avait à dire, surtout pour moi.

Ma femme gardait en fait tellement de choses pour elle, en espérant que je remarque qu’elle n’était pas bien. Elle faisait la gueule, me reprenait pour un rien, se terrait souvent dans le silence et moi, je ne réalisais pas que c’étaient des tentatives de dialogues.
Alors, à chaque séance d’écoute mutuelle, on se rapprochait doucement. Et sans qu’on ne s’en rende compte, la frustration s’est transformée en calme, en écoute et en compréhension de l’autre.

C’est quand on a recommencé à se sourire de nouveau, puis à notre premier fou rire depuis des mois que l’on a senti un changement palpable et que l’on a réalisé comme on est bien ensemble. Plus que jamais, on a voulu reprendre les rennes de notre couple et se retrouver, vraiment.

C’est certain que ça ne s’est pas fait en un jour, il y avait même eu une ou deux séances dans le milieu de l’accompagnement où on s’est engueulés. Mais à chaque fois, Myriam a su mettre en évidence ce qui nous rassemblait et nous donnait des exercices efficaces, au lieu de prendre parti et nous diviser. On s’est senti vraiment « accompagnés » tout le long.

Nous avons pu tirer énormément de leçons de cette aventure et si c’était à refaire, ce serait sans aucune hésitation car on a pu beaucoup avancer et aussi, on a vraiment beaucoup apprécié l’approche douce et le professionnalisme de Myriam pendant ces quelques mois…

Aujourd’hui, on sait ce que c’est de s’écouter, de se mettre à la place de l’autre et de se dire les choses (ce qui nous fait plaisir comme ce qui nous dérange ou ne nous convient pas).
C’est juste un nouveau départ pour notre couple avec comme pilier la communication, la véritable communication parler et écouter.
Aussi, il n’est plus question de séparation, de dernière chance car nous allons mieux.

Roland et Laeticia, 41 et 39 ans, New Port, Pack de séances

Couple dans la quarantaine souriant devant un téléphoneQuand Jacky m’avait proposé de faire une thérapie, notre couple était déjà dans une impasse, instable et vraiment difficile à vivre au quotidien. Nous ne communiquions plus et pour l’un comme pour l’autre, c’était déjà comme fini mais c’était une ultime tentative pour sauver ce qu’il y avait eu entre nous.

Il était dans la frustration, car il avait tendance à beaucoup se reposer sur moi et à attendre beaucoup trop de moi, de ce que je lui donnais qui n’était jamais assez à ses yeux.
Tandis que moi, je ne pouvais pas lui donner plus et je me sentais tellement impuissante par rapport à cela…

Au fur et à mesure des séances, Myriam nous a donné des exercices pour nous apprendre à plus écouter et à donner la parole à l’autre. L’écoute mutuelle notamment, nous a permis de cerner un peu plus les ressentis de l’autre et petit à petit à réajuster nos émotions et notre vision de l’autre car on apprenait à se comprendre.
Bien entendu, certaines remarques ont été difficiles à entendre mais chaque difficulté a été constructive pour chacun de nous.

Jacky a appris à être contente de ce que je pouvais lui donner car il a enfin réalisé que je faisais ce que je pouvais, et moi, je sais maintenant qu’il n’y a pas lieu de culpabiliser quand je ne pouvais pas. C’est un changement des deux côtés qui fait qu’aujourd’hui, notre vie quotidienne est plus vivable, agréable à deux.

En parlant de ce qui nous tenait à cœur et aussi grâce à la ligne de vie, nous avons tous les deux pris conscience comme nous tenons l’un a l’autre et que ce qui nous tenait à cœur se rejoignait en fin de compte. Ça nous a fait beaucoup de bien et c’est comme si un équilibre avait enfin été trouvé pour que l’on se sente bien ensemble au quotidien et dans le futur.

Je me sens plus entendue, et je suis à l’écoute car je sais aujourd’hui que mon mari a des choses à dire, des sentiments à partager, et cela fait beaucoup de bien.
Nous avons même repris le contact physique et peu a peu, notre intimité se reconstruit.

Il ne faut pas se mentir, faire une thérapie, ce n’est pas magique. Il faut donner de soi, y croire et faire les exercices pour que ça marche et avoir des résultats. Le fait que ce soit une thérapie à distance est tout aussi efficace mais juste que l’on ne se déplace pas.
Tous les outils qu’elle nous a donné nous a ouvert des portes vers une meilleure connaissance de notre couple et de nous-même. Elle ne prend pas de parti et intervient toujours au bon moment avec les mots justes. Le travail fait ensemble a vraiment été agréable et payant, je recommande.

Aujourd’hui, notre couple repart sur de nouvelles bases, plus solides, plus posés et on sait tous les deux que l’on a une vision qui se rejoint. Bien sûr, il nous arrive encore d’avoir des différends mais on sait s’écouter maintenant et on gère tout ça ensemble.

Jacky et Odette, 44 et 42 ans, San Salvador, Pack de séances

Couple dans la quarantaine amoureux qui s'enlace et rigoleC’était à une période très difficile de notre relation que nous avons pris contact avec Myriam. Alors que nous venions d’avoir notre petite Anna, Marcel avait découvert mon infidélité quelques années auparavant… Autant dire que rien n’allait plus dans notre relation. La culpabilité et les reproches étaient devenus notre quotidien. Quel que soit le contexte, cela revenait encore et encore sur le tapis et la situation était devenue invivable pour tous les deux.

On savait que l’on avait encore des sentiments l’un pour l’autre malgré tout et surtout, on voulait essayer de sauver notre foyer pour notre fille…
C’est sans doute pour cela que, contre toute attente, c’est Marcel qui m’a proposé cette thérapie et qui avait choisi Myriam Bidaud en faisant des recherches sur le net.

On voulait sauver et reconstruire notre couple et dépasser toute cette douleur, toute cette colère et ces sentiments négatifs qui étaient en train de nous détruire. On voulait aussi réapprendre à communiquer, se comprendre, notamment que Marcel comprenne à quel point j’étais mal quand j’ai fait cette terrible erreur.
Il ne me voyais plus et je voulais qu’il remarque que je pouvais vivre et faire des choses. Aujourd’hui, il l’a enfin réalisé et on apprend doucement à travailler ensemble sur les bases de notre relation et de notre petite famille.

A travers les différents exercices que Myriam nous a donné et avec son impartialité et sa neutralité durant tout l’accompagnement, on a pu découvrir ce que sont concessions, le pardon et à quel point on pouvait se reconnecter ensemble… On a réappris les bases même de la communication et comment vivre et se comprendre avec nos émotions respectives et nos différences…

C’est vrai qu’il y a eu des moments difficiles comme les cinq minutes d’écoute, car je n’avais pas forcément envie d’entendre tous les ressentiments et la colère de Marcel envers moi, mais je ne regrette aucun moment de cette thérapie car à chaque difficulté, on a eu des résultats positifs sur notre couple.

Aujourd’hui, nous avons une vie plus stable, plus équilibrée avec moins de culpabilité et de ressentiment et plus de dialogue et de bienveillance.
On est bien tous les deux, mais aussi et surtout bien pour notre famille et notre fille Anna.
Plus de confiance également et un meilleur équilibre pour tous les deux et notre vie quotidienne est plus douce, loin de ces jours gris où on n’était plus des colocataires qu’un couple.

Franchement, de ce travail fait avec Myriam, j’ai tout apprécié, et je pense que Marcel aussi car si on avait attendu encore plus, je ne suis pas sûre que l’on aurait pu surmonter tout cela. C’est pour cela qu’il ne faut pas attendre le seuil critique et qu’il ne faut pas hésiter à demander l’aide d’un professionnel quand la situation nous dépasse.

Marcel et Audrey, 41 et 39 ans, Düsseldorf, Forfait Connexion

 

jeune homme souriant qui porte des lunettes de soleilAu moment où j’ai pris contact avec Myriam, ça n’allait pas fort dans mon travail. Je n’étais pas bien et je subissais les humeurs de mon boss, incapable de dire non, encore moins ce que je pensais. Je me laissais malgré moi, embarquer dans toute sortes de situations incommodantes et au final, je n’étais pas du tout bien car je n’arrivais pas à me positionner.

Depuis toujours, j’ai toujours essayé de gérer seul tous mes états d’âme, mes difficultés et c’est sans doute pour cela que j’étais devenu un grand pro de la procrastination.
C’est pour cela que je me suis dit « il faut que ça change, j’ai besoin de quelqu’un pour faire bouger les choses cette fois ».
C’est comme ça qu’en faisant des recherches, j’ai trouvé Myriam et j’ai pris rendez-vous car autant dire que dans la ville dans laquelle j’habite, trouver un thérapeute qui parle français et qui a vraiment de l’expérience, ce n’est pas évident. Et je n’ai vraiment pas été déçu.

Myriam est une pro et elle a une approche et des outils et des exercices véritablement efficaces.

Si au début, j’étais beaucoup dans la réserve, j’ai vite réalisé comme je me sentais toujours mieux après chaque séance Skype. Et puis petit à petit, j’ai réussi à parler ouvertement et avec confiance.

J’ai pu aborder énormément de sujets et parler des aspects de ma vie que je n’osais jamais explorer.
Myriam trouvait toujours la phrase juste pour provoquer un tilt, une révélation en moi et à chaque fois, je me sentais mieux, plus apaisé et plus en confiance (en elle et en moi).

J’ai toujours rêvé de me lancer dans la musique mais je n’avais pas assez confiance en moi alors je ne partageais pas, je n’en parlais pas et surtout, je reculais toujours le moment de faire écouter ma musique aux autres…

Finalement, je me suis enfin bougé, et après avoir gagner de plus en plus en assurance, j’ai enfin démissionné de mon travail (je suis actuellement en train de former mon remplaçant) et je vais enfin me consacrer à la musique pour devenir musicien professionnel. C’est un grand pas pour moi mais je suis plus sûr de moi aujourd’hui plus que jamais.

J’ai beaucoup appris sur moi-même, ma façon de fonctionner, de visualiser mon avenir et d’avancer franchement, de prendre position.

Certes, j’ai quelques appréhensions sur le plan financier mais j’ai appris à gérer tout cela et je m’en sors à peu près bien. Je suis certain d’être sur la bonne voie et quand je vois où j’en suis rendu aujourd’hui, je ne regrette pas du tout cette démarche car je suis exactement où j’ai toujours voulu être et j’ai enfin réussi à avancer et à me lancer.

Alexis, 29 ans, Tokyo, Forfait Clarté

Deux hommes de dos,en couple et se tenant par la main

Avant de faire la première séance à distance avec Myriam, nous en avions discuté et on a réalisé que si on ne faisait rien, on allait dans un mûr, sans pouvoir en parler, sans aucune issue pour aller mieux et surtout crever l’abcès.

Nous n’avions jamais fait de thérapie avant et on appréhendait tous les deux de parler de ce nous vivions avec une parfaite inconnue. Même si les deux premières séances étaient dures à gérer, non seulement Franck m’avait rassuré mais la bienveillance de Myriam avait directement calmé mes inquiétudes…

L’écoute active, le génogramme, les exercices et tous les outils que Myriam ajustait toujours à notre rythme et à notre évolution ont fait que cette première expérience a été plus que positive pour Franck et moi. On ne regrette vraiment pas notre démarche et même que je pense que sans cette thérapie, nous ne serions probablement plus ensemble aujourd’hui.

On a exploré beaucoup de domaines durant ce travail ensemble. On a pu parler de nos familles, des bases que nous voulions pour la relation que nous étions en train de reconstruire, mais surtout, nous avons pu sonder toutes les facettes de notre couple, de notre « nous ».

Nous avons particulièrement apprécié le fait que Myriam soit une personne naturellement à l’écoute, et qu’à aucun moment elle n’a émis de jugement. Elle nous a permis de voir les choses d’un point de vue extérieur, ce qui nous a permis de voir les choses d’une manière différente, tout simplement.

Aujourd’hui, nos échanges sont plus fluides et naturels et on peut parler même des choses qui nous dérangent au moment où on en a besoin. On avait failli oublier une chose essentielle qui est à quel point on s’aime, et cet amour a encore grandi aujourd’hui.

La vérité est que si on fait véritablement un travail sur soi, on ne peut qu’avoir des résultats, et de bons. C’est ce qui nous a permis de rebâtir notre relation et on est tellement bien et mieux dans notre relation actuelle que l’on ne peut que remercier Myriam et toutes ces séances qui ont été tellement bénéfiques pour nous.

Antoine et Franck, 38 et 40 ans, Séville, Packs de séances

Couple jeune sur le dos l'un de l'autreIl y a eu infidélité dans notre couple et à la base, nous avions déjà des problèmes de communication alors cela n’a fait qu’empirer la situation.

J’avais en moi tellement de colère que je n’avais pas réussi à exprimer par rapport à tout cela que je n’arrivais même plus à parler sans crier sur Adrien. J’étais devenue tellement agressive, voire violente lorsque je m’adressais à lui.

Quelques mois avant de prendre contact avec Myriam, je l’avais obligé à suivre une thérapie car comme il avait été infidèle, je pensais que forcément le problème ne venait que de lui.
Malheureusement, cette première expérience ne lui convenait pas alors il a arrêté et fait des recherches pour trouver un autre thérapeute. Il voulait vraiment faire une thérapie car je le lui avais demandé et il voulait tout faire pour sauver notre mariage…

C’est comme ça qu’il avait trouvé le contact de Myriam qui propose les séances à distance donc pour lui, c’était pile ce qu’il lui fallait.
Après un premier contact, j’étais étonnée qu’il me demande de faire une thérapie de couple. Et à la vue de tous ses efforts, et de toute l’agressivité que ressentais à chaque fois en sa présence, je me suis dit que peut-être j’avais aussi des sentiments à mettre au clair, alors j’ai dit oui.

La première séance a été tout de suite rassurante car Myriam a su nous mettre en confiance. Et plus elles s’enchaînaient, plus les blocages tombaient les uns après les autres.
Il y a eu notamment une séance où j’ai enfin pu « vider mon sac » et dire à Adrien tout ce que je ressentais, ce que je pensais et ce que j’attendais de lui. C’était tellement libérateur.
Pour lui, ce n’était sûrement pas agréable à entendre mais grâce à cela, on a pu faire un grand pas et se rapprocher de nouveau après plusieurs mois.

J’avais réalisé comme je pouvais être dure des fois et comme il lui était impossible de deviner ce que j’attendais de lui alors que je ne lui disais rien.
Lui, de son côté a compris comme toute cette histoire a été dure pour moi, tout autant que ces premières réactions.

A chaque fois que l’infidélité revenait sur le tapis et que l’on était sur le point de sombrer à nouveau dans le gouffre de reproches, la défensive, la colère et la culpabilité, Myriam a su nous guider, nous orienter vers la compréhension avec des repères précis et efficaces. Elle mettait toujours le doigt sur le bon bouton pour que nous apprenions à jongler avec nos différences et nos sentiments respectifs, toujours avec impartialité et bienveillance. C’était apaisant.

Et puis, petit à petit, le dialogue a repris hors des séances Skype, plus calmes et posés. On a appris à plus s’intéresser à l’autre et l’écouter au lieu de garder toujours une idée toute faite sur ce que l’on croit savoir et au fur et à mesure, on a beaucoup appris l’un sur l’autre. C’était comme refaire connaissance.

Quand on a fait l’exercice de la ligne de vie, on était tous les deux surpris de découvrir qu’en fait, on imaginait encore un avenir ensemble et on a réalisé qu’il pouvait être bien, à trois avec notre fils Eliott.
C’est impensable que l’on ait pu être aussi bien aujourd’hui si on avait compté sur nous seuls. Car oui, faire une thérapie, ce n’est pas seulement rester en face d’une personne et tout déverser. Tous les outils et les exercices que Myriam nous a donnés étaient indispensables pour que l’on soit rendus là aujourd’hui…

Nous sommes plus forts ensemble après cette douloureuse épreuve et nous sommes bien plus unis et avec des perspectives d’avenir pour notre couple et notre foyer.

Adrien et Sédinah, 40 et 36 ans, Portland, Forfait Connexion

 

Homme apaisé qui porte des lunettesJ’ai mis un certain temps avant de me décider à entamer une thérapie… Je sentais bien que j’en avais besoin et toutes les personnes qui m’entouraient et qui voyaient que je n’allais pas bien me l’avait conseillé depuis un moment déjà, mais j’attendais d’être prêt.

Au bout d’un moment, alors que je m’enlisais encore plus dans la dépression, j’ai eu un déclic et je me suis dit « on y va ! » car je ne le serai probablement vraiment jamais.

En faisant des recherches, en écoutant les conseils des personnes qui me connaissaient, je ms suis orienter vers la thérapie à distance. Je me suis dit que ce serait sûrement la clé car je ne me voyais pas encore aller à des rendez-vous dans un cabinet une à deux fois par semaine…
Et c’est comme ça que j’ai pris contact avec Myriam d’Atout Couple et que l’on a fait notre première séance Skype.

La première fois, j’ai encore eu du mal à m’ouvrir car comme au boulot, j’ai toujours eu des difficultés à dire les choses. C’est d’ailleurs une des problématiques que je voulais aborder car j’ai toujours eu l’habitude de me réfugier dans le travail quand ça n’allait pas. Et du coup, comme j’ai eu des accrochages avec mon patron et qu’au travail ça n’allait pas non plus, j’avais perdu pied et je commençais à sombrer.

Je ne pensais pas être capable d’aborder les sujets douloureux pour moi, encore moins avec une parfaite étrangère… Mais contre toute attente, la confiance s’est vite installée avec Myriam et en fin de compte, j’ai pu parler de tout ce qui me pesait, de toutes les zones d’ombre dans ma vie…

A la fin de chaque séance, j’étais bouleversé et c’était constamment la remise en question. Après chaque séance Skype notamment, je prenais toujours le temps d’écrire sur ce que je ressentais, je mettais mes émotions à plat. C’était un exercice que m’avait conseillé Myriam et ça m’avait tellement aidé que j’ai gardé cette habitude de coucher ce que je ressens par écrit jusqu’à aujourd’hui. Cela m’a beaucoup aidé à avancer et à me sentir mieux, à voir les choses d’un angle différent…

On a pu parler de tout, notamment une conversation que j’ai eu avec Myriam durant laquelle on a parlé de ma mère et des sentiments que j’en avais. Je me sentais coupable et impuissant par rapport à mes sentiments pour elle et je l’avais toujours mal vécu. Aujourd’hui, ça va mieux car j’ai fait le tri dans mes sentiments.

Ce travail avec Myriam était ce qu’il y avait de plus complet pour moi et c’était même au-dessus de mes attentes car on a fait le tour de tout ce qui était important pour moi.

Aujourd’hui, je suis plus serein, rassuré et j’ai aussi gagné en assurance, ce qui m’a aidé énormément dans ma vie professionnelle. Je me sens mieux dans ma vie et général et je n’ose même pas imaginer ce qu’aurait été ma vie si j’avais encore attendu…
Demander l’aide d’une professionnelle n’est pas une faiblesse et il serait temps de mettre un terme à ces pensées contre-productives. Moi je ne me serais jamais senti mieux si je n’avais pas fait ce travail sur moi, avec une aide extérieure qui me guide, m’écoute et me donne les outils pour avancer.

Depuis, j’ai vécu deux relations qui sont finies aujourd’hui mais je le vis plutôt bien et ce n’est pas la fin de ma vie sentimentale. Je suis positif et optimiste aujourd’hui, et comme le dit mon entourage, je respire la vie.

Olivier, 44 ans, Luxembourg, Forfait Clarté

Couple malheureux qui regarde vers une même directionQuand je suis arrivée à Dublin il y a vingt ans, j’avais mon idée de ce que devait être une femme à la maison. C’est pour cela que quand on a emménagé ensemble avec Gregory, même s’il y avait des périodes vraiment dures, je ne disais rien et je prenais beaucoup sur moi, reproches comme frustrations.
Et puis, au bout d’un moment, nous avons commencé les disputes interminables et sans issue. Toujours des reproches, toujours des conflits d’égo et au final, nous avons fini par nous voir plus comme des adversaires plutôt que comme un couple.

Pour moi, c’était devenu évident, soit on trouvait une solution et on changeait, soit c’était terminé. Gregory lui, avait totalement exclus l’idée que notre situation ne s’améliore pas car pour lui, il n’était pas envisageable de tirer un trait sur toutes ces années, tous ces sacrifices et surtout sur notre famille, pour nous comme pour nos enfants. Je l’entends encore me dire « on ne renonce pas, on se donne une dernière chance ».

L’ambiance à la maison était devenue insoutenable car on n’arrivait tout simplement plus à communiquer sans nous crier dessus ou sans nous emmurer dans le silence, parfois des jours durant.
C’est pour cela que notre priorité était notre quotidien à la maison.

Comme Myriam propose des séances à distance, nous nous sommes tout de suite dit que c’était la clé, la solution car nous n’aurions pas nous déplacer. Et comme les séances étaient à la maison, après chaque séance, nous sentions tout de suite la différence. L’ambiance était plus détendue et plus calme. Enfin nous pouvions parler de ce que nous ressentions l’un vis-à-vis de l’autre, de notre situation, de nous-même car il y avait une tierce personne qui nous écoutait sans nous juger. C’était vraiment libérateur.

Nous avons tous les deux appris ce que parler de nos ressentis et écouter ce que l’autre avait sur le cœur pouvaient apporter à notre relation de couple. Les exercices d’écoute active, le fait de pouvoir enfin nous montrer tels que nous sommes, tout cela nous a permis de dépasser ces disputes et ce mutisme qui s’étaient installer au sein de notre relation.
Pour moi, notamment qui ai toujours été vu comme une personne solide, sans faiblesse, j’ai enfin pu briser cette image et me sentir libérée et acceptée par l’homme que j’aimais et que je n’avais jamais cessé d’aimer en fait

Certaines séances étaient particulièrement dures pour Gregory et moi. On a eu beaucoup de mal à se comprendre certaines fois, surtout lors des premières séances, mais au fur et à mesure, grâce à la présence et la guidance de Myriam à travers chaque étape, on s’est petit à petit retrouvés. Et le climat à la maison est devenue agréable, voire mieux qu’à nos débuts.
Aujourd’hui, nous sommes plus détendus dans nos rôles de parents mais surtout de conjoints.
C’est tellement bon, surtout pour moi qui n’osait même plus espérer que notre quotidien et notre relation puisse aller mieux.

Ces sont les bases même qui ont été revues et réajuster pour que nous soyons enfin bien et en harmonie dans nos façons d’être et de fonctionner individuellement et ensemble. Nous ne regrettons pas du tout d’avoir choisi Myriam pour nous donner cette dernière chance, car cela a payé au-delà de nos espérances.

Gregory et Émilie, 51 et 44 ans, Dublin, Forfait Connexion

Couple dans la trentaine enlacé et compliceA deux doigts de mettre fin à notre mariage, sans plus aucune communication et encore moins de compréhension entre nous, c’est à ce moment-là que j’ai proposé à David de suivre une thérapie de couple.

Bien sûr, il n’était pas emballé.

Et comme je sais que cela a plus de chance de marcher quand l’on y croit au moins un peu, j’ai fait des recherches et j’ai proposé à David la thérapie à distance peu de temps après. C’est là qui’il a dit oui et que l’on a commencé notre travail avec Myriam.

Nous sommes tous les deux assez puérils et cela se reflète souvent dans notre vie de couple. C’est pour cela que j’ai été choquée dans un premier temps, puis émue par le fait qu’il soit touché par ce que je ressentais et que je lui ai toujours caché… Quand j’ai réalisé toute sa sensibilité, j’ai été moi aussi bouleversée et je ne pouvais plus nier à quel point je pouvais encore l’aimer et surtout que c’est réciproque…

C’est vrai qu’il y a eu des moments extrêmement difficiles à gérer émotionnellement et cela même si c’était des séances Skype. Mais ces séances où on s’est engueulés, on s’est fait la gueule nous ont permis de parler à cœur ouvert et d’arrêter de fuir la confrontation.

Myriam nous a écouté, nous a accompagné et grâce aux nombreux exercices qu’elle nous a donnés, nous avons peu à peu laissé tomber nos défenses et appris à parler ouvertement et posément, même des choses qui dérangent.

Aujourd’hui, notre couple a eu un nouveau souffle et beaucoup de choses ont évolué, dans le bon sens. On sait désormais communiquer de la bonne manière, celle qui nous convient à tous les deux, on se fait confiance et on prend nos décisions à deux, plus chacun de son côté. Aujourd’hui aussi, nous avons de nouveau des projets d’avenir ensemble.

Une des grande amélioration de cet accompagnement a aussi été le fait que nous nous montrons moins exigeants l’un envers l’autre, surtout moi, et on sait exprimer ce que l’on attend car l’autre n’est pas devin.
On partage tout aujourd’hui et ça permet à notre couple d’être encore plus soudé et, contre toute attente, cela nous a rendu vraiment plus matures. Même nos amis nous l’on fait remarquer, du coup, je leur donne même des conseils à l’occasion ! Je leur conseille même la thérapie car je pense qu’il ne faut pas attendre que tout aille mal avant demander une aide extérieure, des solutions pour aller mieux et bien !

David et Renée, 32 et 28 ans, Nantes, Forfait Connexion

Couple quarantaine se tenant par l'épauleNous vivions déjà séparément quand elle m’a proposé de faire cette thérapie qui, selon elle allait lui prouver que tout était vraiment fini entre nous… C’est pour cela que j’ai accepté, moi qui n’aie jamais vraiment été convaincu par l’efficacité de tout ce qui touchait à la psychologie.

En même temps, la voir si sûre d’elle d’avoir tourné la page a provoqué un déclic en moi : j’allais vraiment la perdre, et pour de bon cette fois. C’est pour ça que j’ai accepté sa proposition.

Les premières séances, même à distance, étaient particulièrement pénibles pour moi, notamment réaliser qu’elle emmagasinait tellement de colère et de ressentiment. Je sais que pour elle non plus, ce n’était pas facile car on a, tous les deux, dû écouter des choses que l’on a évité durant des semaines, non des mois…

Un point sur lequel nous étions d’accord et que l’on avait besoin d’une aide extérieure et Myriam était pile la personne qu’il nous fallait. A aucun moment on ne s’est senti jugé et ça nous a permis de nous ouvrir petit à petit l’un à l’autre. Myriam ne prenait pas de parti et pourtant, grâce à ces interventions, elle a su mettre le doigt, à chaque fois, sur ce qu’il fallait pour déverrouiller les serrures, surtout de Joelle.

Ça ne semblait pas gagner d’avance mais, à chaque séance, elle et moi retrouvions de plus en plus confiance en notre couple. Et nous avions même fini par réaliser que l’on partageait la même vision, les mêmes objectifs, surtout concernant notre vie de famille avec les petites, mais aussi les mêmes valeurs. Et tout ça, nous n’aurions jamais pu nous en apercevoir sans le travail ensemble.

Les projets ensemble commencent à prendre forme et une situation plus stable pour tous les deux professionnellement est le grand plus qui vient s’ajouter au tableau ! Autant dire que l’on se retrouve là où on ne l’aurait jamais soupçonné avant de venir voir Myriam. Tout cela n’aurait jamais été possible sans ce travail fait ensemble, et c’est moi qui ne suis pas fan de tout ce qui est thérapie qui doit l’admettre aujourd’hui.

Antoine et Joelle, 43 et 39 ans, Malte, Forfait Connexion

Couple élégant et souriant qui s'enlaceAu moment où j’ai pris contact avec Myriam, nous n’avions déjà plus de vie de couple depuis longtemps, et la vie de famille était aussi difficile. Martial était dans le déni, refusant l’idée de demander toute aide extérieure surtout après une première expérience sans résultat dans la thérapie, et toujours à chercher les confrontations et les prises de têtes à la maison.
C’était devenu invivable pour moi, je n’en pouvais juste plus de notre vie quotidienne.

Grâce à l’objectivité de Myriam, nous avons pu chacun parler sans retenue de tout ce que nous avions sur le cœur. Je me suis particulièrement laissé aller et je lui ai fait part de tout ce que j’attendais de lui, tout ce que je ne supportais pas dans ce qu’il faisait et ne faisait pas. Je me suis même demandée pendant un instant si je n’en demandais pas trop mais nous avons tous les deux réalisés que non. Pour lui, routine, c’était je mange, je me douche, je m’installe sur le canapé pour la télé et je dors, et c’est ce qui ne pouvait plus continuer.

J’avais besoin de lui, j’avais besoin qu’il s’investisse dans notre couple et notre famille et je voulais qu’il fasse au moins l’effort d’essayer de changer. Heureusement, grâce aux séances, notamment d’écoute mutuelle et les exercices que Myriam nous donnait à faire à la maison, il a fini par le comprendre et a commencé par changer petit à petit…C’était inespéré pour moi, vu comment c’était parti, il était impensable de ne pas aller jusqu’au bout cette fois-ci. Et c’est ce qu’on a fait, on a terminé le travail avec Myriam et notre vie a complètement changé. Martial répète encore souvent qu’il a encore des efforts à changer, mais tout ce qu’il a fait pour nous, pour lui et pour notre foyer est tellement déjà énorme à mes yeux.
Je suis ravie que l’on ait fait cette thérapie ensemble car je doute que l’on aurait autant avancé en ayant fait un travail chacun de son côté…

Mon mari m’a beaucoup soutenu tout au long de cette démarche et Myriam a su nous écouter, nous motiver et nous guider en nous donnant toujours les bons outils et en regardant les choses de manière objective et neutre. Je peux dire que lui aussi a beaucoup appris et avancé, spécialement dans sa façon de gérer ses émotions et son impulsivité. C’est sans doute pour cela qu’il a eu une promotion avec beaucoup plus de responsabilités et donc plus de stress. Mais on sait aujourd’hui tous les deux que nous saurons gérer tout cela et en même temps être plus présent dans notre famille, l’un pour l’autre et pour les enfants.

On sait communiquer sans prises de bec, on essaie toujours de se comprendre et pour moi, d’exprimer au mieux ce que je ressens et ce que j’aimerais. En bref, nous sommes BIEN ensemble, mieux qu’avant et sans doute moins bien que demain !

Martial et Eloise, 45 et 45 ans, Turin, Forfait Connexion

Couple marchant ensemble en se tenant par la mainAvant de prendre rendez-vous avec Myriam, avec Max, la situation devenait invivable car on vivait dans une ambiance quasi constamment tendue avec des reproches et des coups de gueules qui fusaient.
Pour moi, ça devenait urgent de trouver une solution car je ne supportais plus la situation et je voulais retrouver le couple que nous étions il y a à peine quelques années.

Pourtant, ayant toujours eu un emploi du temps professionnel vraiment chargé, je ne pouvais pas me permettre de me déplacer tout le temps et de me caler un moment régulièrement pour une thérapie. A côté du travail, j’avais aussi tout à gérer à la maison car Max n’était pas toujours disposé… C’est pour cela qu’en faisant des recherches, j’ai vu que Myriam proposait des séances à distance, et je me suis tout de suite dit « OUI ! ». Et quand Max était lui aussi partant quand je le lui ai proposé, c’était une porte vers la solution que j’attendais.

Pour Max, au départ, c’était surtout pour me faire plaisir mais petit à petit, les verrous ont sauté et pour la personne hermétique qu’il est, il a non seulement appris à écouter, notamment tout ce que j’avais sur le cœur, mais aussi à dire ce que lui ressentait. Et même dans la manière de s’exprimer, il a beaucoup changé. Avant c’était reproches sur reproches et s’il y a avait quoi que ce soit qui clochait, c’était forcément de ma faute à moi. Peu importe s’il blessait les gens, il ne se retenait pas exprimer clairement ce qu’il pensait et il pouvait faire la tête des jours durant pour un oui ou un non.
Aujourd’hui, il prend des pincettes et fait du mieux qu’il peut pour ne pas faire mal lorsqu’il dit ce qu’il pense et il a arrêté de bouder pendant des jours, et c’est un énorme pas pour lui comme pour moi car je ne me sens plus constamment coupable, limite inutile et surtout seule.

Pour ma part, j’ai pu aussi dénouer beaucoup de sentiments comme mes ressentis par rapport à ma famille et mon enfance. Je ressens moins de conflits émotionnels par rapport à mes origines et c’est un grand poids en moins pour moi.

Une des choses qui nous a aussi beaucoup aidé, c’est le fait de programmer une sortie tous les deux et quelques fois avec notre fils, au moins une fois par semaine. J’ai réalisé que le boulot pouvait ne pas être toujours prioritaire sur tout, sans pour autant être bâclé. Et même notre vie avec notre fils Dylan s’est plus consolidé et on je sens bien que même lui se sent mieux.

On a vraiment beaucoup apprécié les moments passés avec Myriam, même si techniquement nous n’étions pas au même endroit, car elle était vraiment présente avec nous et s’investissait avec nous pour que nous allions mieux sans une seule fois nous juger. Elle est à l’écoute et on cherchait des réponses ensemble, ça, ça a énormément compté pour nous. C’est pour cela que l’on n’hésiterait pas à une seconde à la recommander à tous les couples qui sentent qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans leur relation ou dans leur famille car elle vraiment professionnelle et pourtant vraiment bienveillante.

Aujourd’hui, nous sommes véritablement mieux et même s’il reste des points sur lesquels on s’embrouille encore, on a appris à les gérer de manière plus constructive, sans faire traîner les conflits en longueur inutilement. On s’écoute désormais et on a repris la communication, la bonne communication.
Jusqu’à maintenant par exemple, la question de la voie professionnelle ou la retraite à venir de Max n’est toujours pas tranchée mais on sait que tout va bien aller parce qu’on peut en parler sans que ça ne vire aux disputes lassantes et interminables.
On a également recommencer à discuter de l’avenir car on sait que l’on en a un et c’est le point le plus positif.

Max et Lily, 39 et 22 ans, Singapour, forfait Connexion

 

Jeune femme brune préoccupéeAu moment où j’ai pris contact avec Myriam, notre petite famille venait de s’installer à saint Louis et nous avions un peu de mal à nous adapter à toute cette nouvelle culture après toute une vie en France. A côté de cela, je vivais dans la peur de commencer une dépression à cause de tout le stress auquel je faisais face et notamment l’annonce d’une deuxième grossesse que mon mari et moi venions d’apprendre.

Ayant vécu une première grossesse vraiment pénible, je n’étais franchement pas emballée à l’idée de revivre encore neuf mois aussi difficiles que la première fois avec notre fils Axel. D’autant qu’avec mon mari, nous avions tenté d’adopter un enfant quelques mois auparavant et pour une raison qui, jusqu’à maintenant ne nous a pas été donnée, notre dossier a été rejeté.
Autant dire que la nouvelle de cette grossesse n’était pas des plus emballantes pour moi.

C’est ce que nous avons abordé lors des premières séances Skype avec Myriam et heureusement, la grossesse n’a pas été aussi difficile que ce à quoi je m’attendais. Au fil des séances, j’ai appris à accepter petit à petit l’idée d’être à nouveau maman et à me réjouir aussi de cette nouvelle.
Même si c’était assez difficile au début, aujourd’hui, la présence de notre petite Audrey nous comble de bonheur.

Même si toujours eu du mal à m’ouvrir à une personne, même celles qui me sont proches, Myriam a su me mettre en confiance car elle dégage une aura bienveillante et elle prête réellement de l’attention à ce que je lui dis. Elle ne se contente pas d’écouter pour donner des avis professionnels mais elle est attentionnée et à l’écoute et cela m’a véritablement aidé à parler de sujets sensibles comme ma peur profonde de devenir comme ma mère…

Ma mère est dépressive et cela depuis des années, depuis notre enfance à mon frère et moi et à cause de cela, j’ai eu une enfance vraiment difficile et c’est tout le foyer qui en pâtissait. J’étais terrifiée à l’idée de faire vivre une telle vie à mes enfants qui par malheur je sombrais dans la dépression un jour.
Il y a eu une période où j’en ai carrément voulu à ma mère se de mettre dans un état aussi triste alors que nous étions tous là pour elle. Bien sûr, c’est plus une maladie qu’un état ou un choix mais comme elle ravageait toutes les relations qu’elle avait autour d’elle, j’ai eu du mal avec notre situation.
Il y a eu quelques temps, nous avons eu l’occasion de tous nous réunir mais comme ma mère n’était pas sous antidépresseurs à cette époque, la journée est partie dans tous les sens et même mes enfants m’on demandé pourquoi leur mamie était bizarre. Malgré nos soucis d’adaptation à la culture américaine, je n’avais qu’une hâte, c’était de partir de là…

C’est incroyable que même pour les enfants de mon âge, avoir un parent dépressif est une situation aussi dure à vivre. Et c’est absolument ce que je veux épargner à mes enfants. C’est la raison qui a fait que je me suis tournée vers la thérapie, encore une fois car lorsque nous vivions à Rennes, je m’y suis déjà essayée, et comme je suis à l’étranger, j’ai opté pour une thérapie à distance avec Myriam.

Je suis franchement très contente d’avoir pris cette option car déjà, j’ai un emploi du temps surchargé mais en plus, le fait de le faire à distance m’a aidé à faire sauter des verrous par rapport à ma tendance à me renfermer sur moi.

Apparemment, j’ai mis un peu plus de temps que la plupart des gens mais pouvoir extérioriser et parler de toutes ces angoisses qui me tenaient m’a permis de m’épanouir, de me décharger d’un poids énorme.
Après chaque séance, je sentais un changement s’opérer en moi. Je sentais la différence à chaque fois, comme le fait que je m’acceptais comme j’étais, les choix que j’ai fait dans le passé qui ne me torturaient plus et la peur par rapport à ma mère qui s’estompait progressivement.
J’en parle maintenant mais quelques fois, ça me paraît encore invraisemblable.

Bien entendu, ma vie n’a pas radicalement changé mais aujourd’hui, je me sens plus apaisée, plus sereine par rapport à tout ce que j’ai vécu jusqu’ici et tout ce qui m’attend encore. Même ma vie professionnelle a pu bénéficier de ces quelques mois d’accompagnement avec Myriam et c’est vraiment génial.

Ma vie en tant qu’épouse et maman aussi a eu un énorme boost car je suis plus en paix avec moi-même et forcément ça a déteint sur mon foyer.

Myriam est une professionnelle mais avant tout une personne réellement bienveillante et à l’écoute. Si je pouvais, je dirais à toutes ces personnes qui traversent une détresse quelconque d’y aller les yeux fermés car elle ne s’empresse pas de juger et de dire ce qu’il fait faire ou ne pas faire, elle est empathique et se saisit de ce que vous traversez.

Francia, 25 ans, Saint Louis, Forfait Clarté

 

Jeune femme blonde et sourianteAprès une relation tumultueuse et une séparation difficile, je ne me suis pas sentie totalement ouverte à une thérapie car je ne me voyais pas aller voir une personne inconnue pour en parler. Pourtant, à côté, je sentais bien que j’avais besoin de l’aide d’une personne extérieure pour m’en sortir, pour y voir plus clair, pour aller de l’avant.

C’est pour cela que j’ai fait des recherches et que j’ai vu que c’était possible en fait, de me faire accompagner dans ma démarche mais que je pouvais le faire de chez moi avec Myriam.

Franchement, je me suis tout de suite dit « on y va » et on a fixé notre premier rendez-vous Skype.

C’était agréablement surprenant et le contact a directement été positif.

J’étais dans le brouillard total avec beaucoup de choses à digérer et un sentiment d’inachevé avec mon ex.

Cela s’est terminé de manière trop abrupte et douloureuse et je n’arrivais pas à dépasser tous les sentiments qui sont venus m’assaillir. Il voyait quelqu’un en même temps que moi et avait finir par me quitter pour elle alors entre le sentiment d’abandon, de rejet et les questions qui sont restées sans réponses, c’était le flou et la détresse sans savoir comment me sortir de là.

Même si à un moment, j’ai eu l’impression de tourner en rond, les déclics et les remises en question m’ont permis de lever le voile sur pas mal de zones d’ombre, de dégager un peu ce qui me bloquait le chemin vers de véritables prises de conscience.

La preuve que j’ai avancé est que là, je peux parler de cette relation avec un certain détachement, alors qu’il y a à peine quelques mois, je ne pouvais en parler sans fondre en larme, et les sentiments de profonde tristesse pouvaient durer pendant des jours…

Aujourd’hui, je vois toute cette histoire, qui a pourtant été tellement douloureuse, comme une étape par laquelle j’ai dû passé pour apprendre, grandir, et me découvrir aussi. Aujourd’hui, je connais quelles sont mes zones de vulnérabilité, les choses qui restent à voir et aussi des leçons qui m’ont permises de mettre les bases de ma nouvelle relation.

En fait, avec le recul et grâce au travail fait avec Myriam, c’est comme si tout cela a été nécessaire.

Les séances avec Myriam étaient comme des étincelles dans l’obscurité dans laquelle je me trouvais. Non seulement les échanges étaient fluides et naturels, car non seulement elle a su me mettre en confiance, du coup, j’ai pu parler vraiment librement, mais aussi parce qu’elle n’était pas juste là à m’écouter palabrer. Elle participait et le faisait avec bienveillance.

Bien entendu, il y a encore des choses à voir, comme pour tout le monde. Mais le plus grand pas en avant pour moi, c’est qu’aujourd’hui, je suis bien, tout simplement. J’aime la personne que je suis car je me sens mieux, et je me sens bien. Je suis plus ouverte, plus sereine et à l’aise avec les autres et avec mes sentiments qui ne sont plus sombres et ne se bousculent plus et comme je mets les premiers pas dans une nouvelle relation, je me sens véritablement heureuse. J’avais presque oublié cette sensation et c’est vraiment bon.
Je sens que j’ai évolué et même mon entourage a noté la différence et me le font remarquer souvent car c’est un changement positif.

Valentine, 30 ans, Luxembourg, Pack de séances

 

Femme dans la cinquantaine épanouieLorsque j’ai pris contact avec Myiam Bidaud, nous étions au point mort dans mon couple. Je voulais plus, que l’on construise quelque chose ensemble, que l’on puisse passer au stade suivant et surtout, j’avais réellement besoin de parler de tout cela avec quelqu’un d’extérieur.

A la base, je voulais vraiment que nous fassions la thérapie ensemble car on avait quasiment rompu la communication dans le couple et on se s’engueulait pour tout et rien et on pouvait se faire la tête pendant des jours… Mais cela n’a pas été possible. Du coup, je me suis plus centrée sur moi et bizarrement, le fait que je me sente mieux a aussi eu beaucoup d’impacts positifs dans ma relation de couple.

Lors des premières séances, je n’ai fait que parler de ma relation de couple et Myriam s’est montrée vraiment patiente et à l’écoute, ce qui m’a énormément aidé. J’avais vraiment besoin d’extérioriser toute ces questions qui me pesaient et qui m’empêchaient d’aller de l’avant.

Au fil des séances Skype, j’ai découvert pas mal de choses sur moi, notamment le fait que je ne sois pas si sûre de moi que je le pensais et que j’avais encore du travail dessus pour véritablement m’aimer…
Je pense qu’en prenant contact avec Myriam, à la base, je pensais avoir une réponse et une solution toute faite qui allait tomber et puis j’ai petit à petit réaliser que ce n’était pas possible et qu’il fallait avancer petit à petit… Je suis contente car aujourd’hui, j’ai pleinement conscience de ce que je veux, de mes limites et de ce que je suis prête à donner mais aussi à recevoir.

Je suis plus épanouie et plus optimiste. Cela se ressent même dans ma relation de couple et même si on n’est pas encore comme je l’aurais souhaité, nous avons repris le dialogue, le contact émotionnel comme physique et je sais que cela se fait doucement mais sûrement.

Myriam a su m’écouter et m’apporter cette présence et cette motivation qui me manquaient à un moment clé de ma vie.
J’ai toujours eu quelques réserves sur les thérapies à distance mais en fait, c’était ce qu’il me fallait, surtout pour moi qui n’aie jamais le temps et qui aurait pu ne jamais en trouver pour aller dans un cabinet d’ailleurs. Contrairement à ce que j’aurais pu penser, même si nous étions à des kilomètres l’une de l’autre, le contact était bien là et ces séances m’ont plus apporté que ce que je ne l’aurais jamais imaginé.

On ne devient pas une autre personne à la fin de chaque séance et il n’y a pas de baguette magique qui change tout ce qui ne va pas en un seul coup mais c’est un travail qui en vaut la peine. C’est sûrement pour cela que ça s’appelle travail. Moi j’ai vraiment apprécié le travail fait avec Myriam et je la recommande.

Victoria, 52 ans, Edimbourg, Pack de séances

Couple amoureux s'enlaçantC’est après la plus grosse crise que l’on ait eu depuis que Paul a fini par me proposer une thérapie. Comme il sait que je n’accepterai jamais d’aller consulter dans un cabinet car je n’ai jamais vraiment été convaincue par les psys, c’est lui qui a pris l’initiative de cet accompagnement avec Myriam, via Skype.

On voulait tous les deux sauver notre couple, ça c’était indéniable. C’est pour ça que l’on s’est lancé, d’autant qu’entre nous, la communication était totalement rompue depuis l’incident.

C’était un peu bizarre au début, mais Myriam a su nous mettre à l’aise et petit à petit, sans forcer les choses, on a pu aborder les sujets qui fâchent dans le calme. C’était une première pour nous deux.

Même aujourd’hui, il y a encore des choses qui nous restent difficiles à nous remémorer mais les séances comme les exercices données par Myriam nous ont énormément aidé à nous apaiser et à mettre les choses à plat pour trouver ensemble comment gérer tout ce qui ne va pas ensemble.

Au fur et à mesure où on avançait, on a tous les deux compris que l’on était des âmes sœurs et que l’on voulait réellement sauver notre couple.
Myriam nous a aidé à ouvrir les yeux sur beaucoup de choses, notamment que les difficultés ne peuvent pas seulement détruire, mais aussi enrichir, reconstruire à deux, et c’est sans doute cette bienveillance et cette approche de Myriam, sans jugement, qui ont fait que l’on a vraiment adoré cet accompagnement. Elle est différente et m’a fait voir la thérapie différemment.

Nous avons abordé des sujets sur lesquels je n’aurais jamais imaginer m’ouvrir avec quelqu’un et au final, ça nous a beaucoup soulagé Paul et moi car on a pu véritablement en parler et dire ce que l’on ressent vraiment, l’un comme l’autre. C’était vraiment super !

Aujourd’hui notre couple va super bien et on se connaît mieux, soi-même comme l’autre. Et maintenant on sait que si une crise se représente à l’avenir, non seulement, on pourra s’en sortir, mais en plus, en en parlant ensemble, on pourra sûrement trouver comment nous sortir de là…

Donc, pour tous ces couples qui ne sont pas sûrs que la thérapie soit faite pour eux, je vais tout simplement leur dire, faites comme moi et essayez car avant je n’y croyais pas non plus, pas avant de le vivre. Pour Paul, il rajouterait qu’il n’est pas nécessaire d’attendre d’atteindre un point critique avant se demander une main à quelqu’un, notamment à une professionnelle qui veut comme nous, sauver notre relation et faire que l’on soit mieux ensemble, comme en tant que personne.
Myriam est réellement une personne bienveillante et engagée, faire appel à elle nous a permis de sauver notre couple.

Paul et Janick, 26 et 27 ans, Séoul, Forfait Connexion

 

Femme de soixante ans épanouieAu moment où j’ai pris contact avec Myriam Bidaud, j’étais aussi dévastée qu’il y a dix ans suite à mon divorce. Et c’est en voyant le gouffre dans lequel je m’étais empêtrer que ma fille, voulant m’aider, m’a parlé de la Gestalt thérapie. En faisant quelques recherches, je suis tombée sur le site d’Atout Couple et je me suis tout de suite dit « Pourquoi pas ? ».

Dans la mesure où il fallait que je tente quelque chose pour me sortir de cette vie sombre, sans perspective d’avenir, j’ai tout de suite pris mon premier rendez-vous Skype…

C’était comme si je nageais dans des eaux troubles et j’étais une boule d’angoisse et de stress et une adepte inconditionnelle de la procrastination… Même concernant les sujets les plus importants comme la vente de ma maison était un vrai supplice pour moi.

Ce qui m’a tout de suite plu avec Myriam, c’est que c’est une personne agréable et à l’écoute, sans pour autant être de ses psys qui ne se contentent que d’écouter… Avec ça aussi, le fait que cela ne se fasse pas dans un cabinet, allongée sur un divan comme le décrivent les stéréotypes, je crois que ça m’a beaucoup aidé à m’ouvrir et à parler librement.

Il y avait même des séances où je commençais sans rien avoir de sujet particulier en tête mais au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient, on finissait par échanger sur un sujet vraiment personnel et d’en tirer des choses réellement importantes.
J’ai notamment adoré les premières séances où j’avais l’impression que l’n arrivait à déverrouiller quelque chose à chaque fois. Après, ça s’est un peu calmé mais franchement, j’ai adoré tout le travail fait ensemble car Myriam est une personne vraiment bienveillante et elle s’implique réellement, ça on le sent.

Grâce à ces deux ans avec Myriam, j’ai non seulement beaucoup appris, mais je me sens véritablement mieux et à ma place aujourd’hui.
Vis-à-vis de mes enfants, tout va bien car j’ai enfin appris à lâcher les brides et j’ai réalisé qu’ils étaient grands maintenant. J’ai toujours été le pilier de la famille et j’ai réalisé que cela pesait quand même son poids, mais là, surtout avec mon ex-mari qui s’est remarié, je ne mets plus autant de poids sur les épaules, je prends d’abord et avant tout soin de moi.

J’ai aussi découvert l’importance du droit à l’erreur et de la prise de décision. Ces deux choses-là sont des points essentiels sur lesquels je base ma vie aujourd’hui et grâce à cela d’ailleurs, j’ai naturellement appris à accepter toutes les situations qui se présentent, notamment la présence de la nouvelle femme de mon ex dans la famille.
Certes, ce n’était pas facile et cela ne s’est pas fait tout seul, encore moins du jour au lendemain, mais grâce à ces échanges, notamment les exercices avec Myriam, tout est nickel maintenant.

J’ai mis le doigt sur beaucoup de choses aussi, comme le fait que je me sente au-dessus au travail, moi qui au contraire avait la fâcheuse tendance à justement me mettre en dessous. Il y a aussi eu le fait que comme je n’ai jamais eu la figure maternelle qui était censée m’encourager, me dire comment faire ou ne pas faire car j’ai perdu ma maman très jeune, j’avais un important besoin de reconnaissance, et ça Myriam l’a tout de suite senti.

En tous cas, aujourd’hui, tout va pour le mieux pour moi. Bien sûr, ce n’est pas la perfection, de toute façon ça n’existe pas, mais je me sens, et pour la première fois, véritablement à ma place et je ne vis plus dans ce sentiment d’angoisse, de peur et de sentiment d’échec permanent.

Pour tout cela, je dis merci à Myriam car non seulement j’ai trouvé le soutien professionnel dont j’avais besoin pour m’en sortir, mais aussi une amie. ☺

Rosiane, 62 ans, Toronto, Forfait Clarté

Couple heureux dans la trentaineQuand nous nous sommes décidés à suivre une thérapie de couple, nous avons décidé que ce qui était le mieux, compte tenu de nos emplois de temps respectifs, seraient des séances à distance. C’est pour cela que nous avons pris contact avec Myriam.
A ce moment-là, nous étions au bord de la séparation, mais nous voulions nous donner une dernière chance pour nos enfants. Nous nous serions déjà séparés il y a un bon moment s’ils n’étaient pas là…

Nous en étions arrivés à un point où quelques fois, nous n’arrivions même plus à nous tolérer dans le quotidien. Un rien agaçait Magalie, il suffisait d’un mot ou même une remarque, et ça devenait invivable.

Comme nous sommes tous les deux de nature plutôt réservée, ça a été vraiment difficile de nous ouvrir à une inconnue, et ce malgré le fait que c’étaient des séances Skype, du coup, on pouvait quand même rester dans un environnement familier, en général, c’était la chambre pour que les enfants ne nous entendent pas.

Mais au fil des séances, les verrous se sont peu à peu ouverts et ça devenait plus facile à chaque fois, et surtout, ça nous faisait, à l’un comme à l’autre, beaucoup de bien, comme un poids en moins à chaque séance.

Magalie a pris conscience que de mon côté, je faisais des efforts et que c’était aussi difficile pour moi car j’avais le sentiment qu’elle n’était jamais contente ni satisfaite de ce que je faisais…

De mon côté, j’ai appris à quel point il était important de lui parler de ce que je ressentais car elle ne pouvait pas le deviner.

Durant tout notre travail d’accompagnement, il y a eu des hauts et des bas, mais nous avons pu mettre au clair des moments clés de notre histoire et de la place de chacun de nous dans notre foyer.
Grâce aux exercices, notamment la ligne de vie, nous nous replaçons mieux aujourd’hui dans nos rôles respectifs et de conjoint, mais aussi de parent. Nous sommes mieux ensemble et nous avons réaliser que si nous sommes bien tous les deux, les enfants le seront aussi.

Au niveau communication, le dialogue se réinstalle petit à petit. Et même si nous avons encore du chemin pour réapprendre à échanger, le plus grand a été fait car nous avons réappris à essayer de comprendre l’autre. Maintenant, nous nous mettons moins de pression l’un envers l’autre et les disputes se sont estompées petit à petit.
Aujourd’hui, non seulement les choses se replacent doucement, mais comme on a repris les échanges. On réalise l’importance de la communication et on évite bien des conflits et des incompréhensions dans notre vie de tous les jours.

Si nous pouvons nous adresser à ces personnes qui ne sont pas encore décidées mais qui pourtant sentent qu’ils ont besoin de soutien et d’accompagnement, nous leur diront juste que ça nous a beaucoup aidé et que même après, les enseignements que nous en avons tirées nous sont encore bénéfiques aujourd’hui.
De plus, Myriam est une personne qui a véritablement su nous accompagner, nous écouter et nous a guidé à travers ses exercices et des questions pertinentes qui permettent de mettre des mots sur ce que nous ressentons, sans pour autant nous juger.

Nous pouvons enfin dire que nous sommes de nouveau, si ce n’est pour la première fois en fin de compte, une vraie famille où chacun s’est reconnu dans son rôle.
Et comme si les bonnes choses n’arrivaient jamais seules, j’ai aussi eu une promotion au boulot qui nous permet de vivre mieux et pourquoi pas de partir un peu en vacances tous ensemble très bientôt.

Christian et Magalie, 32 et 29 ans, Saint Pierre, Pack de séances

 

Femme souriante portant des lunettesAvant prendre contact avec Myriam, je n’arrêtais pas de me dire que je n’étais pas à la hauteur. J’en avais marre de regarder toujours les mêmes choses et j’étais en colère, avec moi-même et avec certaines personnes de mon entourage.
A côté de cela, je n’avais pas digéré certaines par rapport à ma formation de psy et je n’avais pas beaucoup de client non plus.
C’était un mélange de pleins de choses qui faisaient que je n’étais pas du tout bien, dispersée, mal dans ma peau et vraiment torturée, limite mortifiée à l’intérieur…

En gros, je voulais beaucoup mais faisais peu, ce qui me faisait me sentir encore plus mal.

C’est au moment où je me suis dit qu’il fallait impérativement que j’arrête de ruminer des choses négatives dans ma tête et surtout ce sentiment d’insuffisance que je me suis dit que c’était le moment.

J’ai toujours eu l’habitude d’aborder les choses en utilisant la psychothérapie mais cette fois-ci, ça n’allait vraiment plus, j’avais besoin de l’aide d’un professionnel.

Bien que nos séances aient été à distance, j’ai eu du mal à parler de mon malaise intérieur à Myriam.
Au début, c’était très joyeux mais pas très impliquant. Et puis, au fur et à mesure, le fait qu’elle se soit montrée si soutenante m’a aidé à m’ouvrir et à peu à peu lui parler de tous ces sentiments qui se bousculaient en moi, même si c’était réellement difficile.

Il y avait notamment une phase pendant laquelle nous ne nous sommes pas du tout comprises, ce qui m’a donné l’impression que c’était plus difficile pour moi de lui faire confiance.
Et puis au bout du compte, j’ai réalisé et accepter que cela pouvait aussi se produire avec mes clients et cela m’a énormément aidé, notamment à me détacher d’une personne dont j’avais vraiment besoin de me détacher.

Le fait que l’on ait aussi abordé d’autres problématiques comme mon couple ou encore mon intimité m’a permis d’évoluer en tant que femme mais aussi en tant qu’épouse. Avec mon mari, on est dans la construction de quelque chose de nouveau, plaisant et de régénérant, mais surtout de posé car j’ai appris à accorder plus d’espace à mon mari dans ma façon de concevoir les choses.

Franchement, il y a tellement de choses que j’ai apprécié dans cet accompagnement que je ne saurais par où commencer…

J’ai apprécié mon engagement dans le travail et ma propre régularité dans le travail. J’avais envie d’aller jusqu’au bout et c’était un sentiment génial. J’ai aimé son non jugement, ce qui m’a permis de lui faire rapidement confiance et parler sans retenue avec elle. Le fait que Myriam parle aussi beaucoup, m’a énormément aidé car quand une conversation ne va que dans un sens, je ressens très vite de l’ennui et j’ai peur de tomber dans le vide de mon silence…

Maintenant, je rumine moins et je me sens moins nulle. J’ai aussi appris que ce qui m’anime est lié à mon intention et du coup, à me focaliser sur quelque chose pour changer ce que je ressens.

Dans mon travail aussi, étant aussi psychothérapeute, j’ai appris à plus écouter et à être moins dans la certitude ce qui fait que maintenant, je suis plus ouverte aux événements et j’ai moins d’opinions.
En fait, le fait de n’être sûre de rien ouvre sur de nouvelles perspectives et laisse la place à pleins de belles choses.

Si je devais parler de mon expérience avec Myriam à mon entourage, je leur dirais tout simplement qu’à aucun moment, je ne me suis sentie mal à l’aise et qu’elle a toujours été là, bienveillante et soutenante.
Ma connexion avec elle s’est faite de manière fluide et il y a quelque chose de simple, de doux et surtout d’accueillant chez elle qui fait que l’on se sent bien en sa présence.
Et une des choses que j’ai le plus apprécia avec Myriam, et que oui, il y a des moments où elle nous bouscule, car il y a des moments où il le faut, mais elle le fait de manière tendre et cela fait que tu ne te referme pas.

Si je devais résumer ma vie aujourd’hui…
Je suis sur un nouveau chemin avec pleins de nouveautés possibles et surtout de plus cool et plus vivant.
Aujourd’hui, je vis à la fois ce qu’est la responsabilité et la liberté car j’ai enfin pleinement conscience que c’est moi qui suis à l’origine de ce que je fais et de ce que je ressens et surtout que quelques fois, il est possible de lâcher prise. Et tout cela, ça fait du bien !

Céline, 45 ans, Saint Leu, Pack de séances

Couple d'âge mûr amoureux s'embrassantLorsque nous avions décidé de nous lancer dans cet accompagnement avec Myriam, nous étions quasiment hermétiques l’un envers l’autre. Plus de communication, plus d’attention, plus d’écoute… On se sentait tous les deux piégés, le dos au mur mais sans solution pour arranger les choses. Lui était à deux ans de la retraite, tandis que moi, j’étais encore très active professionnellement.

Il ne voulait pas entendre parler de thérapie de couple alors que moi je ne voyais pas d’autres issues. C’est comme ça que je suis tombée sur la page d’Atout Couple et que j’ai pris contact avec Myriam. Je voulais le faire seule mais heureusement que je l’ai écoutée quand elle m’a conseillé de lui proposer les séances en couple. Etant des séances à distance, il s’est finalement dit pourquoi pas, pour tenter de sauver notre couple.

J’avoue que c’était extrêmement dur au départ car Denis n’était pas très coopératif, limite fermé sur lui-même, incapable de se livrer… Mais j’ai persévéré, et avec Myriam toujours bienveillante et à l’écoute, les blocages sont tombés un à un et j’ai vu sa vision des choses, sa capacité d’écoute et sa manière d’écouter changer, plus attentionné et plus attentif, plus impliqué et moins sur la défensive.

On reconnaît tous les deux que l’on avait besoin d’une personne extérieure neutre pour nous guider, nous aider et nous apprendre à communiquer et échanger. Personnellement, ce sont les séances de reconnexion émotionnelle qui m’ont permis de voir les choses différemment et de renouer contact car j’avais oublié ce que c’était de discuter avec mon mari, d’avoir une intimité…

J’ai appris à mieux le comprendre, à me mettre à sa place et à l’écouter, tout simplement. Et il en était de même pour lui car j’ai tout de suite senti qu’il cernait plus facilement mes attentes, mes émotions, mes demandes et il y répondait positivement, de manière plus ouverte et plus concernée.

Les informations et les émotions circulent plus facilement dans notre couple et nous avons repris les projets ensemble, des projets petits et grands mais l’un avec l’autre.

C’est vrai que nous avons peut-être attendu que les choses deviennent plus compliquées et difficiles à gérer avant de nous lancer mais tant que l’envie profonde de faire en sorte que ça marche est là, on peut y arriver. C’est pour cela que nous aimerions dire à ces couples pour qui les choses ne vont pas encore trop mal mais pour qui cela ne va pas bien non plus, il faut prendre soin de son couple et de sa relation.

Denis et Louise, 58 et 51 ans, Sao Paulo, Pack de séances

 

Femme dans la cinquantaine souriante et portant des lunettesLorsque je me suis décidée à contacter Myriam, mon couple était en souffrance et ma confiance en moi aussi. La violence avait fait irruption dans mon mariage et en plus du sentiment de colère face à cet acte impardonnable pour moi, j’avais perdu tous mes repères.

Je savais que je n’allais jamais lui pardonner d’avoir lever la main sur moi, je savais que l’on n’allait jamais pouvoir revenir en arrière, mais à côté, je ne savais plus si le problème venait de moi, de lui ou si c’était le tout qui ne marchait plus, et je voulais le découvrir.

Même aujourd’hui, me re-projeter à cette époque est pénible. Mais de pouvoir en parler avec une personne qui n’émet pas de jugement et qui n’a pas d’idées préconçues m’a permis de faire beaucoup de chemin vers la redécouverte de moi-même et de ma relation de couple.

Non, je ne lui pardonnerai jamais mais j’ai réalisé que je peux quand même vivre avec et avancer, ensemble, à deux comme en famille.

Myriam a pu mettre le doigts sur beaucoup de choses qui m’ont permis de reconsidérer ce qu’il y avait en moi mais aussi en mon époux. Et grâce à notre travail ensemble, j’ai aussi pu me repositionner dans ma vie, dans mon couple et dans mon rôle de mère, car j’en étais arrivée à douter de mes capacités à être une bonne maman…

Reprendre ma place a été le pas le plus important et conséquent de ce cheminement pour en arriver où j’en suis rendue aujourd’hui.
Je suis plus sûre de moi, je sais faire des efforts relationnels, bien que ce ne soit pas toujours chose aisée, car j’ai réalisé que même le plus petit effort peut apporter de grands changements. Et je sais faire la différence entre ce que je perçois et de ce que les autres perçoivent et ce que je veux qu’ils perçoivent.

En gros, je suis plus actrice de ma vie et je peux affirmer que je l’ai reprise en main.

Dans mon couple aussi, il y a eu un grand bond en avant, on apprend à se retrouver, se redécouvrir et se reconquérir. Il sait très bien aussi que le pardon n’est pas sur notre carte mais le fait que je réapprenne à l’encourager et le soutenir nous a beaucoup aidé aussi.
Nous avons même prévu un petit voyage en tête à tête pour ces vacances, alors que cela me paraissait inenvisageable il y a à peine 6 mois…

Marjorie, 52 ans, Ohio, Pack de séances

 

Femme cinquantaine souriante allongée sur le ventreQuand j’ai pris contact avec Myriam, j’avais déjà plus d’une dizaine d’années de thérapie derrière moi. J’avais tout vu, tout essayé et pourtant après toute ces années, je n’avais pas encore vu des améliorations significatives dans ma vie. Du coup, ce qui m’a interpellé, c’était la Gestalt thérapie, que je n’avais jamais essayée.

J’avais des problèmes de poids et d’addiction alimentaire, je suis toujours enveloppée mais ce n’est plus une source de désespoir comme avant, et à côté, nous avions des soucis, mon mari et moi sur le plan conjugal.

Je crois qu’avec Myriam, cela doit faire à peu près un an et demi mais comme on a tellement avancé et qu’aujourd’hui je me sens tellement mieux, j’ai l’impression c’était plus long dans la mesure où on fait ce que ne n’ai pas réussi en plusieurs années de thérapie en tous genres.

Alors, avec mon mari tout d’abord, ce qui a changé, c’est notre tendance à tout dramatiser. Notre couple est loin d’être parfait mais c’est notre couple et j’aime ce que nous sommes. Lui aussi sans doute mais dans tous les cas, on ne se marche plus constamment dessus avec les prises de tête et les remarques acerbes. On est passé par des moments très difficiles mais ce qui compte au final, c’est que nous sommes ensemble, et que je choisis de former « notre » couple avec lui.

De mon côté, je me sens mieux avec la personne que je suis. Tant sur le plan physique que moral et psychique.
D’abord, j’aime et j’accepte mon physique. Je suis toujours grosse, un peu moins mais quand même, et j’aime toujours manger, mais je me suis mise au sport et j’ai dis stop aux régimes. C’est terminé tout ça pour moi maintenant.
Sur le plan moral, je suis bien. Je ne me rue plus, ni sur la nourriture, ni sur les somnifères lorsque je ne me sens pas bien et je ne prends plus les choses super mal comme avant.

Depuis quelques semaines par exemple, je traverse une mauvaise passe au bureau car suite des divergences avec mon supérieur, je vais sans doute devoir changer de travail dans les jours à venir, mais bien sûr, je ne dirais pas que je le prends bien et que ça ne me chamboule pas, mais je ne le vis plus avec un sentiment de désespoir.

Il y a aussi le côté relationnel qui a pris un coup de fouet grâce à la bienveillance de Myriam. Même s’il me semblait avoir toujours été à l’aise avec les autres, j’ai réalisé qu’en fait, le fait que je ne me sente pas bien dans mon corps faisait que je parlais énormément et qu’au final, je n’étais pas si bien dans ma relation avec les autres. Je ressentais le besoin de me faire aimer, apprécier car je ne m’aimais pas suffisamment.
Aujourd’hui c’est bel et bien différent car je ne ressens plus ce besoin-là. Je me sens mieux, je m’aime comme je suis et ça, c’est ce que je recherchais à trouver depuis des années.

Ce que j’ai réellement apprécié avec Myriam, et c’est sans doute le point que je mettrais en avant si je devais la recommander à d’autres personne, c’est que contrairement à tout ce que j’ai connu depuis, elle donne de sa personne, elle t’écoute mais elle parle aussi d’elle. Ça, pour moi, c’est un signe qui montre qu’elle s’investi réellement dans l’accompagnement. Elle est aussi calme et bienveillante et à mes yeux, ce sont des choses vraiment importantes quand on sollicite l’aide d’un professionnel.
Moi en tous cas, je suis très contente d’avoir fait appel à elle.

Aujourd’hui, pas mal de choses ont bougé dans ma vie, et dans le bon sens. Avec mon mari, on sait relativiser, dédramatiser même. Nous nous retrouvons petit à petit et apprenons à tolérer les défauts de l’autre, qui au final, étaient toujours là mais qu’on refusait d’accepter.
Bon, côté professionnel, ce n’est pas au top comme je le disais mais je ne le vois plus comme la fin du monde et j’ai véritablement appris à voir les choses sous leur meilleur angle et donc pourquoi ne pas me dire que c’est plus une nouvelle opportunité qu’un échec en soit.
Et enfin, je suis plus à l’aise dans ma relation avec mon entourage car je me sens mieux dans ma peau. Plus de besoin de me sentir appréciée par tout le monde, plus besoin de me justifier auprès de toutes les personnes qui m’entourent parce que je ne m’acceptais pas suffisamment… Bref, je suis bien dans ma peau et j’ai enfin trouvé l’équilibre sur ce plan-là.

Véronique, 50 ans, Auvergne, Forfait Clarté

 

Femme souriante et épanouie dans la quarantaineC’est dans une période vraiment difficile où je n’arrivais pas à reprendre le contrôle de mes émotions sur le fait que j’ai été agressée en sortant du travail, que mon amie m’a parlé de la Gestalt thérapie.

Je n’étais pas tout de suite convaincue car j’en étais arrivée à être fermée à tout contact avec les autres, et c’est là que je suis tombée sur le site d’Atout Couple qui me proposait des séances à distance. Autant dire que je n’ai plus hésité.

Le fait de parler de ce que j’avais vécu et de tout ce qui se passait en moi n’était pas évidente pour moi, pourtant, c’est comme si les choses se sont faites toutes seules.
Myriam est chaleureuse et à l’écoute et ça fait de bien. Je me suis sentie en confiance pour en parler et comme il y avait un véritable échange et pas seulement une discussion à sens unique comme ce que l’on voit dans les films, on sent les choses évoluer, changer.

J’ai pu aborder les sujets les plus intimes sans me sentir jugée et j’ai pu parler de tout ce qui m’angoissait ce qui m’était inimaginable, encore moins avec une personne que je connaissais à peine. En même temps, parler de tout cela à un proche m’était tout aussi inconcevable, mais Myriam a su m’écouter et me guider dans mes pistes de réflexions, dans mes questionnements.

Aujourd’hui, j’ai trouvé beaucoup de réponses, mais il y a également beaucoup de questions auxquelles je ne trouverai jamais de réponses, notamment par rapport à mon agression, mais je me sens mieux par rapport à cela.

J’en ai aussi énormément appris sur moi et sur mes proches comme mon époux et mes enfants avec qui je suis plus souple car j’ai appris à mieux les connaître, les cerner et les comprendre.
Je suis également plus indulgente et compréhensive avec moi-même et c’est, je pense, ce qui fait qu’aujourd’hui, je suis mieux avec moi et avec ceux qui m’entourent. Je suis plus dans l’acceptation et c’est un pas énorme vers ce qui est bon pour moi.

Charlotte, 45 ans, Milan, Forfait Clarté

Couple heureux se tenant par la main sur une balançoireLorsque j’ai proposé, la toute première fois, une thérapie à Victor, il a tout de suite dit non. Malgré sa trahison, je n’ai pas écouté mon envie de tout laisser là et de partir. C’est pour cela que j’ai continué mes recherches et que j’ai trouvé Myriam. Quand je le lui ai refait une proposition, il a dit oui alors on s’est lancé.

Je dois avouer que les premières séances ont été pénibles car il enchaînait les reproches, les critiques et je n’en pouvais plus.

C’est pour cela qu’au bout de la troisième séance, je lui ai dit que j’arrêtais. Et puis c’est là que, contre toute attente, c’est lui qui me demande d’essayer une dernière fois. J’admets aussi qu’une partie de moi attendais un miracle où on se pardonne tout de suite et tout va bien. Au contraire, c’était difficile et le travail était plus long et éprouvant que je ne l’avais pensé, mais on a continué quand même, heureusement.

A force de persévérance et d’échanges, au bout de la cinquième séance, les verrous ont commencé à sauter et on a commencer à vraiment discuter, à s’écouter, à prendre chacun notre place et surtout à nous impliquer dans le travail.

On a parlé de nos émotions respectives, sans tabous et on a appris l’écoute de soi et de l’autre.

Pour ma part, j’ai également redécouvert l’estime de soi qui avait été mise à mal, suite à cette trahison et j’ai repris confiance en moi, non seulement en tant que femme, épouse, mais aussi en tant que mère.

Notre relation est plus soudée, sincère et aujourd’hui, on a même décider de vendre notre maison actuelle et repartir sur de nouvelles bases en s’achetant un grand appartement plus au centre…

C’est vrai qu’avec le recul, on n’aurait jamais pu imaginer que les choses pouvaient évoluer de la sorte et que l’on puisse être dans une relation, meilleure encore qu’avant cette trahison.
En fait, on a tous les deux réalisé que les choses peuvent changer et s’arranger si on y travaille, ensemble, et que l’on se donne du temps.

On a fait du chemin depuis ces six derniers mois et ce n’était pas facile mais ça en valait la peine et aujourd’hui, on est bien, tout simplement. Cette trahison qui a failli nous détruire a été un tremplin vers cette relation plus solide et plus profonde que l’on a aujourd’hui.

Victor et Chantal, 40 et 45 ans, Saint Louis, Forfait Connexion

 

Femme seule assise sur la plageAlors que ça n’allait plus avec mon mari, une amie m’a parlé de Myriam et à la base, je voulais seulement un coaching pour qu’elle puisse me donner son avis et des clés pour renouer le contact avec Damien. Je lui avais même proposé au départ de faire une thérapie de couple mais il a refusé jusqu’à la fin.

Je n’avais pas réellement conscience que nous étions au bord du gouffre dans mon mariage. C’est la raison pour laquelle je suis tombée de très haut quand mon mari m’a annoncé qu’il allait demander le divorce… Tandis que moi je cherchais encore comment sauver notre couple, lui avait déjà renoncé et je savais qu’il n’allait pas revenir sur sa décision.

Du coup, de coaching, nous avons vite basculé à la thérapie avec Myriam.

J’ai toujours pensé que les séances à distance mettaient justement une certaine distance entre le thérapeute et son patient, je dois admettre que je sentais que Myriam s’impliquait réellement et était attentive et bienveillante face à la détresse émotionnelle dans laquelle je sombrais à cette période.

C’était non seulement de la tristesse, mais aussi de la frustration et un sentiment d’impuissance et d’inutilité car il était certain alors que je n’allais pas atteindre mon objectif initial. Et puis, petit à petit, les séances étaient devenues mon refuge, mon moment de soutien et de sécurité. Myriam m’a permis de comprendre énormément de choses, notamment les étapes du deuil que je devais faire et les clés pour aller mieux et être mieux avec moi, faire de moi ma priorité et moins culpabiliser sur l’échec de mon mariage.

J’ai beaucoup gagné dans ma relation avec moi-même et je vais mieux aujourd’hui, en étant confiante en ce qui va arriver car désormais j’ai les pistes pour ne plus reproduire les mêmes schémas avec mes relations futures.

Je suis bien sûr passée par des moments difficiles et qui me paraissaient insurmontables à l’époque mais je recommande sans hésiter Myriam Bidaud car elle n’est pas seulement coach ou thérapeute, elle a su trouvé l’équilibre entre les deux et elle est à l’écoute et elle donne de sa personne.

Marina, 28 ans, Madrid, Forfait Clarté

Couple dans la cinquantaine complice et amoureuxQuand nous avons pris contact avec Myriam, c’était comme si nous n’étions plus un couple mais que nous habitions tout simplement ensemble avec des enfants. On ne se parlait plus et les rares fois où cela arrivait, tout finissait par aller de travers et les longs moments de silence s’installaient, quelques fois pendant des jours…

De mon côté, j’attendais quelque chose, un signe ou une occasion pour juste partir et sortir de cet enfer qu’était ma vie. Robert n’était plus que l’homme avec qui je partage mon lit et nous ne communiquions plus du tout. Comme une dernière tentative, je lui ai proposé une thérapie de couple mais il était assez réticent. C’est pour cela que je me suis orientée vers les séances à distance et que j’ai décidé que ce serait avec Myriam Bidaud.

Robert a accepté cette alternative avec plus d’enthousiasme alors nous nous sommes lancés.

Quand nous avons commencé, nous ne pouvions pas nous adressés la parole sans que ça ne dégénère et que ça finisse par des crises de colère ou juste une sorte de guerre froide où l’on pouvait ne rien se dire pendant de jours.

Et puis, lors des séances Skype qui ont suivi, les langues se sont petit à petit déliées et l’écoute s’est installée.
Myriam a su trouver les sujets sensibles mais qui pouvaient nous rapprocher.

J’ai pu enfin aborder le sujet de ma famille, notamment mes parents et de mon mal-être par rapport à mon passé. J’ai tout de suite vu que cela a eu un impact sur notre relation… Tous les tabous et les non-dits ont progressivement laissés place aux échanges, à la compréhension et au rapprochement.

Plus on avançait dans notre travail avec Myriam, plus on découvrait des choses l’un sur l’autre et on a tout de suite réalisé que l’on avait encore tellement à apprendre de l’autre.

Même si c’étaient des séances à distance, ça nous a énormément aidé à nous reconnecter et Myriam, qui est de nature bienveillante, s’est montrée attentive, impartiale et surtout écoutait sans une once de jugement par rapport à ce que Robert et moi traversions.
C’est la principale raison qui a fait que nous avons pu parler véritablement de ce que nous ressentions, quel que soit le sujet. Ce qui est un peu dommage, c’est que nous n’avons pas eu le courage d’aborder le sujet de l’intimité, mais pourquoi pas un peu plus tard, lorsque nous serons tous seuls tous les deux ?

Même si ça peut être difficile, quand on veut sauver son couple, il est essentiel de demander l’aide d’un personne expérimentée, professionnelle et bienveillante comme Myriam, c’est pour cela que nous la recommandons auprès de tous ceux qui sentent qu’ils ne peuvent pas y arriver seuls.

Aujourd’hui, notre vie de couple, comme de famille se sont améliorées et pour certains soucis qui ne sont pas encore tout à fait résolus, on sait maintenant relativiser, conscients que les opinions et la perception des choses n’est pas toujours forcément la même pour nous deux. C’est vraiment notre façon de voir les choses qui a changé.
On est plus proche et on sait qu’ensemble, en mettant toujours en avant la communication et la compréhension, on pourra toujours faire face ensemble aux défis qui se présenteront.

Robert et Emilie, 54 et 55 ans, Cambridge, Forfait connexion

 

Homme dans la quarantaine en proie à la réflexionQuand j’ai décidé de me lancer dans ce programme avec Myriam, cela n’allait pas fort, pour ne pas dire pas du tout avec ma femme. On ne se parlait plus, pourtant on communiquait bien avec nos enfants, mais entre nous deux, c’était juste la routine et quand on était seuls à la maison, c’était soit chacun de son côté, soit une atmosphère pesante et beaucoup de pression que je ressentais au quotidien. Et c’est à ce moment que je me suis dit, je dois au moins essayer de faire quelque chose pour que les choses changent.

Sur le plan personnel, j’ai toujours eu pas mal de difficultés à aller vers les autres, à nouer de nouvelles relations, alors autant dire que parler de ma vie et m’ouvrir à une personne totalement inconnue n’a pas été chose aisée pour moi. Mais au fur et à mesure des séances, le verrou s’est débloqué et j’ai pu parler de toutes ces choses que je n’ai jamais pu dire à ceux qui m’entourent. C’était tellement allégeant et libérateur, mais surtout, ça m’a permis de comprendre tellement de choses sur moi, sur le fonctionnement de mon couple, et ça a fait évoluer tellement de choses sur plusieurs facettes de ma vie.

Avec ma femme, on s’est donné du temps, on a commencé à mettre des mots sur nos silences, à arrêter de s’isoler et aujourd’hui, on peut à nouveau vraiment communiquer, échanger et se comprendre, comme avant, voire mieux dans certains moments. D’autant qu’avec les enfants qui grandissent, on a appris à laisser plus de place à notre relation qui renaît.

Moi, je sais maintenant à quel point il est important de se donner du temps, de la place et de passer à l’action quand la situation le demande. Avant, quand j’étais bloqué sur une chose, je restais dans l’inaction et côté assurance en soi, c’était un lamentable zéro.

Aujourd’hui, je vais vers les autres, j’entreprends, j’ai de l’assurance quand je fais ou dis quelque chose et ce sont des changements radicaux dans ma vie. C’est pour cela que jamais je ne regretterai d’avoir entamé cette démarche, d’autant que ma vie de couple, qui était la première raison pour laquelle j’ai contacté Myriam, va plus que mieux. On reprend, tous les deux, petit à petit nos marques et même sur le plan intime, on se redécouvre doucement.

Je dois admettre que ce n’était pas du tout facile pour moi de m’ouvrir à une personne que je ne connaissais absolument pas, mais je dois dire que le professionnalisme, le sentiment de ne pas être jugé, de ne pas ressentir de pression et le cadre calme et apaisant aussi m’a aidé, séance après séance, à me libérer, à parler de moi, et à avoir un regard totalement nouveau sur ma situation, sur mes perspectives.

Aujourd’hui, beaucoup de choses ont changé et je suis convaincu que cela va continuer à aller en s’améliorant. ☺

Cyril, 46 ans, Madrid, Forfait Clarté

 

Jeune homme portant des lunettes et solitaireQuand j’ai découvert Myriam en faisant des recherches de thérapies à distance sur le net, je ressentais vraiment le besoin de parler et de résoudre mes blocages au niveau de tout ce qui était relationnel et social dans ma vie.

Pour être franc, je n’avais aucune vie sociale à cette époque. Mes échanges avec les autres et les moments où je sortais de chez moi se résumaient à aller au travail et aux sorties basiques, comme les réunions de familles, les courses. Je n’arrivais pas à aller vers les autres et j’avais d’ailleurs nombre de doutes et de réticences à aller à la rencontre des gens car j’ignorais que ces interactions pouvaient m’apporter énormément plus que ce que je ne pensais. J’imaginais beaucoup de choses sur les interactions avec les autres, ce qui créait chez moi un énorme malaise, et de la solitude.

Lors de notre première séances Skype, Myriam m’a tout de suite mis à l’aise et ce premier contact m’a mis en confiance et du coup, pour la première fois, je pouvais parler de ce que je ressentais vraiment sans avoir le sentiment d’être jugé. J’ai réalisé comment c’est bon de pouvoir discuter avec une personne qui est à l’écoute.

Et puis, au fur et à mesure des séances, non seulement j’ai réalisé que je pouvais aller vers les gens et non pas toujours attendre une occasion pour le faire, mais de plus, ils pouvaient m’apporter eux aussi de choses que je pouvais choisir de prendre ou pas…

L’oreille attentive et bienveillante de Myriam m’a énormément aidé. Souvent, j’aurais souhaité que les séances durent plus longtemps car j’avais encore tellement à dire une fois que j’étais lancé.
En fait, c’est tellement agréable de parler. Avant, je n’en voyais pas vraiment l’intérêt et voulais absolument que chaque conversation puisse m’être « utile ». Maintenant, je sais que parler, même de choses banales peut faire du bien, peut permettre de créer du lien.

A la fin de l’accompagnement, avec le travail fait avec Myriam, je peux aujourd’hui échanger aussi avec les autres et les approcher de mon propre chef, sans cette appréhension et cette réticence qui me rongeait il n’y a pas si longtemps. Et maintenant, je ne me sens plus agressé lorsque quelqu’un m’aborde. C’est un pas gigantesque pour moi. ☺

J’ai gagné sur tous les objectifs que je m’étais fixé et en plus du fait que je suis aujourd’hui plus confiant lorsqu’il s’agit d’avenir, je sais ce que je souhaite, ce qui me tient à cœur et je compte bien y aller franchement pour y arriver.

Il ne faut pas attendre de ressentir le besoin d’être aidé pour prendre une main tendue, une main tendue qui m’a véritablement aidé à aller mieux, à me sortir de ce brouillard dans lequel j’étais depuis longtemps. Lorsque l’on commence à sentir des blocages dans notre vie, l’accompagnement professionnel de Myriam m’a encouragé, m’a motivé lorsque j’étais tenté de baisser les bras, je me suis senti compris et j’ai pu mieux m’accepter, sans me juger.

Jérémie, 28 ans, Montpellier, Forfait Clarté

 

Femme pensive et mélancolique appuyée contre un troncAu moment où j’ai décidé de prendre contact avec Myriam, j’étais plongée dans l’incertitude, vis-à-vis de mon couple car ça n’allait pas fort avec mon mari, mais aussi au niveau personnel car il y avait pas mal de choses dans ma vie, que je n’arrivais pas à aborder avec les personnes qui comptaient pour moi, et qui me pesaient.

Avec mon mari, il y avait comme une latence, comme si on s’était mis sur pause et on ne vivait plus pleinement notre relation.

De mon côté, j’avais ses sentiments qui se bousculaient qui concernait ma famille d’origine mais que je n’arrivais pas à aborder.

Grâce aux séances Skype avec Myriam, j’ai pu petit à petit m’ouvrir et on a pu parler de choses dont je n’ai jamais osé parler à personne. M’ouvrir m’a aidé à réaliser pas mal de choses, comme le fait que je n’étais pas assez proche de ma famille car on n’arrivait pas à communiquer. J’ai compris que petit à petit je faisais la même chose avec mon mari et que cela nous éloignait jour après jour.
Pourtant, au fur et à mesure j’ai senti petit à petit les choses se débloquer, ma perception des choses changer…

Aujourd’hui, c’est comme si on avait rebâti quelque chose de nouveau avec mon mari. On connaît les défauts et les habitudes de l’autre, mais on se découvre de nouvelles choses à chaque fois, et le plus important, on a redécouvert le plaisir de passer du temps ensemble, de sortir aussi.

Myriam est une personne à l’écoute et bien que ce soient des séances Skype, je pouvais réellement sentir sa présence et sa réceptivité, c’est pour cela que je n’ai pas eu de problème à m’ouvrir à elle et à aborder des sujets qui me tenaient à cœur et qui m’étaient difficile.

Nous avions même pu nous projeter dans mon passé et j’ai compris comment certaines choses du fonctionnement de mes parents a pu me marquer. Çà m’a beaucoup aidé à comprendre des choses sur moi, sur ma vie présente et ma façon d’être en lien avec mon mari, avec mon fils.

Aujourd’hui, je suis mieux avec moi-même et avec mon entourage et pour cela, je sais que le travail fait ensemble y est pour beaucoup. Je me suis sentie à la fois écoutée, soutenue, et mise en confiance, sans jugement.
Pour toutes ces personnes qui hésitent encore, j’aimerais leur dire que lorsque l’on ressent le besoin de se faire aider ou même tout simplement de se faire écouter, il n’y a rien de mieux qu’une professionnelle bienveillante, extérieure et qui du coup peut vraiment être à l’écoute.

J’ai pu apprendre énormément du travail effectué au cours de ce programme, et certaines prises de conscience, comme le fait que les besoins sont propres à tout un chacun et surtout l’importance de la communication dans toutes les relations et pas seulement amoureuse ou familiale, cela m’a permis de rebâtir mon couple et mon foyer.

De nouvelles bases, des bases positives et pourquoi pas des portes qui s’ouvrent sur de nouvelles perspectives y compris professionnelle ? ☺

Sabine, 52 ans, Stockholm, Forfait Clarté

Jeune couple qui s'enlaceJuste avant de prendre contact avec Myriam, je venais de demander à Pierrot de définitivement sortir de ma vie car notre situation devenait invivable, pour nous deux comme pour mes enfants.

Sortant d’une première union où les disputes et les coups de gueule étaient interdites, j’avais très peur d’un nouvel échec ce qui bloquait énormément notre communication, du coup les tensions s’accumulaient.

Tous les deux, nous avons eu des éducations totalement opposées et c’est pour cela que je trouvais que ça ne pouvait tout simplement plus marcher entre nous.

Lui, de son côté, n’arrivait pas à se résigner à juste tout envoyer balader car il tenait véritablement à mes enfants et à moi. Cela, je ne l’avais d’ailleurs vraiment réalisé qu’au fil des séances avec Myriam. Myriam a su ouvrir les bonnes portes pour que Pierrot et moi nous apprenions à nous écouter, communiquer et surtout nous comprendre.

Il y a eu notamment l’exercice du schéma familial qui m’a ouvert les yeux sur le passé difficile de Pierrot et pourquoi, à la base, il était si réticent à l’idée de faire une thérapie et pourquoi cela n’a d’ailleurs pas marché la première fois.
Et quand je pense que malgré toutes les difficultés qu’il a à parler de lui, à partager, c’est lui qui a pris l’initiative de cet accompagnement de couple avec Myriam, je suis persuadée maintenant de son amour et du fait qu’il ne voulait vraiment pas me perdre, nous perdre.

Myriam a débloqué petit à petit les verrous, et même s’il y a encore des portes qui ne sont pas encore tout à fait ouvertes, même si des fois, la tension dans la voiture sur le chemin du retour était plus que lourde, grâce aux quelques séances que l’on a faites avec Myriam, le changement est saisissant.

Nous sommes vraiment, comme qui dirait plus en phase, aujourd’hui et nous sommes unis et prêts à aller au-devant des obstacles que nous allons rencontrer, il y a juste plus de confiance en l’avenir en nous. Nous attendons d’ailleurs un petit garçon, ce qui ne fait qu’augmenter notre bonheur de nous être retrouver et de construire notre avenir à cinq.

Pierrot ne se terre plus dans la négativité pour se protéger de toute déception éventuelle et ne s’isole plus quand il voit que j’évite les conflits.

De mon côté, j’ai appris que ce n’était pas bon du tout en fait de toujours le cacher aux enfants quand il y a quelque chose qui ne va pas. En fait, c’est normal que la vie ne soit pas parfaite. Avant, j’en avais honte et je ne parlais jamais de ce qui pouvait ne pas aller dans mon foyer, du coup, je gardais tout pour moi et ça n’allait pas mieux malgré tout.
Maintenant, on sait que même si des fois, il y a des coups de gueule, c’est normal et ça ne veut pas dire que c’est fini. Avec des discussions constructives (dont Myriam nous a donné le mode d’emploi !), nous construisons notre couple solidement. Franchement, moi dont la vie sentimentale était téléguidée par la peur, je n’aurais jamais pu dire un truc pareil avant !

Je suis heureuse et fière de dire qu’aujourd’hui, nous sommes heureux et authentiques dans notre relation comme dans notre famille et que quoiqu’il arrive, tout ira bien. J’ai la foi lol !

Pas besoin d’être au pied du mur pour demander de l’aide et même si c’est difficile et que ça prend un certain temps, ça en vaut réellement la peine. C’est pour cela qu’il faut se lancer et les séances avec Myriam ont changé nos vies !

Pierrot et Sylvianne, 29 et 31 ans, Valence, Forfait Connexion

 

Homme triste et pensifLorsque j’ai pris contact avec Myriam, je sortais d’une énorme dispute avec ma femme. Nous en étions arrivés à un point où on ne plus pouvait plus communiquer sans s’engueuler mais ce qui m’a décidé, c’est que dans un excès de rage, et sans l’ombre d’un doute poussé par l’alcool, j’en étais arrivé à presque lever la main sur elle…

C’est à ce moment-là que je me suis dit que je n’y arriverai plus tout seul et que si je ne voulais pas que ça aille plus mal, je devais demander de l’aide, et pas à n’importe qui mais à un pro.

Bien sûr, la thérapie n’était pas une nouvelle chose pour moi, car avant Myriam, j’avais déjà consulté, mais de façon sporadique. Mais ce qui a fait la différence avec Myriam, c’est qu’elle est vraiment là et qu’elle nous écoute avec une réelle attention, sans jugement.

Bien entendu, même si ce sont des séances à distance, donc pas de contact direct, j’ai toujours eu du mal à m’ouvrir à quelqu’un et à parler de moi. C’est pour cela que la première séance n’était pas évidente. Mais la séance décisive a été celle durant laquelle j’étais dans un moment de détresse, je l’ai appelé en urgence, et elle était là pour moi, bienveillante, et posant les bonnes questions. Elle a su m’écouter et me parler et au fil des séances, on a même pu aborder mon passé, mon histoire avec mes parents et ma dépendance à ma femme…

Aujourd’hui, je pourrais dire avec assurance que je suis tout simplement mieux. Mieux dans mon couple car j’ai appris à me détacher petit à petit de ma dépendance, mais aussi à reconstruire ma confiance et mon estime de moi. Ça, c’est le pas le plus important pour moi et c’est sans doute ce qui a tout changé dans ma vie aujourd’hui.

Avant, pour fuir les tensions et les disputes, je me tuais littéralement au travail. J’y passais toute ma journée, limite, si je pouvais aussi y passer mes nuits … Et comme si ce n’était pas suffisant, j’ajoutais l’alcool à tout ça, ce qui fait qu’au final, je suis complètement passé à côté de mon rôle de mari, de père… J’ai même raté l’enfance de ma fille aînée, et je le regrette maintenant.

Je ne peux plus rattraper tout ce temps perdu, mais grâce à tout ce travail avec Myriam, je vais mieux aujourd’hui et je peux me consacrer sur ce qui est important et je sais maintenant ce qui est important pour moi.

J’ai même pu faire le deuil de mon passé, notamment la mort de mon père, et son manque évident durant toute ma vie. Toutes ces choses-là, je ne peux certes plus les changer, mais je me sens mieux par rapport à tout cela et je ne ressens plus le besoin, ni l’envie de noyer tout cela dans un verre, ni dans des heures et des heures de travail…

C’est pour cela que si je pouvais dire quelque chose à ces personnes qui sont encore hésitant à faire la démarche, je leur dirais que de l’aide n’est jamais inutile et que l’on ne peut pas s’en sortir tout seul, c’est une illusion. Myriam est une vraie professionnelle qui est à l’écoute et qui ne juge pas. Elle m’a beaucoup aidé alors pourquoi pas vous ?

Aujourd’hui, ma vie a changé du tout au tout et j’ai repris en main ma vie et professionnelle, et de famille. J’ai même appris à dire non à l’alcool et les choses se remettent petit à petit en place, à commencer par ma confiance en moi. Je ne peux pas courir après le temps qui est passé mais je peux remettre en ordre mes priorités et profiter de chaque moment. 🙂

Bertrand, 46 ans, Toulouse, Pack de séances

Jeune couple qui fait un câlinAvant de prendre contact avec Myriam, nous avions déjà abordé l’éventualité d’une thérapie mais, au final, aucune démarche n’a jamais été faite et pourtant, nous en étions arrivés à nous disputer tout le temps, même en pleine vacances. C’était tout simplement la crise.

Nous étions dans une situation difficile et le fait que nous ayons un enfant ne facilitait pas les choses…

Le fait que ce soit lui qui me propose de suivre une thérapie, et en plus à distance car il savait que j’avais un emploi du temps chargé, m’avait non seulement véritablement surpris mais aussi rassuré car dans ma tête, je le voyais déjà me quitter. Je n’avais pas réalisé qu’il n’y avait pas que moi mais que lui aussi souffrait beaucoup de notre situation.

Je dois admettre que ma première impression était que ça ne servirait plus à rien alors autant nous séparer, mais j’ai très vite pris conscience qu’aucun de nous deux ne voulait juste tirer un trait sur notre histoire.

Au fur et à mesure des séances Skype avec Myriam, on pouvait voir des résultats concrets, même si à la base, c’était plus la démarche qui me semblait la plus importante.
Pour moi aussi, bien des choses se sont améliorer, comme mon obstination légendaire et ma tendance à verser dans les émotions.

La méthode de Myriam est réellement efficace et les exercices comme la manière dont elle abordait chaque séance étaient à chaque fois différente mais on avançait et les choses bougeaient.

Même si j’en étais arrivée à me demander, à un moment, où est-ce que tout cela allait réellement aboutir, je constatais que sans réellement nous en rendre compte au début, nous étions en train de construire, de rebâtir notre relation, tout simplement notre « nous ». Nous avions oublié de prendre ce moment pour nous poser et juste parler de nous.

Je suis passée par beaucoup de phases et de sentiments durant notre thérapie, notamment les appréhensions, les doutes, ou encore des sentiments plus positifs comme l’enthousiasme mais ce qui m’a un peu secoué et marqué est quand j’ai pris conscience qu’en fait, nous ne vivions pas du tout notre histoire de la même façon.
C’était une vraie révélation pour moi mais j’ai compris que les différences n’étaient pas forcément des divergences…

Mathis et moi avions aimé la quasi-totalité de la manière dont s’est déroulée notre thérapie à distance, en particulier les mises en situation et les exercices, comme ceux durant lesquels on a appris à communiquer autrement qu’avec des mots.
Le seul moment où on a été quelque peu bloqué, est quand Myriam nous a demandé de réfléchir à la façon dont nous voulions gérer nos différences, sinon nous avons tout simplement aimé chaque moment passé avec cette femme bienveillante et à l’écoute qu’est Myriam Bidaud.

Aujourd’hui, nous avons développé, non seulement notre sens de l’humour mais aussi notre capacité à prendre les choses plus simplement, sans dramatiser et du coup, les soucis ou petites querelles ne traînent plus en longueur et on est tout simplement mieux, plus heureux ensemble et on sait communiquer autrement qu’en nous disputant ou en élevant la voix.

Si je pouvais transmettre un message aux personnes qui se posent encore la question, allez-y ! A partir du moment où vous envisagez un travail de couple, il ne faut plus hésiter car il est important de faire bouger les choses.
J’ai moi aussi pensé que ce serait non seulement long mais pesant, mais en fait non ! C’est tout simplement efficace et surtout ça fait énormément de bien, aujourd’hui, nous partons sur de nouvelles bases. C’est en fait, un merveilleux cadeau que nous nous sommes fait.

Mathis et Christiane, 25 et 24 ans, Luxembourg, Forfait connexion

 

Homme mélancolique assis par terreAvant de prendre contact avec Myriam, tout était confus par rapport à mes relations intimes.
J’avais beaucoup de contacts par ci, par là mais je n’avais envie de m’engager nulle part. Tout était confus car tout en étant ouvert à toute proposition, aucune ne m’intéressait.

On a travaillé beaucoup de choses, notamment la bienveillance, la tolérance ou encore l’empathie et j’en ai pris conscience. Au final, j’ai fini par prendre des décisions d’engagement avec mon amie, au lieu de faire le yoyo et de ressentir de la culpabilité par rapport à cela.

J’avais déjà suivi une thérapie classique auparavant mais je commençais un peu à stagner et je ne voyais plus trop d’avancées, et c’est principalement pour cela que je me suis orienté vers le programme CLARTÉ avec Myriam.
J’ai pu constater qu’avec le travail sur soi, le cheminement pas à pas grâce à la méthode et son portail de formation d’audios et d’exercices, je pourrai avancer plus efficacement et rapidement.

J’ai eu beaucoup de travail, de devoirs mais ça m’a beaucoup nourri.
A chaque atout, c’était voir un point particulier dans un arbre cohérent qui m’a permis de prendre conscience de mes valeurs, de ce que j’attends de l’autre, jusqu’à découvrir des choses dont je n’avais pas conscience et de pouvoir les intégrer pour être bien dans ma relation de couple et même dans ma relation avec les autres.

Le coaching m’a beaucoup aidé à comprendre et à progresser sur mes difficultés personnelles et surtout, il y a eu un travail vraiment cohérent qui permet sur une période courte d’avancer de façon conséquente.

Ce que j’ai le plus apprécié de cet accompagnement étaient les séances de coaching en elle-même car elles permettent de concrétiser le travail sur soi.
Il y a un réel travail personnel qui permet de mieux se connaître, notamment les valeurs importantes pour soi, les relations avec la famille, la façon d’être en lien, etc.
J’aime l’idée d’avoir énormément avancé et appris. Tout apporte petit à petit des choses précieuses qui permettent d’être bien avec soi-même.

Ce qui a été particulièrement difficile, c’est le jeu des chaises (jeu de rôle), qui est particulièrement intimidant avant de se lancer, mais hyper utile pour comprendre mes parents et leur fonctionnement de couple, et du coup, mettre un énorme coup de projecteurs sur mes blocages pour les dépasser.

Ça m’a fait vivre pleins de choses, ça brasse, émotions à fleur de peau.

Du coup, je n’ai plus peur et je me connais beaucoup mieux. J’ai aujourd’hui des précisions et de vraies réponses sur des questionnements anciens ou non conscients.

Le programme est très impliquant mais réellement transformateur.
J’ai pris conscience de ma problématique de jalousie et j’ai appris à identifier mes angoisses qui entraînaient des dysfonctionnements. J’ai même compris mes manques les plus importants, dont je n’avais pas forcément conscience, mais surtout ma peur de l’engagement qui me faisait rencontrer des personnes qui ne s’engagent pas non plus.

Je sais aujourd’hui ce que sont la compassion, l’empathie et la bienveillance envers soi-même et j’ai pris conscience de l’importance de la confiance en soi qui permet d’être plus authentique.

Aujourd’hui, j’ai pris une décision, celle de m’engager et de donner une chance à la relation et à la personne avec qui je partage ma vie. Et, j’ai réalisé que ma volonté d’engagement était beaucoup plus importante que ce que je pensais et que la jalousie était pour moi un signe que je n’étais pas avec la bonne personne.
Maintenant, j’ai appris à accepter ma partenaire telle qu’elle est, sans vouloir absolument lui imposer mon mode de vie et mes décisions.

Et sans doute une des plus importantes leçons que ce travail fait avec Myriam m’a enseignées, c’est le renoncement qui permet d’ouvrir de nouvelles portes et de donner de nouvelles possibilités pour une vraie liberté.

Si je devais résumer ma situation actuelle, je dirais tout simplement que c’est plus clair, plus net et indéniablement plus agréable.

Pierre, 47 ans, Dubai, Forfait Clarté

Couple heureux et épanoui dans la quarantaineLorsque nous sommes entrés en contact avec Myriam, tout ne semblait être qu’obscurité et frayeur. Tandis que Jean Michel fondait beaucoup d’espoir sur ces séances, moi je voulais partir car je me sentais comme un meuble, tellement il ne faisait plus attention à moi et ne me regardait même plus. Tout devenait invivable pour moi et même lui voyait bien qu’il n’y avait plus de communication entre nous.

Au fur et à mesure que les séances Skype s’enchaînaient, nous avons doucement pris conscience de certaines choses qu’inconsciemment, nous refusions de voir.

Jean Michel a réalisé qu’il ne faisait pas assez attention à moi et petit à petit, cela a changé. Il se pose toujours beaucoup de questions et redoute sans doute plus que jamais la séparation, mais il est plus présent et a appris à voir les choses autrement et arrive à s’ouvrir à moi, à parler…

Quant à moi, je me sens encore coupable de notre situation, mais maintenant je comprends l’importance de ce qu’est demander de l’aide et ne plus attendre de lui, ni de notre mariage qu’il soit « parfait ».

Au final, notre plus grand regret est d’avoir attendu si longtemps, de ne pas avoir pris conscience de nos problèmes plus tôt.

Grâce à Myriam, même la vision que nous avons de notre couple a beaucoup évoluée et même si ce que pense ou fait Michel a encore beaucoup d’impact sur moi, coucher toutes mes peurs et mes angoisses sur papier comme elle me l’a conseillé m’aide énormément.

Jean Michel aussi a beaucoup changé et participe notamment beaucoup plus au sein de notre couple comme à la maison. Sa façon de penser aussi a changé et il a réalisé qu’il devait rebâtir sa confiance et son estime de lui-même.

Si nous devions donner un message à ceux qui hésitent encore, nous leur dirions tout simplement de ne pas faire comme nous et d’attendre trop longtemps pour résoudre ce qui aurait pu changer. Myriam est extraordinaire et nous a accompagné main dans la main avec bienveillance et professionnalisme. Nous ne sommes peut-être pas encore au bout de tous nos problèmes mais nous avons fait un énorme pas en avant continuons d’avancer, et nous le faisons enfin ensemble.

Céline et Jean Michel, 34 et 38 ans, Milan, Forfait Connexion

 

Jeune femme blonde, fine et tristeJ’ai pris contact avec Myriam lorsque j’étais à un tournant de ma vie. J’avais décidé de travailler depuis la maison et comme j’habitais encore avec mes parents, non seulement, je n’avais plus le côté social de la vie professionnelle, mais je ne pouvais plus dissocier le travail de la maison et notamment de mes parents.

Dans la foulée, il y a eu la séparation de mes parents que je pensais derrière moi, mais en fait, j’avais tort car cela m’affectait encore énormément et je m’en sentais même coupable à tout point de vue. Les ressentiments de toutes ces années avaient déteint sur mon mari et mes enfants et le jour où j’ai réalisé que j’avais vraiment besoin d’aide, c’est quand j’étais à deux doigts de prendre des décisions aussi irréfléchies qu’insensées…

Avant d’entamer les séances Skype avec Myriam, j’avais connu une autre psy mais je ne suis pas allée au bout de la thérapie car il y avait pas mal de choses qui ne me convenait pas.
Aujourd’hui, je ne regrette pas d’avoir retenter le coup avec cette formule particulière alliant coaching et exercices concrets.

Au fil des séances avec Myriam, j’ai pu mettre des mots sur mes maux. J’ai appris ce qu’était se donner du temps et voir les choses différemment, tout en prenant les choses moins à cœur.

Si à la base, j’avais entamé l’accompagnement pour plus m’axer sur mes problèmes dans mon travail, petit à petit, nous avons commencé à aborder des sujets plus sensibles, plus personnels, entre autres, mes relations familiales et interpersonnelles.

Aujourd’hui, je sais qu’il est possible d’être bienveillante et à l’écoute, tout en gardant une certaine distance.

Tout au long de ce travail avec Myriam, énormément de choses ont changé en moi. Aujourd’hui, j’ai accepté les conséquences de mes choix et à m’aimer, aimer ce que je suis, à être à l’écoute de mes envies, de mes besoins, mais aussi de ceux des autres.
Je ne ressens plus le besoin de tout contrôler et j’ai réalisé l’importance du dialogue.
Je ne suis plus dans la quête effrénée de ne surtout pas ressembler à ma mère car je sais aujourd’hui que je ne suis et ne serai jamais elle.

Avec Myriam, je me suis sentie épaulée et écoutée. Quand elle me demande comment je me sens, je sais qu’elle écoute lorsque je lui réponds et c’est pour cela que nous avons réussi à dénouer étape par étape les choses qui n’allaient pas. Elle est réellement attentive et n’émet pas de jugement mais écoute avec bienveillance.

Grâce à elle et au travail que nous avons fait ensemble, je vais indéniablement mieux. Et depuis que je vais mieux, tout va mieux et tout le monde va mieux autour de moi. J’ai même appris à profiter de mon travail et d’arrêter de le subir.
Quand je pense à ma vie compliquée et douloureuse d’il y a quelques mois, je ne peux qu’encourager les personnes dans des situations difficiles à se lancer et à prendre contact avec Myriam car grâce à elle, je peux enfin me dire que je peux profiter de ma vie telle qu’elle est sans me sentir coupable. J’ai beaucoup avancé et j’y vois plus clair dans ce que j’attends, ce que j’espère et surtout la personne que je suis !

Oriane, 42 ans, Orléans, Pack de séances

Couple marchant main dans la mainAu moment où nous avons pris contact avec Myriam Bidaud, nous venions d’apprendre que nous allions avoir notre troisième enfant mais surtout, nous étions sur le point de nous séparer car ça n’allait plus du tout entre nous et moi, dans ma tête, j’étais déjà seule car je le voyais déjà me quitter le jour de l’accouchement.

Après le cataclysme de la découverte que mon mari entretenait une relation un peu trop proche avec une de ses collègues, je lui ai dit qu’il nous fallait réagir et prendre les choses à bras le corps. Moi, je n’allais pas me laisser faire et me laisser piquer mon homme.

On sentait bien qu’il y avait de l’amour et un profond attachement entre nous mais on ne savait ni l’exprimer, ni aller au bout de ce qui n’allait pas entre nous pour arranger les choses. De plus, l’annonce de ma grossesse n’avait pas du tout arrangé les choses car nous ne l’avions pas du tout bien vécu mais au final, cela nous a permis d’avancer et de ne pas rester au point mort.

Au fil des séances Skype, beaucoup de changements se sont opérés entre nous, mais ce qui nous a tout de suite frappé, c’est que de mon côté, je maternais trop mon mari et du coup, je me focalisais sur ses angoisses et non les miennes et aussi je gérais tout alors que ce n’était pas mon rôle. De son côté, lui, une fois que j’ai pu lâcher du lest, il a appris à faire ce qu’il fallait et peu à peu ce que j’attendais de lui sans que je n’aies plus rien à demander, et au final, nous en étions plus légers, plus libres…

Tandis que je gagnais en patience et en capacité d’écoute, lui gagnait en maturité. Nous sommes passés par pas mal de phases difficiles, notamment tous les sujets délicats et à conflits qui se devaient d’être abordés, mais au bout du chemin, nous en sommes sortis plus forts, plus soudés et le plus important, nous nous sommes rendu compte de l’importance de l’autre dans notre couple, dans notre vie. C’est quand nous avons réalisé qu’il nous était devenu impossible de communiquer sans nous disputer et que nous étions comme des inconnus l’un pour l’autre que nous avons décidé de prendre contact avec Myriam.

Au fil des séances avec Myriam, nous sommes passés par des discussions profondes, des larmes, des coups de colère, en bref, tout un tas d’émotions qui nous ont permis d’en sortir plus positifs, avec des repères clairs et surtout des changements significatifs.

On sait aujourd’hui que peu importe ce qu’il pourrait se passer, nous pourrons le traverser ensemble car nous sommes plus forts tous les deux et contrairement à il y a quelques mois, nous apprécions enfin les moments que nous partageons ensemble. Nous ne tolérons plus tout simplement la présence de l’autre, nous aimons réellement ces moments à deux.

Grâce au travail fait avec Myriam, on sait ce que c’est de communiquer et de partager et on a appris à se pardonner pour reconstruire quelque chose de nouveau, de plus solide, basé sur la confiance, la compréhension et le respect des différences et des valeurs de l’autre.

Les éléments audios et tous les exercices du portail de formation nous ont obligés à nous mettre au travail, ce qui était loin d’être évident, mais le prix à payer pour avoir des résultats concrets, voire rapides.

Je vois maintenant que Ludovic fait de son mieux et que même si nous ne sommes pas pareil, ce n’est pas forcément une mauvaise chose, au contraire ! Nous sommes tous différents et surtout, nous sommes une famille, et ça, je l’avais presque oublié…

Ce que nous avons particulièrement aimé avec Myriam, c’est que ce n’est pas une thérapie comme le décrivent les stéréotypes avec une personne en face de nous qui nous demande de parler, parler et qui acquiesce occasionnellement mais c’est plus du coaching. Elle nous pose les bonnes questions et ne se contente pas d’écouter mais nous apprend aussi comment gérer nos émotions, en individuel comme en tant que couple. Elle nous donne les clés pour vivre ensemble et elle nous aide à mettre des mots sur ce qui ne va pas.

Nous avons pris conscience que ce sont nos conflits qui peuvent vraiment nous rapprocher.

Aujourd’hui, nous allons beaucoup mieux, en tant que couple mais aussi en tant que famille.

Ludovic et Andréa, 28 et 37 ans, Lisbonne, Forfait Connexion

 

Homme seul fixant la merSi je devais décrire où j’en étais avant de prendre contact avec Myriam, je dirais tout simplement au fond d’un trou immense, à me demander si j’allais finir ma vie tout seul…

Dans mon désarroi, je sentais clairement que je n’étais même plus maître de ma vie, je la subissais, et j’étais bien décidé à changer cela !

Il était temps de changer et de trouver une solution. C’est pour cette raison que, cherchant une main tendue, je me suis plus orienté vers une professionnelle.

A chaque instant, spécialement dans mon couple, je me sentais épié, observé, comme si je n’avais pas le droit de faire la moindre erreur, voire le moindre mouvement et sincèrement, c’était réellement devenu invivable.
J’en avais perdu ma joie de vivre et je n’avais plus goût à rien, plus aucun plaisir, ni satisfaction…
Et pour en rajouter, pour la première fois de ma vie, j’avais des soucis au boulot, ce qui a totalement mis à mal ma confiance en moi.

Heureusement, au fil des séances Skype et grâce à la formidable capacité d’écoute de Myriam, je sentais vraiment la différence. Même si quelques fois, j’avais l’impression de stagner et de sentir mes progrès assez fragiles, le pas qui a été le plus important pour moi est d’avoir non seulement pu avancer au niveau de mon couple mais aussi de réaliser qu’il était temps pour moi de prendre soin de moi, d’apprendre à être bien sans pour autant le prendre pour de l’égoïsme.

Si avant, j’avais l’impression de n’être que le seul qui faisait des efforts pour faire marcher ma relation de couple, aujourd’hui, je le vis bien car grâce au travail que j’ai fait, notamment sur moi, notre relation s’en est vu transformée, et même ma relation avec mes enfants s’en est vue améliorée.

En apprenant à m’occuper de moi et surtout à moins m’occuper des autres, j’ai finalement arrêté de me voir comme étant celui qui fait en permanence des sacrifices, des efforts unilatéraux et peu à peu mon plaisir à faire les choses est revenu.
Je ne voyais plus la moindre des choses que je faisais comme une contrainte mais plutôt comme quelque chose pour me sentir bien et que j’appréciais.

Ce qui m’a le plus aidé et m’a fait énormément de bien, c’est l’écoute bienfaisante de Myriam, une écoute qui ne dégageait aucun jugement et qui me donnait l’impression d’être vraiment compris. Elle m’a non seulement donné une certaine légitimité, mais m’a aussi permis de réaliser que j’étais quelqu’un de bien.
Grâce à son regard en tant que femme, j’ai appris à comprendre ce que pouvais ressentir ma femme et ainsi m’aider à arrêter de lui faire des reproches et lui pardonner.

Beaucoup d’aspects de ma vie ont changé et je l’en remercie. En apprenant à me montrer bienveillant envers moi-même, à prendre soin de moi, je peux aujourd’hui l’être avec les personnes qui m’entourent, notamment ma femme et mes enfants. Même par rapport à ma situation dans mon travail, j’ai pris un certain recul et en relativisant, je me sens beaucoup mieux.

Pour ceux qui ont encore une certaine réserve par rapport au fait de se faire aider par un professionnel, je tiens à les rassurer, ce n’est pas forcément parler, parler, parler à une personne qui ne décrochera que deux phrases en une heure, c’est échanger de manière vraiment constructive avec quelqu’un qui vous tend la main et surtout vous écoute. C’est le cas de Myriam. L’accès au portail de formation m’a permis de faire de nombreuses prises de conscience, du style « tout le monde va mieux quand on se fout la paix », « oui, je peux vraiment faire confiance à mon fils, mais à condition de lui lâcher la grappe », « oui, j’ai le droit de m’occuper de moi, sans pour autant être un sale égoïste, même que tout le monde s’en portera mieux » …pour n’en citer que quelques-unes !
Et puis, l’accès au portail m’a permis de vraiment avancer entre les séances de travail avec Myriam, en gardant bien le momentum de l’accompagnement, ce qui je pense m’a permis in fine de gagner du temps.

Je me sens tellement mieux aujourd’hui, dans mon couple que l’on a reconstruit ensemble avec ma femme, en tant que père de famille, au boulot et surtout avec moi-même.
J’avance avec le sentiment d’être une meilleure personne, bien dans ma peau, libre et avec des perspectives plus belles, plus larges.

Fabien, 52 ans, Madrid, Pack de séances à distance

 

Jeune femme brune qui fixe le videAvant d’entamer les séances Skype avec Myriam, j’étais réellement somnolente dans ma vie par rapport à maintenant. Il y a eu énormément de blocages au moment où on a commencé le coaching. Il y a eu pas mal de questionnements mais tout cela m’a fait avancer et m’a permis de me confronter à mes difficultés. Mais grâce au bon cheminement de l’accompagnement, j’ai compris que je ne voulais plus être seule et que j’avais vraiment envie que les choses changent.

Ce qui m’a réellement décidé, c’est que non seulement j’étais célibataire depuis un long moment déjà, mais aussi que je n’y arrivais pas seule… Je me questionnais si vraiment cette situation, finalement, m’allait si bien que ça.

Je veux trouver des outils qui me permettent d’avancer et me rendre disponible à la rencontre. Et même si elle était confortable, je voulais dépasser cette situation et connaître ce que c’est de partager son quotidien avec quelqu’un avec qui je suis bien et dans la foulée, apprendre à gérer mes émotions pour moins me laisser envahir par mes sentiments.

Même s’il y a eu des moments difficiles, notamment le fait de me renvoyer à mes démons, ce n’était vraiment pas évident, j’avais le sentiment de ne pas aller suffisamment au fond des choses… Lors des premières séances vidéo, je ressentais toujours le besoin de contrôler les choses, et puis au fil des séances, j’ai appris à lâcher et prendre les choses comme elles viennent.

Concrètement, je n’ai pas posé d’actes différents, mais dans ma tête, je suis différente. Pas mal de choses ont changé comme ce que je veux ou ne veux pas, le regard que je porte sur moi aussi. Oui, j’aime plus ce que je suis et c’est un grand pas pour moi.
Là où j’ai encore à travailler, ce sont les secondes de courage qui permettent de doser et de dépasser mes peurs.

Au final, il y a eu énormément de changements en moi et dans ma vie aujourd’hui, grâce au travail effectué avec Myriam, qui est une personne réellement bienveillante et à l’écoute.
J’ai particulièrement apprécié son regard et les cheminements que nous avons partagés.
Entre autres choses, j’ai aussi apprécié les séquences audios, très riches que j’ai écoutées à de nombreuses reprises et qui m’ont permis de réelles prises de conscience.

Lors des exercices, parfois, je n’ai pas été au fond des choses, mais j’ai appris à accepter de baisser un peu mon niveau d’exigence pour avancer.
Même si j’ai eu l’impression de ne pas avoir tout bien fait à fond, en réalité, j’ai eu des résultats et des améliorations majeures.

Ce qu’il m’a manqué, par contre, c’est du temps, et la mise en pratique. Dans ce coaching, il faut y aller.

Les trois améliorations significatives que j’ai peu constater dans ma vie aujourd’hui, ce sont tout simplement, la sérénité que j’ai acquise, le regard que je me porte, avec plus de bienveillance et moins de perfectionnisme et d’exigences, et le fait qu’aujourd’hui, je me connais mieux, plus intimement.

Pour encourager toutes ces personnes qui ne sont pas encore décidés à se lancer, je leur dirais tout simplement qu’on en sort grandie, car on en apprend beaucoup sur soi, pleins de choses concrètes qui aident beaucoup.
Pour moi, l’accompagnement a été une excellente manière de reprendre ma vie en mains.

Une fois que l’on est décidé à avancer pour rencontrer la bonne personne, on a les outils pour débloquer les bonnes vibrations et au final, on n’a que des plus !

Où j’en suis aujourd’hui ? Je suis bien.
Je fais des choix, je clôture des choses et je me laisse véritablement de l’espace pour faire une rencontre.
Je prends conscience que j’ai besoin de temps, que c’est ma priorité.
Et surtout, au niveau couple, j’ai soif de rencontres, et j’ai envie de découvrir ma féminité.

Mila, 41 ans, Toulouse, Forfait Clarté


Jeune couple amoureux qui s'enlace
C’est quand nous avons réalisé qu’il nous était devenu impossible de communiquer sans nous disputer et que nous étions comme des inconnus l’un pour l’autre que nous avons décidé de prendre contact avec Myriam.

L’un comme l’autre, on se sentait tellement seul et incompris, mais Aurélie plus encore car non seulement, elle avait n’avait plus aucune estime pour moi, mais elle se sentait excessive et intolérante.

Ce qui nous a réellement décidé, c’est qu’après avoir pesé le pour et le contre, on s’était rendu compte qu’on avait envie de nous donner une dernière chance de sauver notre mariage, notre famille et toutes ces années qui n’ont pas toujours été invivables.

Les moments les plus marquants de ces séances Skype avec Myriam ont été les prises de conscience.
Pour moi, de réaliser que ce que j’ai vécu dans ma famille avait constitué comme un frein, un obstacle à mon épanouissement dans notre vie de couple.
Pour elle, de réaliser qu’elle était trop exigeante et qu’inconsciemment, elle reconstituait le même schéma que sa mère.
Ensemble de comprendre les ficelles pour changer cela en profondeur et réellement reprendre les rênes de notre relation.

Bien entendu, au cours du travail avec Myriam, tout n’a pas toujours été rose. Nous sommes passés par des moments extrêmement difficiles qui nous ont fait comprendre à quel point l’équilibre que nous étions en train de mettre doucement en place était réellement fragile.

Pour Sylvain, sa vision des choses a radicalement changé, tandis que de mon côté, c’était ma façon d’être et le fait de me rendre responsable de tout ce qui n’allait pas entre nous qui a évolué et tout d’un coup, tout s’est éclairé : tout ça pouvait changer et c’est de là que notre relation a changé et que nous avons commencé à nous sentir mieux ensemble.

Petit à petit, on a recommencé à passer plus de temps ensemble et à vraiment apprécier ça. Ce qui nous faisait le plus défaut était le temps. Au fur et à mesure que l’on apprenait à s’organiser, cela à fini par se faire plus simplement.
Et de là, la communication a repris et les améliorations se sont ressenties dans plusieurs domaines de notre couple.

Peu à peu, les jugements se sont faits plus rares, l’écoute de l’autre et la volonté d’essayer de le comprendre ont pris leurs marques et aujourd’hui, nous sommes un couple épanoui et qui aimons passer du temps ensemble, c’est vraiment primordial, et qui a appris à communiquer en coupant court aux interprétations abusives.

En somme, nous ne pouvons que conseiller à tous ces couples qui sentent et savent qu’il y quelque chose à voir ensemble, qui ne va pas, il ne faut pas attendre que la plaie s’infecte avant de la traiter alors prenez contact avec Myriam, vous ne le regretterez pas !

Sylvain et Aurélie, 30 et 34 ans, Milan, Forfait Connexion


Couple dansant ensemble au bord d'une plage
C’est lorsque nous sommes arrivés à nous dire que la séparation nous convenait à tous les deux que l’on a commencé les séances avec Myriam.

On n’avait plus grand-chose à perdre, néanmoins, on s’était mis en tête Martin et moi qu’on pouvait quand même essayer de construire quelque chose d’autre…

De mon côté, j’étais résolue à partir et entre nous, il y avait une grande tristesse et beaucoup de résignation, comme si notre relation était déjà finie… Heureusement, nous avons pu dépasser tout cela grâce à Myriam.

Nous étions un couple très fusionnel Martin et moi, mais en fait, il nous a fallu beaucoup travailler sur nous-même pour réaliser que pour vraiment être bien ensemble, ce qui compte le plus est d’accepter l’autre tel qu’il est, avec ses différences et surtout de construire quelque chose ensemble en respectant tout ce qui faisait que nous n’étions pas une seule entité.
Et alors que nous étions un « vieux » couple avec nos 30 ans passés ensemble !

Les moments les plus importants de notre accompagnement sont sans doute quand la peur que Martin avait de moi s’était enfin envolé car nous avons pu en parler et j’ai réalisé qu’il m’était impossible de le changer selon mes attentes, attentes qui au final, ne sont pas les miennes mais juste ce que je pensais que les autres voulaient…
Nous nous sommes tous les deux rendus compte que c’était plus une question de co-responsabilité, ce qui nous a permis d’arrêter de rejeter la faute sur l’autre, et c’était un énorme pas en avant.

Grâce au travail de ligne de vie, nous avons pu prendre du recul et mettre la lumière sur ce qui posait réellement problème dans notre couple pour y apporter les corrections qu’il convenait et surtout nous avons pu comprendre qu’en fait, nous avions formé une équipe formidable depuis le début ! Que c’était un très beau parcours dont nous pouvions être profondément fiers.

Personnellement, je n’étais pas vraiment convaincu par les exercices d’écoute car je n’en voyais pas vraiment l’intérêt. Mais, au bout du compte, ils nous ont considérablement aidé, nous ont permis d’avancer et pour ma part, de prendre conscience que je n’écoutais pas si bien que ça et que j’avais tendance à interpréter, ce qui peut s’avérer néfaste dans la relation.

Nous avons pu développer et améliorer notre capacité à écouter, à discuter, et le plus important, à nous comprendre.
Beaucoup trouvent bizarre notre façon de vivre notre relation, notamment le fait que nous ne vivions plus ensemble, mais tant que cela nous convient, c’est ce qui compte le plus pour nous.

Nous respectons nos besoins respectifs, nous acceptons pleinement ce que l’autre est et aussi nous-même, et nous avons appris également à accepter ce que l’on appelle les limites de chacun.
Bien entendu, nous n’avons pas totalement tiré un trait sur l’éventualité de revivre ensemble un jour mais pour le moment, la situation nous convient à tous les deux et si le moment se présente, le cadre devra être soigneusement choisi.

Grâce au travail accompli avec Myriam, nous avons pu nous ancrer dans une relation plus profonde, avec plus de tendresse, de confiance et de complicité mais nous avons aussi pu faire tomber les barrières qui nous empêchaient de nous connecter, d’être aujourd’hui un couple vraiment différent et surtout vraiment comme nous le souhaitons.

C’est pour cela que nous encourageons vivement ceux et celles qui hésitent à entreprendre cette démarche avec Myriam car pour nous, ça a tout changé et ça a fait renaître notre couple.

Nous ne sommes peut-être pas un couple conventionnel car il nous a fallu avoir chacun notre lieu de vie pour nous retrouver mais aujourd’hui, même si l’avenir de Martin, professionnellement n’est pas au beau fixe, nous nous épaulons vraiment et nous savons que nous serons là l’un pour l’autre, avec plus de liberté et de tranquillité et avec des bases véritablement solides.

Martin et Jeanne, 46 et 47 ans, Moscou, Séances Skype

 

Jeune homme au volant d'une voitureDepuis quelques temps, je n’arrive plus à rouler sur autoroute et c’est parce que mon médecin traitant ne sachant pas comment m’aider, m’a conseillé de me faire aider par un professionnel, que j’ai pris contact avec Myriam.

Pour être tout à fait franc, je n’étais clairement pas convaincu qu’une thérapie était ce qu’il me fallait… Je n’étais pas contre l’idée d’avoir un peu de coaching sur le plan professionnel, mais en ce qui concerne le personnel, je ne pensais pas que des séances de thérapie, notamment par Skype, pouvaient m’aider à résoudre mon souci. De plus, le fait que je n’ai jamais été à l’aise avec le fait de m’ouvrir à qui que ce soit, n’a pas facilité les choses.

Lors des premières séances, je n’ai vraiment pas été des plus bavards. Et puis peu à peu, j’ai commencé à y prendre du plaisir, mais ce n’est qu’à la cinquième ou la sixième séances que j’ai véritablement réussi à me libérer et à parler.

Bien sûr, au départ, nous avons tout d’abord parlé de ma vie professionnelle, ce qui m’a fait réaliser que j’étouffais dans mon boulot, que j’avais besoin d’explorer de nouveaux horizons. Et en discuter avec Myriam m’a indéniablement aidé à passer le cap, ce qui m’a permis de décrocher le job de mes rêves ! J’avais compris ce que je voulais vraiment faire, ce qui me manquait sur le plan professionnel et j’ai enchaîné les entretiens durant lesquels j’étais de plus en plus à l’aise. Et vint l’accomplissement !

Le point le plus positif est que cette amélioration dans le cadre professionnel a eu un impact plus que bénéfique dans ma vie personnelle, notamment familiale.

En réussissant à m’ouvrir à Myriam, j’ai réussi à communiquer et à enfin me confier à ma femme. Nous nous sommes rapprochées et même ma relation avec mes filles s’est beaucoup améliorée. De père ultra protecteur, je suis devenu un papa plus ouvert et heureux avec qui elles partagent de bons moments, tout le monde est plus serein, plus libre.

Être en contact avec Myriam m’a permis de comprendre énormément de choses sur moi, à mettre des mots sur mes émotions et mes ressentis et surtout de réaliser le plaisir que cela fait de s’ouvrir à quelqu’un, de pouvoir parler de ce que l’on ressent sans en avoir honte ou encore se sentir coupable.

Ce n’est aucunement une forme d’égoïsme comme je le pensais auparavant, mais c’est juste donner un peu de soi aux autres et c’est vraiment important.

Grâce à ces séances avec Myriam, qui était à l’écoute, bienveillante et réellement attentive à ce que je lui confiais, il y a eu des changements significatifs et positifs dans ma vie et pour cela, je lui en suis vraiment reconnaissant. C’est aussi pour cela que je la recommanderai sans hésiter aux personnes qui ont besoin d’aide, de se trouver ou tout simplement d’une écoute qui permette de réellement avancer.

Cette thérapie a tout simplement transformé ma vie et grâce à tout ce travail, je suis mieux, tout simplement bien et je respire enfin ! Professionnellement comme dans ma vie personnelle et surtout familiale, tout va vraiment bien maintenant !

Au final, nous n’avons même pas passer beaucoup de temps sur le sujet de mes angoisses sur l’autoroute, le problème s’est résolu de lui-même. Et j’ai compris tellement plus de choses !

Xavier, 35 ans, Budapest, Séances Skype

 

Jeune homme pensif et rebelleAvant de prendre contact avec Myriam, je ne faisais que subir ma vie. Il y avait les problèmes avec mon père, l’éternelle remise en question et cerise sur le gâteau, le manque de confiance en moi.
Je me sentais coincé et impuissant et je n’avais ni l’énergie, ni l’envie de faire quoi que ce soit…

Lors des premières séances Skype, c’était vraiment très difficile pour moi en particulier parce que je pensais que je devais tout savoir, que je ne pouvais pas avoir besoin d’aide. Coincé, très mal, j’ai enfin réalisé qu’un accompagnement était la seule solution, alors je me suis lancé.

Avec Myriam, on s’était autorisé à avancer sans vraiment savoir ce que l’on cherchait, ni où on allait mais cette démarche m’a beaucoup aidé car elle était là, à mes côtés, bienveillante, patiente et on a traversé tout cela ensemble. C’était très nouveau pour moi, moi qui est beaucoup besoin de contrôle pour me rassurer, et c’est cette expérience précisément qui a changé beaucoup de choses pour moi.

J’ai appris à relativiser et à porter un regard neuf sur les choses. Je ne crains plus le regard des autres et j’ai réalisé que j’avais le droit d’être gêné, mal à l’aise, et que si certaines choses n’allaient pas selon mes attentes, ce n’était après tout pas si dramatique.
Je n’écoute plus mes idées noires et bavardages intérieurs, toutes ces choses qui ont, jusqu’à il y a quelques temps, assombri ma vie, cette même vie qu’aujourd’hui je me suis ré appropriée.

Les temps où je me suis sentie si mal me paraissent tellement loin aujourd’hui et je vais mieux. Non, je vais même bien et je connais enfin ce qu’est la confiance en soi.
Tout va bien dans ma vie, avec moi-même car je m’accepte et plus encore, je m’apprécie véritablement pour qui je suis, dans mon couple (nous essayons même d’avoir notre premier enfant), avec mon père et même dans mon travail.
Je suis enfin acteur de ma propre vie, je ne la subis plus et comme je suis plus centré, je ne me laisse plus envahir et déborder par les problèmes qui se présentent.

Mon message pour ceux et celles qui ne sont pas encore décidés, lancez-vous !

Grâce à Myriam, ma vie est plus belle, plus simple et je me sens plus léger et pourtant sûr de moi. Elle ne va pas se contenter de servir des solutions toutes faites mais en plus des exercices pour avancer de son côté, elle prend également le temps d’écouter et d’accompagner main dans la main.

Thomas, 26 ans, Montréal, Forfait Clarté

 

Jeune femme libre et épanouieC’est quand j’avais fini par me demander si je ne devais pas arrêter d’essayer de m’investir dans une relation et si c’était, au final, fait pour moi, que je me suis décidée à prendre rendez-vous avec Myriam.

Je n’arrivais pas à trouver chaussure à mon pied et je me jetais à corps perdu dans des histoires plus dures à vivre les unes que les autres et qui étaient vouées à l’échec.
Le déclic c’est quand je me suis amourachée de mon patron marié… Là, je me suis dit non, ça suffit, j’ai besoin d’aide.

J’avais besoin d’un regard extérieur, d’une oreille qui écoute et ne me juge pas. J’avais aussi besoin de prendre conscience de certaines choses essentielles comme le fait que je choisissais exprès des partenaires qui ne me convenaient pas car j’avais tout simplement peur de vivre une relation sérieuse et stable.
La seule relation de référence que j’ai eu et que, malgré moi, j’ai vécu, était celle de mes parents et soyons sincères, elle était loin d’être idéale. Une mère trop soumise, une relation bancale et le sentiment que cela devait juste résister et rester ainsi…

Au fur et à mesure des séances Skype, j’ai appris ce qu’était l’écoute de soi et surtout à croire à nouveau que le bonheur et une vie à deux heureuse était possible !
C’est grâce à Myriam que j’ai laissé Antoine entrer dans ma vie, car elle m’a subtilement guidé pour que je réapprenne à me faire confiance, à m’écouter, à être moi sans en avoir honte ni me sentir coupable.

Elle a su m’écouter, me faire réaliser comment je fonctionnais et le plus important, à aucun moment je ne me suis sentie jugée, au contraire.

Aujourd’hui, je suis dans une relation où je suis moi à 100%, épanouie et surtout heureuse ! Antoine est l’homme de ma vie et je n’ai plus aucun doute là dessus. C’est un sentiment tellement bon et qui apporte tellement de sérénité.
On est en train de chercher un appartement pour emménager ensemble très bientôt et on parle même d’enfants !
Plus de crainte, plus de doute, plus de solitude.

Mon conseil pour vous qui hésitez encore, tant que l’on a pas essayé, on ne peut pas savoir et surtout on ne peut pas avancer et changer les choses alors il faut se lancer !

Marianne, 38 ans, Amsterdam, Forfait Clarté


Couple malheureux séparé par un mur
Laurent et moi étions plongés dans une relation où régnaient l’incompréhension, l’isolement et une fuite en avant face à nos problèmes. C’est à ce moment que nous nous sommes décidés à prendre contact avec Myriam. Le fait, entre autres, que je ronfle beaucoup était devenu insupportable pour Laurent mais il ne me faisait pas part de sa frustration car la communication était devenue inexistante entre nous. A cause de tout cela, nous ne nous inspirions agacement et colère et au final, si ce n’était pas le silence, c’étaient les disputes qui s’enchainaient… Nous nous retrouvions face au mur, tout simplement.

Bien que l’initiative d’une thérapie de couple vienne de moi, c’est Laurent qui avait le plus d’attente car pour lui ces séances Skype avec Myriam étaient synonymes de potion magique. Il a d’ailleurs connu une période de focalisation sur lui-même, durant laquelle s’emballait facilement, monopolisait la parole et n’arrivait pas à se centrer sur l’écoute de l’autre. Heureusement, une fois qu’il avait dépassé ce cap, l’écoute s’était enfin installée et petit à petit, la considération de l’autre avait trouvé sa place.

Pour moi aussi, un énorme progrès avait pris place. J’ai appris ce qu’était prendre du recul, d’arrêter de m’enfoncer dans les discours intérieurs et d’être plus à l’écoute de moi-même et de Laurent, d’autant qu’il en avait tellement besoin. En fait, nous avions tous les deux des besoins que l’un comme l’autre, nous nous refusions à exprimer, mais grâce à la bienveillance et la présence de Myriam, tout cela est beaucoup plus clair maintenant, même si nous devons rester vigilants.

J’ai particulièrement apprécié l’exercice de la ligne de vie et ça me sert encore beaucoup aujourd’hui. Au fur et à mesure que nous avancions dans le programme, j’ai appris à plus reconsidérer les choses et la ligne de vie m’a vraiment beaucoup aidé dans cette voie. Aujourd’hui, j’accepte Laurent tel qu’il est et il n’est plus question de le changer, comme il y a à peine quelques mois, alors même que je ne ‘en rendais pas vraiment compte. Je peux à présent mettre des mots sur ce que je ressens. C’est tellement bon de pouvoir en parler ouvertement et surtout sereinement.

Grâce à Myriam, nous avons appris à dédramatiser les choses, à mieux nous écouter, en tant que personne mais aussi en tant que corps. Les problèmes de sommeil ne prennent plus autant d’ampleur dans notre relation. Nous nous respectons mieux à présent et avons réalisé que demander l’aide d’un professionnel est non seulement abordable et simple mais est une aide considérable car nous n’en serions jamais là où nous en sommes sans tout ce travail fait avec Myriam.

Si nous pouvions transmettre un message aux personnes qui hésitent encore, nous leur dirions juste « pourquoi attendre encore ? ». Myriam qui est vraiment à l’écoute et surtout professionnelle. Elle ne prend pas partie. Elle nous a assisté afin que nous puissions recréer le dialogue, une certaine confiance et au final, nous écouter et nous comprendre.

Aujourd’hui, nous avons tous les deux trouvé notre place dans notre couple et nous connaissons plus de sérénité, plus d’équilibre et surtout le respect est bel et bien présent. Nous avons même pu gérer nos soucis de sommeil, et ça c’est un bonus énorme !

Laurent et Nicole, 55 et 57 ans, Lille, Forfait Connexion

 

Jeune homme désespéré devant un coucher de soleilAprès 6 mois dans une obscurité quasi totale et ne pesant que 50 kilos, j’étais au fond du gouffre… C’est là que j’ai sauté le pas et pris contact avec Myriam.
J’allais vraiment très mal mais je n’arrivais pas à mettre le doigt sur le problème.
Entre confusions, pensées sombres et un problème de poids certain, rien n’allait dans ma vie.
Quand ma compagne avait fini par me suggérer de suivre une thérapie, j’avoue que j’ai été plus que réticent. Mais après quelques séances Skype seulement, j’ai ressenti le changement…
En parallèle, Myriam m’avait conseillé de suivre la thérapie de groupe et grâce à ce tout, j’ai appris à reprendre petit à petit le contrôle de ma vie, de mes émotions et même de mon poids mais aussi à prendre du recul par rapport à ce que je vivais, ce qui me rongeait, notamment le décès de ma mère.
Au fur et à mesure que j’avançais dans mon accompagnement, j’entrevoyais les solutions, la manière de gérer les problèmes au lieu de faire une fixation et un blocage dessus.
Je me suis senti soutenu, écouté, épaulé et ce n’était pas comme parler à un mur car elle était présente, Myriam était là et il y avait un réel échange.
Il ne faut vraiment pas hésiter à demander de l’aide, surtout à un professionnel, à partir du moment où on sent que l’on n’y arrive plus seul car c’est vrai que se protéger avec une carapace ça peut marcher pendant un certain temps mais dès que ce bouclier tombe, c’est fini et tout s’écroule…
En un an et demi, je suis aujourd’hui une toute autre personne… Je suis parti de tellement loin que même maintenant je n’arrive pas à réaliser où j’en suis rendu.
Je n’ai plus rien à voir avec la carapace vide que j’étais.
J’ai même changé de boulot, changé ma façon de m’alimenter mais aussi et surtout ma manière de faire face aux problèmes du quotidien. Je me donne du temps, je souffle, je profite de la vie, la mienne !

Aurélien, 32 ans, Luxembourg, Forfait Clarté

Couple debout face à une collineNous avons eu notre premier appel vidéo par Skype avec Myriam 2 ou 3 semaines après un gros clash. La situation s’était calmée mais les blessures étaient encore bien là.

Ma première surprise fut que mon mari accepte de participer lors de cette première séance skype. J’étais extrêmement émue par le fait qu’il consente à cette démarche. Cela prouvait qu’il tenait à notre couple et c’était très important pour moi. Il était tout de même sceptique car il ne savait pas à quoi s’attendre mais il voyait bien que je ne pouvais plus continuer comme ça.

J’avais déjà essayé beaucoup de choses de mon côté pour retrouver un certain bien être, notamment l’acupuncture et l’hypnose. En vain. J’ai alors compris que si notre couple ne fonctionnait plus, c’est ensemble qu’il fallait régler ça. Après s’être entretenu avec Myriam, nous avons choisi le forfait « co création » pour que notre couple et notre famille recomposée se portent mieux.

Avant la première séance vidéo, on avait beaucoup d’aprioris. Mais après avoir fait connaissance avec Myriam, ils ont très vite disparus. Ni mon mari ni moi ne nous sentions agressés, ou en position de devoir se justifier. Tout cela rendait les échanges agréables et faciles. Au fur et à mesure, on a apprécié les exercices donnés par Myriam. Ils arrivaient toujours à pic, marquant une étape dans notre réconciliation et l’ancrant davantage.

On a découvert qu’il existait des outils efficaces qui nous aidaient à parler de ce qui nous pesait sur le coeur sans avoir peur que cela soit mal interprété. C’était un véritable espace de libre expression et de partage. J’ai pu dire lors de ces séances des choses que je n’avais jamais exprimées avant.

J’ai particulièrement aimé l’exercice de ligne de vie couple qui a fait ressortir des choses importantes de notre vie de couple. Mon mari lui a agréablement été surpris par l’exercice du génogramme qui a fait ressortir des schémas familiaux qui déteignaient sur son attitude au sein du couple. Il n’aurait jamais pu s’en apercevoir sans Myriam.

Il a appris l’importance de s’exprimer et ce n’est pourtant pas dans sa nature. Pour moi qui aime partager, c’est un immense cadeau que de voir mon mari faire des efforts pour se dévoiler.

J’ai également compris durant les séances qu’on ne peut pas changer les gens. En revanche, Myriam m’a prouvé qu’il est possible de changer notre regard sur eux. En l’acceptant tel qu’il est, et sans chercher à le faire rentrer dans un moule, je me suis aperçue que mon mari m’aimait profondément et cette certitude est devenue un point d’ancrage très fort pour moi.

Myriam a cette faculté à mettre en confiance les gens. Le coaching à distance est agréable et pousse aux confidences. On se sent immédiatement pris en main et soutenu. Les exercices et les phases d’écoutes donnent véritablement l’impression d’avoir à faire à une professionnelle qui cherche d’abord à nous comprendre pour ensuite pouvoir nous aider de façon adaptée. Nous avons également accès à des exercices et vidéos sur la plateforme afin de nous aider dans la continuité de notre projet.

Aujourd’hui, mon mari et moi nous sentons plus proches qu’auparavant et nous prenons beaucoup de plaisir à être avec notre famille recomposée.  On a déjà plein de projets futurs, c’est dire si l’avenir ne nous inquiète plus !

Marie et Didier, 44 et 46 ans, Genève - Forfait Co Création

   

Jeune homme fixant le paysageAu moment où j’ai décidé de m’inscrire au programme d’accompagnement de Myriam Bidaud, j’étais complètement perturbé et perdu parmi toutes ces questions que je me posais, la tristesse, la colère, l’amour et la déception.

Au départ, c’était parti pour une thérapie à deux mais ma compagne n’était pas pour alors j’ai décidé de me lancer seul et ce après une enième crise de couple. C’est ma mère qui a fini par me dire que seule une pro pouvait désormais m’aider.

A chaque séance Skype, Myriam me conseillait de voir les choses de manière différente, ce qui m’a permis de reconsidérer ma place, mon point de vue et surtout mes droit. Quand elle m’a posé la question “A quoi est ce que j’ai droit?”, cela a fait tilt dans ma tête : “Ah, mais cela veut dire que J’ai des droits” !

Je me suis remis en question, j’en ai fait de même avec mon couple pour pouvoir y instaurer des limites et je peux dire que je vais mieux à présent. Notre relation va mieux aussi.

J’ai particulièrement apprécié la disponibilité de Myriam notamment quand je l’ai appelé une fois en urgence. Ce jour là, cet appel m’a énormément aidé.

Qu’est ce qui a changé dans ma vie aujourd’hui? Beaucoup de choses, et en mieux ! Cette sérennité et cet apaisement, ma qualité de vie, notamment mon sommeil, mais surtout cette paix dans mon foyer et avec moi-même. Je ressens désormais de l’amour pour moi, ce que je suis, et je me sens plus en sécurité, tant sur le plan moral que mental, et ça fait tellement de bien. Mon foyer est plus chaleureux et on peut ressentir qu’il y a de l’amour.

Ce que je peux dire à la personne qui me lit, c’est que pour moi, ça a marché, donc fais-le et lance-toi ! Myriam a rempli sa part du contrat et me voilà aujourd’hui. Je suis en paix avec moi même et j’ai appris à m’affirmer, dans mon couple, mon foyer, et même mon boulot. Je me sens bien dans mes baskets et je te le souhaite aussi.

Nathan, 26 ans, Cambridge, Forfait Clarté

   

Silhouette d'un couple dos à dosNous étions dans une impasse, trop de souffrance de part et d’autre. C’est quand je ne savais plus comment faire pour sauvez notre couple que j’ai décidé de prendre contact avec Myriam Bidaud.

Mae qui n’en pouvait plus ne parlait plus que de nous séparer. Nous vivions avec mon fils et dans tout cela, elle n’arrivait pas à trouver sa place. Nous qui venions d’accueillir notre premier enfant, au lieu de nous réjouir et de profiter de ce grand bonheur, enchaînions disputes et malaises. La situation était devenue tellement tendue, voire invivable et pourtant des problèmes de santé sont arrivés et ont envenimés la situation.

C’est Mae qui a proposé de faire de se lancer dans une thérapie de couple car tout autant que moi, elle voulait nous accorder une dernière chance.

Nous n’avions plus rien à perdre, et les encouragements d’une proche qui avait pu profiter des bienfaits d’une thérapie nous ont décidé !

Nous étions tous les deux impatients mais aussi appréhendaient la première séance Skype avec Myriam. Mais à notre plus grand étonnement, grâce à ce sentiment apaisant que dégage Myriam, nous avons pu directement pu nous dire enfin les choses. Au fur et à mesure que les séances vidéos, les exercices, on pouvait même traiter des points sensibles et surprise, on pouvait s’entendre à nouveau. C’était tout simplement libérateur. Myriam nous a appris à ne plus être tout le temps sur la défensive mais juste à communiquer, chose que nous ne faisions plus depuis longtemps. Elle nous a accompagné, sans prendre parti, elle était là, et nous a aidé à élargir notre champ de vision. Les taches et conseils proposés étaient clairs, directement applicables, accessibles. Pas simplement parler mais aussi savoir écouter et prendre en compte nos différences et ne plus cacher à tout pris notre sensibilité.

Au final, grâce au programme avec Myram Bidaud, nous avons beaucoup mûri en tant qu’individus ET en tant que couple.

Nous nous connaissons mieux, avons appris à vivre et à accepter nos différences et notre couple en est sorti renforcé. Nous savons aujourd’hui que ne pas être d’accord tout le temps peut être une bonne chose et que cela ne doit pas inévitablement virer à une querelle explosive. Nous sommes en train de tisser quelque chose de nouveau, de plus fort. Et cela a même eu un impact inattendu sur mon fils Antoine qui a appris petit à petit à se poser. Notre couple a gagné en stabilité, en sécurité. Nous allons mieux.

Matthieu et Mae, 42 et 25 ans, Lyon, Forfait Co Création

    

Maman murmurant à sa filleJ’ai pris contact avec Myriam Bidaud au moment où j’avais vraiment besoin d’une écoute. J’étais en arrêt de travail depuis plusieurs mois à cause d’une grave maladie. J’étais en proie à une angoisse quasi permanente que je souhaitais canaliser le plus tôt possible car cela devenait invivable.

Grâce aux séances vidéos avec Myriam, j’ai réalisé que toute cette angoisse était liée au décès de ma mère quelques années plus tôt à cause de cette même maladie.

J’ai rapidement pris conscience du fait que je ne fonctionnais, et cela depuis des années, qu’en fonction de ma mère, de ce qu’elle en penserait, de ce qu’elle aurait aimé pour moi, que je fasse, malgré qu’elle ne soit plus là. Toute ma vie tournait autour d’elle.
J’étais comme prisonnière dans une boule avec des idées préconçues sur tellement de choses, même la manière dont j’élevais ma fille, ma carrière professionnelle, tout.

J’aime penser que je suis une battante car j’ai toujours fonctionné de la manière “je vais bien, tout va bien” et suivre un programme d’accompagnement était inconcevable pour moi…jusqu’à ce que la méthode Coué ne fonctionne plus et que tout s’effondre…

Le travail fait avec Myriam m’a permis de dépasser mes peurs, ces choses qui me pesaient. Aujourd’hui, je me sens plus forte, plus confiante.

Au fil des séances Skype, j’ai fait doucement mon deuil en finissant par comprendre que le faire ne signifiait pas tourner le dos à ma mère mais plutôt apprendre à vivre, à vivre MA vie désormais.

Myriam a su me rassurer par rapport à mes ressentis et réactions, car au fond, j’avais juste oublié que j’étais tout simplement humaine, avec un travail de deuil à faire, des choses à surmonter, mais normale !

J’avais peur qu’en me lançant dans une thérapie, j’étais partie pour des années mais elle m’a prouvé le contraire et a su me prendre en charge vraiment rapidement. Elle s’est montrée gentille, à l’écoute et m’a montré qu’elle me comprenait, ce qui était primordial pour moi et m’a motivé et particulièrement rassuré.

Aujourd’hui tout va bien dans ma vie, de nombreux changements sont en cours, et je me sens sereine et confiante.

C’est comme si j’avais repris les commandes dans ma vie. Après 3 mois d’arrêt maladie, j’ai repris mon poste sans difficultés, et j’ai même eu un avancement récemment !

Frédérique, 35 ans, La Réunion - Forfait Clarté

   

Jeune femme pensive et seule

Au moment où j’ai décidé de prendre contact avec Myriam Bidaud, nous seulement j’étais insomniaque et ce depuis le décès de ma mère il y a 5 ans, mais je ne me sentais plus capable d’assumer mon rôle de mère.

Ces séances Skype avec Myriam m’ont appris des choses sur moi que moi-même j’ignorais, notamment que je n’avais pas non plus fait le deuil de mon père qui lui nous avait quitté il y a 10 ans déjà. Ce travail en profondeur et toutes ces révélations m’ont permis de me recentrer.

Avant, j’avais aussi la fâcheuse tendance de me mêler de la vie de mes enfants et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi est-ce que nous n’arrivions pas à communiquer. Ils se braquaient constamment et moi je me sentais rejetée. Grâce aux nombreux exercices que m’a donnés Myriam, j’ai compris le besoin de lâcher prise, et cela pour leur bien mais surtout pour le mien. Leur laisser vivre leur vie m’a permis de vivre la mienne, enfin !

Au fil des séances, j’ai également réalisé des démarches qui m’ont permis de faire le deuil de mes parents, notamment grâce à la lettre que je leur avait adressée et qui m’a aidé à me libérer d’un poids énorme. J’ai même accepté le fait que moi même je puisse partir un jour…et même mes enfants.

Je voulais absolument toujours tout maîtriser, avoir le contrôle sur tout ce qui se passait dans ma vie. Maintenant j’ai réalisé que le fait que mes enfants aient quitté le nid n’était pas une faute en soi et qu’il fallait tout simplement apprendre à vivre sans eux.

J’ai particulièrement apprécié d’être constamment incitée à la réflexion pour aller au delà de ma colère intérieure, de plus, le sentiment de solitude ne pesait car Myriam, malgré la distance était présente. L’accompagnement m’a permis de me libérer et d’arrêter de ne faire que tourner en rond et d’avancer.

Je peux dire aujourd’hui que je me sens mieux et que ma vie aussi a connu des améliorations significatives, en l’occurrence :

– Ma capacité maintenant à prendre un certain recul face aux choses,

– La sérénité que j’ai désormais vis-à-vis de la mort de mes parents,

– Le fait que je puisse profiter plus de la vie car j’ai pu mettre un peu d’ordre dans mes idées,

– Tout le bénéfice que j’ai dans mes relations maintenant car j’ai appris à prendre les autres tels qu’ils sont et donc par la même leurs réactions. Plus de frustrations et de déceptions inutiles.

– Mon bien-être dans le fait de pouvoir aujourd’hui m’occuper de MOI, le moi profond.

Le message que j’aimerais transmettre aux personnes qui me lisent est que le programme d’accompagnement de Myriam a été comme un clé pour un renouveau dans ma vie et je souhaite à ceux qui se cherchent de trouver ce que j’ai trouvé au fil de mes séances Skype avec elle. J’ai pu m’exprimer, me poser des questions et me libérer pour contempler de nouveaux horizons, aborder les choses d’une manière différente, meilleure et apprécier la vie. 🙂

Géraldine, 64 ans, Paris - Forfait Clarté et séances UNIK

 

Couple s'embrassant sur une balançoireLorsque je me suis inscrite à ma première séance en ligne avec vous, j’avais besoin de me confier par rapport à mes soupçons concernant une éventuelle infidélité de mon mari. Il était impensable que j’en parle à un de mes proches, j’avais besoin d’une écoute neutre et professionnelle.

C’est à la vidéo de présentation sur le site et la lecture de certains témoignages qui m’a décidée à prendre rendez-vous et notre premier contact m’a vraiment rassurée.

Dès les premières minutes, j’avais l’impression de me confier à une amie bienveillante et tout a du coup été si facile.

J’ai pu me laisser aller sans retenue, sans peur du jugement et raconter ma souffrance. Vos exercices et atouts m’on appris à me recentrer sur moi-même. Subtilement, vous m’avez aidée à mettre le doigt sur des problèmes relationnels avec mon mari que je n’avais pourtant jamais identifiés. A ma plus grande surprise, c’étaient en grande partie, des problèmes de communication.

Une des choses les plus importantes que vous m’avez aidé à comprendre est que j’étais en droit de demander et d’obtenir des explications sur les points qui me préoccupaient à mon mari. Au fur et à mesure de nos séances Skype, j’ai pu explorer des moyens qui s’offraient à moi pour entamer un dialogue avec mon mari, et ce, sur des sujets que nous n’avions jamais abordés après des années d’union. J’ai été ô combien surprise de découvrir que nos échanges et nos conversations avaient sur lui aussi un impact vraiment positif.

Cet accompagnement a été une première expérience pour moi. Je ne regrette pas d’avoir osé cette thérapie à distance car cela a été vraiment un moyen fiable et surtout efficace de me décharger d’un poids énorme.

Aujourd’hui, je suis contente et soulagée d’avoir débloqué la situation avec mon époux, et je suis surtout très heureuse d’avoir donné un nouvel élan à notre couple.

Mon seul regret aura été d’avoir attendu aussi longtemps avant de prendre contact avec Myriam.

Erica, 52 ans, Le Cap, Forfait Clarté

Belle femme blonde et pensive

Avant de me lancer et de prendre rendez-vous avec Myriam, j’avais l’impression de vivre dans un espace figé, et je ne savais pas du tout quoi faire pour me sortir de là.

Ne sachant pas vraiment ce qu’était le coaching, je me suis juste lancée car je trouvais la démarche intéressante. Entre l’introspection, le travail sur soi et mes modèles parentaux et familiaux, j’ai beaucoup travaillé sur comment me sortir de cette situation qui me donnait l’impression que rien ne bougeait.
Aujourd’hui, mon environnement comme moi-même sommes enfin en mouvement. Je suis plus réactive, plus engagée, tout simplement actrice de ma vie, et cela même au niveau professionnel alors que ce n’était pas nécessairement mon objectif initial.
Même si au départ, j’étais plus partie pour effectuer un grand ménage dans ma vie, plutôt que la recherche d’un partenaire, après m’être impliquée, j’ai réellement envie d’aller plus loin dans cette expérience.
A chaque séance, à chaque étape, je pouvais sentir cette évolution, ce changement qui s’opérait doucement.
Au fur et à mesure des séances, je commençais à entrevoir, puis à voir de plus en plus clairement ce que je voulais vraiment pour moi, dans ma vie, et où je veux aller.
J’ai particulièrement aimé le fait que Myriam soit là, engagée à mes côtés, sa présence à laquelle je pouvais me raccrocher et le fait qu’elle se montre si aidante. Je me sentais vraiment épaulée, accompagnée…
C’est un réel boost car Myriam dégage par la même une incroyable énergie, une force tranquille à laquelle je peux m’identifier.
J’ai pu réaliser pas mal de choses, entre autres qu’il fallait que je dépasse véritablement mes peurs et que pour avancer, il faut tout simplement aller vers le réel, le concret et acquérir de l’expérience. Je sais maintenant à quel point me sentir sollicitée peut m’aider à me faire sentir bien et que donner à ressentir peut faire toute la différence dans une relation.
Ce qui fait la différence avec Myriam, c’est qu’elle parle de quelque chose qu’elle a déjà vécu et expérimenté, et cela se ressent à toutes les étapes du programme. Bien sûr, sa méthode est efficace, 100% humaine et authentique, adaptée et ajustée à ce dont j’avais besoin. Elle est tout simplement incroyable, professionnelle, vous pouvez y aller les yeux fermés.
Ce que je peux dire maintenant, c’est qu’après 8 ans de célibat, je suis enfin prête à rencontrer l’homme de ma vie parce que je me sens mieux, je me sens bien. Je suis dynamisée et oui, encore une fois je suis prête !

Marie, 54 ans, Besançon – Forfait Clarté

   

Homme perdu sur un labyrinthe imaginaireLorsque je me suis décidé à te contacter, j’étais dans le noir total, totalement perdu. Après une déception sentimentale qui m’avait anéanti, je n’avais plus goût à rien, même ma vie me paraissait sans aucun sens. Moi qui ne suis pourtant pas de ceux qui s’engagent, je me suis dépassé et était prêt à m’investir complètement dans cette relation qui s’est avérer être un véritable échec pour moi.

Cette épreuve m’a fait renoncer à l’idée de pouvoir construire un jour un avenir avec quelqu’un.

J’en suis arrivé à faire le fameux bilan de la quarantaine et malheureusement, ce dernier ne m’a fait que plonger un peu plus dans une profonde dépression, jusqu’à me laisser regagner par mes anciens démons. Et sachant jusqu’où je pouvais aller dans l’autodestruction, c’est à ce moment-là que je me suis rendue compte à quel point j’avais besoin de parler et d’être écouté, d’être rassuré… J’avais besoin que l’on me mette face à ce que je suis avec mes imperfections et mes qualités. Je devais me rendre compte de ce que je suis avec toutes mes imperfections, mais aussi mes qualités, J’avais besoin que quelqu’un me le rappelle et me fasse me rende compte à nouveau que je devais prendre ma vie en main sans quoi, à quoi bon de la vivre ? J’avais besoin de me confier à quelqu’un et de me sentir réellement écouté.

En cheminant avec le programme clarté, je suis passé par beaucoup d’émotions, certains agréables, d’autres beaucoup moins. J’ai pu comprendre énormément de chose me concernant mais aussi concernant l’humanité elle-même. Cela m’a fait passer tour à tour du rire aux larmes.. Et puis j’ai surtout travailler ma façon d’être en relation et de m’engager dans mon couple.

Ta voix particulièrement apaisante m’a beaucoup aidé à me livrer. Ces séances Skype ont été tellement agréables et même souvent trop courtes.

Les trois choses qui m’ont le plus marquées durant notre programme sont notamment que :

– Mes soucis n’étaient pas une nouveauté dans ce monde mais plutôt un grains parmi les problématique universelles,

– C’est avançant dans une relation que l’on apprend et qu’on peut la construire,

– Le plus important est de se centrer sur le points positifs plutôt que de ne voir que le négatif qui aura toujours sa raison d’exister et d’anéantir.

Le message que j’aurais pour celui qui se trouverait dans la phase que j’ai traversée, c’est que pour pouvoir avancer, il est inévitable de passer par des moments qui ne seront ni joyeux, ni confortables mais au final, crois-moi, cela en vaudra la peine. Je t’encourage à te lancer et à foncer car ce que u trouveras au bout de ton chemin est à la hauteur de ce que tu vas donner pour t’en sortir et le résultat sera tellement plus grand que toute cette brume que tu traverses en ce moment.

Je peux affirmer aujourd’hui que je vais beaucoup mieux. Avec l’apaisement, j’ai pu améliorer ma vision de l’engagement et j’ai même commencé à tenter de nouvelles expériences pour éviter de retomber systématiquement dans le même schéma.

Loic, 41 ans, Milan - Forfait Clarté

 

Deux personnes dur un banc devant un coucher de soleilNous avons contacté Myriam alors que notre couple s’était comme essoufflé. Nous ne faisions plus attention l’un à l’autre, comme si nous avions déserté notre couple. On vivait à deux, chacun de son côté. L’événement déclencheur a été une grosse discussion lors de laquelle Nathalie m’a dit “Fais comme tu veux, je m’en fous”. La réalité était que Nathalie ne savait plus si elle voulait être avec moi mais qu’elle avait encore moins envie de quelqu’un d’autre.

Après en avoir parlé à un collègue pour qui la thérapie de couple avait marché, je me suis dit pourquoi ne pas essayer ?

– Comme ce n’était pas le genre d’Eric de proposer une alternative telle qu’une thérapie, je me suis tout de suite dis : “pourquoi pas ?” et que même si je n’étais pas plus convaincue que cela, on aurait une occasion de tout mettre à plat.

Lors des premières séances, ça n’était pas facile car on devait aborder tous ces sujets que l’on avait pris soin d’éviter pendant longtemps et en se regardant en face… Cette étape a été la plus difficile, ensuite il y a eu la période un peu stagnante avant de sentir nettement l’amélioration dans notre relation, notre quotidien.

Nous avons particulièrement apprécié le fait que Myriam nous ait expliqué les choses sans jamais nous culpabiliser, mais au contraire en nous donnant à chaque obstacle, des exercices et le moyen de le surmonter. Nous en sommes sortis avec plus de compréhension de l’autre, plus de confiance et un sentiment de sécurité.

Aussi, au fur et à mesure que nous avancions dans le programme, nous pouvions voir que les zones d’ombre s’éclaircissaient, et que chacun arrivait petit à petit à identifier sa place dans la famille, notamment Eric qui s’est doucement rapproché de notre fils cadet. C’est toute la famille qui s’en est mieux portée.

Le travail de couple nous a permis de TROUVER une complicité qui n’avait jamais existé entre nous, avec une vraie tendresse, de l’affection. Nous avions pris conscience de l’amour que nous éprouvons l’un pour l’autre, chose essentielle que nous avions tendance à oublier, une manière de s’aimer que nous ignorions même.

Aujourd’hui, nous vivons notre dixième anniversaire de mariage avec un mélange de joie, de paix, et nous comptons bien célébrer cette “nouvelle” relation plus profonde, plus vraie et tellement plus satisfaisante. Et pour ceux qui nous lisent, nous avons envie de dire, n’attendez pas qu’il soit trop tard ! Lancez-vous!

Nathalie et Eric, 35 et 41 ans, Brignais - Forfait Connexion

 

Couple fermant les yeuxC’est suite à une nouvelle plus que bouleversante que j’ai décidé de prendre contact avec Myriam.

En effet, mon père qui a 54 ans venait de quitter ma mère pour une femme plus jeune que moi. Le fait de l’apprendre de la bouche de ma mère n’arrangeait pas les choses, d’autant que ma mère a tout simplement choisi de rester, alors que ce n’était pas la première fois que cela se produisait. Durant mon adolescence, mon père nous avait déjà laissé pendant 10 ans pour vivre avec quelqu’un d’autre et pour revenir ensuite avec ma mère et moi. Je l’avais déjà très mal vécu à l’époque, aujourd’hui, je ne pourrais même pas décrire l’ampleur de ce que je ressens.

En trois séances, Myriam a su être pour moi une oreille bienveillante mais elle ne s’est pas contentée d’écouter, elle m’a accompagné, m’a aidé à faire la lumière sur ce qui se passait en moi, et toujours de manière neutre et bienveillante. Elle était là avec moi, pour moi et m’a aidé avec humanité et gentillesse.

Le fait que ce soient des séances Skype, donc a distance a été un grand plus pour moi car je me suis sentie beaucoup plus à l’aise. J’ai pu parler sans crainte et me libérer si je puis dire, elle était présente sans créer un sentiment de dépendance et c’était ce dont j’avais besoin à ce moment là. Grâce à cela, j’ai appris à m’assumer, à prendre mes décisions, tout simplement m’affirmer.

Ces séances avec Myriam m’ont tellement aidé. J’ai pu prendre une juste distance avec mes parents, leur histoire, me libérer de leur regard pour enfin pouvoir construire MA vie. Et pour la première fois, j’entrevois un avenir solide avec un homme et je m’autorise à vivre pleinement une vie d’adult

Sylviane, 28 ans, Corse - Séances Unik

    

Jeune femme regardant vers le basLorsque je t’ai contacté, j’étais au bord du précipice.

Mon mal être était total et j’étais dans un gouffre. Je broyais du noir, j’étais confuse et en pleine détresse. Je me sentais horriblement seule alors que j’étais assez bien entourée. Et alors que physiquement je ne l’étais pas, je me sentais bloquée et horriblement seule, sans personne pour m’écouter, me comprendre et personne ne voyait à quel point j’étais mal.

J’avais besoin de quelqu’un qui me rejoigne là où j’étais et à travers “ta présence” lors de nos séances vidéos, tu as su être là, plus que quiconque auparavant.

Aujourd’hui, j’apprends chaque jour à ne plus me sentir si nulle et pourquoi pas finir par me dire que même si c’était le cas, et alors?

Depuis récemment quelque chose a encore bougé. Je suis passée de « je ne me sens pas capable » à « je l’ai fait ».

ise à part le fait qu’elles m’aient beaucoup aidé, qu’elles soient efficaces, nos séances Skype m’ont évité déplacements et frais supplémentaires. Et même si souvent, elles me paraissent trop courtes, ta présence à elle seule m’ont fait le plus grand bien et le fait que je puisse compter sur toi, notamment grâce à la séance d’urgence me rassure. Je compte d’ailleurs bien conserver quelques-unes de tes interventions pour ma propre pratique de coach. La souplesse dans la prise de rendez-vous est très appréciable.

Il m’est arrivé lors de mes précédentes thérapies, parce que j’en ai connues des thérapies, de me sentir jugée. Avec toi, cela a été différent et incroyablement apaisant. Au fil des séances, j’ai progressivement senti la confiance et cela m’a permis de me lâcher sans crainte.

Aujourd’hui, grâce à ton programme, j’ai pu avancer dans ma vie.
Je me sens tellement plus légère, libérée que je suis fière de pouvoir dire que je commence à regarder le présent avec passion et l’avenir avec espoir ! Merci pour tout Myriam.

Loréane, 48 ans, Houston, Forfait Clarté

   

Un couple discutant sous la pluieAu moment où nous avons entamé les séances Skype avec Myriam, c’était engueulades sur engueulades, rien n’allait plus. La tension était telle que nous nous criions dessus pour tout et rien, plus souvent rien qu’autre chose et notre foyer la subissait avec nous, même les enfants en souffraient et cela au quotidien.

Si Zoé était tout simplement épuisée, Damian lui, se jetait à corps perdu dans le travail et le mutisme. Les enfants eux aussi étaient au plus mal.

Ce n’était pas notre première crise et grâce à un week-end de thérapie de couple, nous savions que cela pouvait être notre dernier recours, notre dernière carte à jouer pour sauver notre couple mais aussi notre famille.

Les séances vidéos et les exercices avec Myriam Bidaud nous ont vraiment permis de nous écouter, et surtout d’être entendu mais aussi de vraiment mieux comprendre ce qu’est un coupe et comment ça fonctionne…

Pour la première fois depuis des années, cela allait dans les deux sens. Dit comme cela, ça parait simple mais ce travail nous a beaucoup aidé. Le cheminement nous a permis de débloquer la situation et de nous retrouver, de reprendre du plaisir à deux et en famille et surtout d’apprendre à mieux nous connaitre et véritablement apprécier nos sensibilités respectives.

Avoir la possibilité de revisiter notre histoire commune nous a donné l’opportunité de reconsidérer notre vie ensemble et aujourd’hui de réitérer notre engagement l’un envers l’autre, d’en faire le choix conscient. Le plus grand pas est d’avoir réalisé que nous pouvons nous sentir libre mais à deux, ce que nous ne savions pas possible avant.

Aujourd’hui, Damian a véritablement pris sa place de père au sein de notre famille, nous avons chacun trouvé notre place dans notre couple et même vis-à-vis de nos enfants. Damian a pu et su exprimer ses ressentis envers Zoé et ce qui comptait pour lui. La pression s’est relâchée et nous sommes en fait beaucoup plus ouverts l’un avec l’autre.

Notre situation n’a plus rien à voir avec le passé c’est un réel soulagement pour tous les deux.

Zoé et Damian, 35 et 40 ans, Barcelone, Forfait Co Création

  

Une jeune femme seule devant un paysageLorsque j’ai entamé la première séance Skype avec Myriam Bidaud, j’étais au plus mal – dépressive. Je ne voyais plus d’issue à ma relation avec ma fille et cela était devenu un poids insoutenable pour moi. Je n’arrivais plus à avancer, je n’avais plus envie de rien car cela me torturait psychologiquement.

Ce n’est que quand j’ai réalisé que je ne pourrai pas me sortir la tête de l’étau toute seule que je me suis décidée à parler à une spécialiste pour trouver des clés et déverrouiller cette situation qui ne pouvait plus durer. Je me souviens que même mon médecin acupuncteur m’avait clairement dit que j’avais besoin d’aide.

Avec Myriam, cela a été facile dès le départ. Pour la première fois, je me suis sentie écoutée, et vraiment écoutée. Il y quelques années, nous avions pourtant déjà fait une thérapie familiale, mais là c’était complètement différent. Ne serait-ce que faire ce premier pas vers Myriam était totalement nouveau pour moi. La première entrevue Skype m’a tout de suite fait énormément de bien et ma permis de me décharger d’un poids. La deuxième séance m’a amenée pas mal de remises en question, qui m’ont d’abord contrariées puis j’ai compris et réalisé des choses qui m’ont permis d’avancer et de lâcher prise. J’ai fait un grand pas, notamment vis à vis de la situation avec ma fille et aussi dans d’autres domaines.

Myriam étant une personne de nature très douce, qui sait écouter les gens, me confier à elle m’a permis de trouver mes solutions, sans forcer, sans complaisance non plus et toujours avec douceur. Et pour moi cela a beaucoup compté.

Dans ma vie, beaucoup de choses ont changé. Non, le problème de ma fille n’est toujours pas totalement résolu, mais grâce à Myriam, aux exercices qu’elle m’a donné, je vis les choses complètement différemment et ça change tout.

L’accompagnement avec Myriam m’a redonné confiance en moi, y compris sur le plan professionnel. J’ai appris à m’affirmer, à tel point que j’ai retrouvé l’envie de tout donner au boulot et j’ai maintenant un nouveau projet d’activité. Chose impensable il y a encore quelques mois. Dans ce sens, je peux plus souvent dire ce que je pense, je m’affiche plus souvent car j’ai moins de complexes, en bref, ma vie reprend des couleurs, de la saveur et c’est merveilleux.

Avec mes enfants aussi, j’ai appris à lâcher du leste. En effet, depuis des années, j’étais tellement investie que je m’étais complètement oubliée. J’ai vraiment pris conscience que je ne faisais plus rien pour moi et à partir du moment où j’ai vraiment décidé de changer, c’était un si grand soulagement !
Au niveau du travail, j’ai aussi pu mettre les choses à plat avec mon mari afin de nous soulager tous les deux, alors que j’avais refuser toutes ses propositions pendant longtemps.

Une des choses qui m’a le plus de permis d’aller de l’avant, est que j’ai aussi appris à dire non. Aujourd’hui, je ne veux plus être le mouton qui suit le troupeau, j’ai repris les choses en mains, je suis devenue actrice tout en devenant plus souple. C’est un peu bizarre à décrire, mais je me sens tellement mieux, mes relations avec les autres sont plus apaisées, plus nourrissantes.

Béatrice, 44 ans, Avignon , Forfait Clarté

Couple roulant dans une voitureLorsque nous avons entamé pris contact avec Myriam, nous étions au bord de la rupture. J’étais prête à partir et lui n’était pas prêt à me retenir.

Notre couple était plus devenu une prison qu’un mariage. Cette situation avait même fini par déteindre sur mes relations mes amis et ma famille, j’avais fini par me disputer avec tout le monde. Je n’en dormais plus et me sentais mal dans ma peau sans savoir exactement d’où venait ce mal-être qui était devenu mon quotidien.

Myriam était devenu notre ultime chance de sauver notre couple. Face à nos querelles incessantes, seul un médiateur qui ne prendrait pas parti pourrait nous aider à recadrer les choses.

Je dois avouer que nous avions entamé la première séance sans beaucoup de conviction ni d’espoir d’améliorer notre situation. Puis après 2 ou 3 séances, le dialogue s’est installé, après des années de disputes et d’incompréhension.

A part les séances constructives, les atouts et les exercices que nous a donnés Myriam nous ont beaucoup aidés à nous remettre à l’écoute l’un de l’autre. Nous recommencions à nous accorder du temps et de l’attention.

Au cours de ces parenthèses, on pouvait se permettre de nous dire ce que nous avions sur le coeur tout en essayant de comprendre l’autre. Pendant ces séances vidéos avec Myriam, on pouvait tout simplement mettre nos rancoeurs de côté.

Au fil des séances, nous avons réalisé la similitude dans ce que nous ressentions et pensions mais comme on ne communiquait, on l’ignorait tous les deux. J’ai commencé à me sentir moins seule et de son côté, il exprimait de plus en ce qu’il ressentait. Après cette phase, nous pouvions enfin mis à envisager une réconciliation. Et c’est que nous avons fait, petit à petit, tout simplement pas à pas.

Aujourd’hui, je ne me sens plus obliger de lui cacher quand j’ai besoin d’aide, de soutien, ou d’un simple câlin. Oliver, quant à lui se dévoile plus facilement. C’est même parfois une agréable découverte pour moi car il y a des facettes de lui que j’ignorais jusqu’à présent.

Les tensions disparaissent peu à peu et même les petits conflits deviennent des moyens de nous connaitre plus profondément. Et lorsque ces moments-là se présentent, nous nous posons et pouvons désormais en discuter calmement. Depuis notre accompagnement avec Myriam, nous essayons de ne plus laisser le manque de communication et de sincérité assombrir notre avenir, notre relation. Et ça marche !

Bref, ça va vraiment mieux et nous redécouvrons le plaisir de passer du temps ensemble.

J’aimerais dire à ceux et celles qui hésitent encore, à prendre rendez-vous avec Myriam car parfois, lorsqu’on se sent trop mal, on ne peut pas y arriver seul. Dans ce cas, saisir une main tendue et accepter de l’aide n’est pas une faiblesse mais au contraire une preuve de courage, une volonté d’aller de l’avant et de sauver son couple.

Olivier et Amélie, 47 et 48 ans, Saint Denis, Forfait Connexion

 

Personne sautant d'un bloc à un autreQuand j’ai décidé de prendre contact avec Myriam Bidaud, j’étais sans plus aucun repère et je sentais bien que j’avais besoin d’un point de référence pour changer les choses et trouver une issue par rapport au mur en face duquel je me trouvais. Cependant je ne pensais pas que cela m’amènerait aussi loin et dans le bon sens !

Cela m’a permis de sortir d’une forme de culpabilité et du rôle dans lequel je m’étais enfermé depuis TRES longtemps.

Au démarrage, mon plus grand besoin était celui de me projeter dans l’ici et maintenant. Les séances Skype, les exercices et atouts avec Myriam m’on permis de travailler mon positionnement, comment je suis par rapport à l’autre, dans la relation.

J’ai pu me situer à beaucoup de niveaux dans mes façons d’être en relation et essentiellement de trouver ma place.

Ce que j’ai le plus apprécié, c’est le fait de ne plus me sentir si seul. J’avais quelqu’un qui m’écoute et s’engage à mes cotés. Quelqu’un qui est là pour moi. Myriam est comme ça. Je pouvais parler sans devoir considérer chaque mot qui sort de ma bouche. Sans peur du jugement. Je pouvais me sentir en pleine confiance, accepté, accueilli tel que je suis. Je me suis senti moi même, libre, chose que je n’avais plus ressenti depuis des années. Ce que toutes ces séances Skype m’ont apportées? Aujourd’hui, je me sens plus en confiance avec moi même, et ça change tout !

Et grâce à l’accompagnement avec Myriam, j’ai appris trois leçons essentielles :

– Je PEUX me faire confiance – Faire confiance à ce qu’il y a à l’intérieur de moi car ce qui s’y trouve ne me fait plus peur.

– J’ai confiance en ce que je pense, ce que je suis. Du coup, j’ai appris à oser m’exprimer davantage et prendre position, notamment dans mes relations.

– Etre écouté n’est pas tout, il faut aussi savoir rendre la pareille et être à l’écoute. Je suis aujourd’hui beaucoup plus attentif à la place que je fais à l’autre et à ce qu’il peut vivre en face de moi. C’est une grosse prise de conscience qui m’a permis de construire et surtout de raffermir mes relations avec les autres, d’autant que c’est clé aussi dans mon métier.

Antoine, 40 ans, Francfort, Forfait Clarté

Femme libéréeAvant de nous inscrire au programme Connexion avec Myriam, nous étions au bord du divorce. Rien n’allait plus dans notre couple et nous allions de conflits en conflits qui nous semblaient sans issue. Cette situation nous faisait nous sentir tous les deux très mal et cela n’avait que trop duré.

Lorsque nous avions envisagé de faire les séances à distance avec Myriam, on se disait que de toute façon, on n’avait plus rien à perdre. C’était la dernière tentative ou notre mariage serait définitivement foutu. Au début, ne sachant pas si mon mari accepterait, j’avais fait la première séance Skype seule avec Myriam.

Il était clair qu’il y avait encore de l’amour entre nous deux, mais toutes ces tensions au quotidien et les problèmes auxquels nous devions faire face avaient fini par masquer ces sentiments. On avait fini par accumuler une profonde rancœur l’un envers l’autre, se rejetant mutuellement la responsabilité de cette situation.

Ensuite, lorsqu’on a démarré les séances ensemble avec Myriam, on a très vite commencé à prendre du recul. En effet, cela faisait un moment que nous n’avions plus connu ces phases d’écoute authentiques et sincères. Après chaque séance, on apprenait à revoir notre relation sous un nouvel angle et non plus sous cet aspect nocif qui rongeait notre couple.

Personnellement, je pouvais enfin laisser libre court à ce grand besoin de me livrer que je ressentais. Avec Myriam, j’ai osé vider mon sac et aborder des points sensibles qu’il m’était devenu insupportable de taire. Après chaque séance avec Myriam, nous avions pu constater l’un comme l’autre que nous étions plus à l’aise avec l’autre. C’est devant ces résultats presque immédiats qu’on a véritablement compris le pouvoir de la communication. Désormais, à chaque problématique que nous avions à aborder, on pouvait discuter plus librement et surtout plus sincèrement. Les vidéos et les exercices du programme nous ont aidé à cheminer chacun de notre côté, même si notre façon de les aborder était radicalement différente.

“ “ Cette capacité de Myriam à rester neutre m’a beaucoup plu et aidé. Elle ne prenait ni parti ni pour l’un, ni pour l’autre. Ce qu’elle nous a dit, au fur et à mesure que passaient les séances Skype nous a permis de réaliser des vérités qui étaient enfouies en nous. Elle nous disait sans détours ce qu’elle pensait sans que l’un de nous se sente jugé ou pris à parti. Ce que Cyril a particulièrement apprécié avec Myriam est cette sérénité qu’elle communique naturellement.
Les exercices nous ont permis de matérialiser nos prises de conscience théorique. On se rendait compte qu’au delà des mots, grâce à l’aide de Myriam, nous étions en train d’appliquer ces exercices dans notre vie de couple et que cela avait un réel impact positif.

Aujourd’hui mon mari est bien plus à l’écoute lorsque je m’exprime. Au cours de nos séances, il a appris à être moins exigeant dans sa manière de considérer les choses et surtout à réagir avec plus de légèreté. Sans plus essayer de gommer nos “défauts”, nous apprenons à nous accepter tels que nous sommes.

De mon côté, bien que ce ne soit pas chose aisée, j’ai pris conscience de l’importance du lâcher prise. Etant de nature impulsive, voire colérique, j’apprends à gérer mes émotions pour ne plus me laisser déborder. J’ai compris aujourd’hui que c’étaient ces accès de colère qui étaient la cause de ma difficulté à m’exprimer. J’avais en effet tendance à tout garder pour moi et à exploser quand je n’en pouvais plus.

Désormais, tout en continuant de pratiquer certains des exercices donnés par Myriam, nous avons pris pas mal de recul. Certes, nous avons encore des conflits, mais ce sont aujourd’hui plus des discussions que des disputes.
Et nous avons même recommencé à faire des projets ensemble. Par exemple? Nous sommes aujourd’hui en train d’acheter notre maison…

Ariane et Alaister, 32 et 35 ans, Londres, Forfait Connexion

 

Homme plongeant d'une criqueAvant de prendre contact avec Myriam, tout allait mal dans ma vie. Ma copine m’avait quitté car elle avait rencontré quelqu’un d’autre.

Je n’arrivais pas à accepter cette décision car j’avais encore des sentiments pour elle et je cherchais à tout prix une solution pour sauver notre couple. A cause de cette situation, j’étais en proie au stress et à un puissant mal-être, au point que je n’en dormais plus et que je n’arrivais plus à travailler. Je ne faisais que réfléchir et me morfondre, c’était devenu intenable.

C’est ainsi que je me suis décidé à contacter Myriam en m’inscrivant au forfait Clarté car j’avais besoin d’un nouveau départ. J’en avais marre de me faire marcher sur les pieds sans rien dire, de toujours dire oui à tout et ne pas oser m’affirmer en disant ce que je pense vraiment. J’avais envie de m’exprimer et d’assumer ce que je suis, pourtant, inconsciemment, il y avait toujours un frein qui m’en empêchait. J’ai donc fait fi de mes hésitations et je me suis inscrit.

Les séances avec Myriam m’ont énormément aidé à retrouver confiance en moi. Il y avait notamment les jeux de rôle mettant clairement à jour les difficultés concrètes qui m’empêchaient de dire ce que je pense qui m’ont permis de découvrir toute cette force qui se cachait moi. Ces séances sur Skype m’ont poussé à me relever et à aller de l’avant. J’ai notamment compris que ce n’était pas en exprimant mes sentiments que je faisais du mal aux personnes qui m’entouraient mais au contraire en essayant de le leur cacher.

Grâce au programme complet et aux nombreux exercices et atouts, j’ai énormément cheminé à titre personnel et je pouvais immédiatement mesurer le changement auprès de mon entourage et constater que tout allait beaucoup mieux. Parler à Myriam m’a profondément apaisé. Le fait de pouvoir se livrer à quelqu’un de bienveillant et d’extérieur à ma vie quotidienne m’a permis de prendre du recul et surtout de me libérer d’un certain poids.

Apprendre ce qu’est un couple et comment ne pas refaire les même erreurs m’a aussi permis de changer mon regard sur l’amour.

Aujourd’hui je peux déclarer sans crainte que je me sens bien mieux. Cette amélioration s’est même reflété dans ma vie professionnelle car j’ai désormais un poste impliquant plus de responsabilités. Cela ne m’effraie plus car j’ai retrouvé confiance en moi. J’ai appris à dire « non » lorsque je le souhaite. Je comprends désormais que dire oui en toute circonstance est plus que destructrice, je préfère donc désormais affirmer ce que je suis et ne plus laisser aux autres l’occasion de faire les choix à ma place. Petit à petit, j’ai appris à exprimer plus facilement ce que je pense et ressens et j’en éprouve tellement de plaisir et de fierté.

J’aimerais dire à ceux qui hésitent encore à faire confiance à Myriam qu’attendre et hésiter ne fait qu’empirer la situation. Arrêtez de réfléchir et agissez pour vous. Ma vie a beaucoup changé depuis, et en mieux. Je suis heureux, j’ai un nouvel emploi aujourd’hui et je suis prêt à assumer pleinement ce que je suis, même au risque de déplaire car j’aime qui je suis. Je ne vais plus me laisser faire, c’est terminé.

Depuis, j’ai également une nouvelle copine avec qui je compte bien ne plus commettre les mêmes erreurs que par le passé. En bref, tout va mieux.

Adrien, 28 ans, Orléans, Forfait Clarté

Couple <<marchant sur le bord d'une plageAvant de contacter Myriam, je vivais avec mon mari de nombreux conflits, disputes et beaucoup de colère. Notre situation financière était délicate, ce qui n’arrangeait évidemment pas les choses et rejaillissait puissamment sur notre couple. 

Avec le recul, je comprends qu’on ne s’écoutait pas, on restait enfermés dans notre routine. A cette période nous avons eu une discussion avec nos proches. On a partagé avec sincérité nos expériences de couples et les difficultés rencontrées. Ils ont vite compris notre situation et nous ont suggéré de faire appel à un thérapeute de couple.

Nous avions déjà engagé, sans le savoir, un pas vers la reconstitution de notre couple. Je voulais particulièrement me battre pour sauver mon couple, lui donner une dernière chance. Je savais au fond que j’aimais encore profondément mon mari et que nous avions besoin d’aide pour mettre les choses au clair. Expatriés au Cap, nous nous sommes penchés sur un programme en ligne avec Myriam, une thérapeute de couple française. Nous avons choisi le forfait « connexion » pour reconstruire une relation de couple plus harmonieuse et épanouie grâce à la méthode de l’atout couple.

Lorsque nous avons commencé nos appels de coaching vidéos sur Skype avec Myriam, certains moments et exercices me paraissaient extrêmement compliqués mais s’avéraient à chaque fois vraiment bénéfiques. Cela nous faisait vraiment du bien, et nous le ressentions immédiatement après chaque séance. On accédait enfin à des outils comme les exercices et vidéos mis à notre disposition sur la plateforme, pour sortir naturellement de l’impasse, sans se forcer, au contraire, en se livrant, en abdiquant nos croyances limitantes.

Doucement, des choses passaient de l’inconscient au conscient et nous nous apercevions de choses concrètes qui empoisonnaient notre couple. Laisser de la place à l’autre par exemple était quelque-chose de théorique mais dont je ne saisissais pas encore l’importance. On a découvert l’importance de donner conseils, d’envoyer de la douceur, de prendre du recul et d’essayer de comprendre le point de vue de l’autre.

Avoir Myriam comme coach nous a aidés à ne plus rester figés sur nos positions. On a également beaucoup apprécié le fait d’échanger avec une professionnelle. Ça nous permettait d’envisager nos désaccords d’un autre point de vue. Petit à petit, on s’est remis à rigoler ensemble, ce qui est essentiel pour un couple. On a retrouvé cette légèreté, cette fraicheur qui nous avait tant plu au début de notre relation. On a réappris à se parler en arrêtant d’éviter à tous prix d’éviter les sujets tabous. Il n’y a d’ailleurs plus de tabous entre nous. On est en train de reconstruire notre union sur un terrain d’écoute ce qui nous amène à être beaucoup plus connectés et de retrouver des moments forts d’intimité. On accepte nos désaccords pour  les vivre simplement. 

D’une façon plus générale, on est plus présent, moins dans l’anticipation, ce qui nous permet d’oser des actes et des discussions qui nous semblaient auparavant impossibles.

A ceux qui hésitent à démarrer un accompagnement avec Myriam et Atout Couple, on a envie de leur dire « Foncez, vraiment allez y ! ». Ce programme à distance est simple, pratique et transformant. Essayez avant de tout casser, ça ne peut que vous aider. On a réussi grâce à son aide à évacuer 90% de nos problématiques de couple. Aujourd’hui, nous allons acheter une maison et nous avons l’intention d’avoir un bébé. Même sur le plan financier on se sent moins étriqués, on se sent plus libres et connectés. Que du bonheur !

Sophie et Boris, 34 et 43 ans, Le Cap - Forfait Connexion

    

Jeune femme écrivant et travaillant sur un canapéLorsque j’ai contacté Myriam, j’étais dans une phase où j’avais perdu confiance en moi, où j’étais frustrée de ne pas être rassurée comme je le souhaitais par mon mari sur le fait que malgré son implication professionnelle très importante il m’aimait plus que son boulot. 

J’avais besoin d’une écoute et d’un avis objectif et extérieur pour retrouver cette capacité à me rassurer “seule”, sans harceler mon mari de questions incessantes.

J’ai donc décidé d’entreprendre cet accompagnement avec Myriam car mon mari m’a fait comprendre que je l’épuisais véritablement. Notre relation a commencé à se détériorer et je voulais agir le plus vite possible.  J’en suis venue à comprendre que ce n’était pas ou du moins plus lui qui pouvait m’aider. Je me suis tournée vers vous pour une aide professionnelle. La qualité de votre site internet, votre cursus en tant que psy spécialiste du couple et aussi votre expérience professionnelle antérieure m’ont convaincu.

La première séance de coaching a été difficile. Je me suis retrouvée pour de vrai face à qui j’étais depuis ces derniers mois…  

Néanmoins j’ai beaucoup apprécié nos séances. Les conseils que vous m’avez donné ainsi que votre franchise : certaines de vos remarques me concernant et que personne n’avait jamais trop osé/su me dire m’ont fait réagir.

Mes trois enseignements les plus forts ? 

– Je ne peux pas attendre des autres (et notamment de mon conjoint) qu’il fasse exactement ce que je souhaite et comme je le souhaite car ils ne sont pas moi. 

– Communiquer positivement mes besoins dans le couple et accepter ceux de l’autre. La quête de l’équilibre 😉

– Apprécier ce que je possède. Prendre le temps d’être dans la gratitude.

 Ce que je souhaite dire à celle qui me lit c’est de foncer. Car aujourd’hui je me retrouve battante et même en mieux qu’avant ces derniers mois!! Car j’ai appris des choses, je me suis armée pour faire face à des choses qui m’ont fait paniqué et j’ai retrouvé confiance. Je suis beaucoup plus sereine et réaliste sur l’évolution “normale” d’un couple, j’ai bien moins besoin d’être rassurée; Le soleil brille sur mon couple désormais. Mon mari m’en est très reconnaissant et ça fait très plaisir. 🙂 

Albane, 35 ans, Brignais – Forfait Clarté

Couple assis sur un banc devant la merNous avons contacté Myriam alors que tout allait de plus en plus mal, nous étions au bord de la rupture, épuisés, distants, malheureux, les conflits étaient devenus incessants.

Jérôme était très mal et se sentait rejeté, abandonné, et Nathalie, à fleur de peau ne supportait plus rien, ni personne. L’éloignement n’arrangeait rien et nous nous sentions vraiment perdus.

Avec le travail de couple, nous avons découvert que certains de nos différents étaient insolubles, mais que cela pouvait être ok, juste ok entre nous. Après tout nous sommes si différents, pourquoi vouloir se forcer, se tordre pour rentrer dans un moule qui ne nous convient pas.

Aujourd’hui nous arrivons de mieux en mieux à trouver notre équilibre, nous avons pris conscience que chacun est ce qu’il est et que l’on peut s’accepter dans nos différences et avec nos espaces respectifs. L’accompagnement a été court et efficace et nous avons appris énormément de choses; Déjà qu’on ne peut pas se parler quand on braille (et qu’est ce qu’on braillait !), et pas parce que l’on n’est pas d’accord, mais surtout parce que dans ces conditions il n’est pas possible de s’entendre. Quel pas en avant, mine de rien. Sans la structure et le soutien de Myriam, nous n’aurions pas réussi à débloquer toutes les situations qui nous pourrissaient la vie.

Et puis aussi, nous avons compris que ce n’est pas parce que l’un d’entre nous fait quelque chose pour lui qu’il abandonne l’autre. En fait nous avons beaucoup travaillé sur la sécurité dans notre couple, et ce cheminement change tout, nos relations se sont apaisées, il y a maintenant quelque chose de posé entre nous. Et nous avons gagné en liberté, parce que nous nous sommes aussi autorisés une vraie proximité affective, sexuelle et même intellectuelle !

Le coaching nous a permis d’aborder des choses que nous n’avions jamais pu nous dire et même jamais pu dire à personne. Le fait d’en parler, nous a permis de nous libérer, d’évacuer certaines choses et au final de mieux gérer nos émotions. 

L’aspect pratique, concret du travail avec les exercices à faire entre les séances, et la méthode pas à pas étaient vraiment bien. D’abord cela permet de vraiment d’avancer et ensuite, c’était plutôt sympa à faire.

Avec Myriam, nous nous sommes sentis soutenus, entendus, en fait elle est vraiment neutre entre les deux, et chacun a eu droit aux remarques qui font avancer et au soutien solide à d’autres moments. Cela aussi a beaucoup compté pour nous, donc aucun regret, au final c’était la meilleure décision pour notre couple.

Le seul risque pour nous de cette démarche de coaching de couple, est de sauver son couple, donc il ne faut pas hésiter ! 

Nathalie et Jérôme, 49 ans, Madrid – Forfait Connexion

 

Jeune femme de dos regardant un lever de soleilJe suis arrivée à un point où je me posais beaucoup trop de questions, je me sentais en manque de repères et j’avais besoin de parler de ce qui me tracassait. Ma vie devenait trop difficile à gérer notamment avec mon mari, avec qui je devenais maladivement jalouse, ce qui me faisait beaucoup souffrir.

J’ai choisi de travailler avec Myriam après une visite sur son site et une séance découverte qui m’a suffisamment rassuré pour franchir le pas.

Nos séances de coaching régulières m’ont permis rapidement d’ouvrir les yeux sur mon fonctionnement, mon insécurité aussi … toucher cela du doigt m’a permis de me sentir moins vulnérable et plus tranquille. Myriam m’a vraiment écoutée, et j’ai pu dire des choses que j’avais gardé en moi trop longtemps, rien que cela c’était nouveau et bon pour moi. Je me suis sentie plus apaisée, j’ai pu ensuite rétablir de l’authenticité dans ma relation de couple, cela a surpris mon mari au début, mais aujourd’hui c’est plus fluide, plus apaisé entre nous. Aujourd’hui j’ai de nouveau projets, je suis au clair avec mes priorités.

J’ai beaucoup apprécié cet accompagnement avec Myriam, nos rencontres par Skype étaient un plaisir. Les vidéos et les exercices disponibles sur la plateforme m’ont donné la structure pour avancer sereinement et rapidement et surtout éviter de m’égarer comme je l’avais fait précédemment. Myriam m’a accompagnée de façon à la fois douce et ferme, je suis aujourd’hui un peu la même, un peu différente, mais surtout un peu plus libre, car j’ai osé ouvrir les yeux, et je l’en remercie pour cela.

Françoise, 40 ans, Toulouse – Forfait Clarté


Téléchargez maintenant

Le kit de survie

Communication dans le Couple