Quand le poète Fernand Ouellette parle de séparation, il dit : “Attendre, c’est déjà vivre une rupture”.

Lorsque l’on est dans l’incertitude, se demandant même pourquoi nous sommes encore impliquées dans une relation, c’est une tempête d’émotions négatives qui s’abat sur nous. On se sent perdue, lassée et extrêmement malheureuse, à espérer profondément un changement, voire même un miracle.

Cette même relation ne vous satisfait plus. Ou alors, elle est devenue trop éloignée de ce dont vous avez besoin. Ou de ce dont vous avez envie.
Tout d’abord, il est normal de se poser autant de questions avant de sauter le pas. Il est aussi normal de traverser des périodes très complexes, où les doutes sont tellement importants qu’ils vous ébranlent profondément.
Alors, pour ne pas prendre une décision qui pourrait faire du mal à autrui, à soi-même, ou que vous pourriez regretter : quand faut-il quitter son mari ?

 

Une décision qui ne revient qu’à vous seule

À cette question si difficile, il y a une chose qu’il est essentiel de rappeler : vous êtes la seule personne à pouvoir répondre à cette question.
Bien entendu, cet article est là pour vous aider. Il peut vous donner des indices et vous mettre sur la voie pour prendre la meilleure décision pour vous.

Bien entendu, cet article est là pour vous aider. Il peut vous donner des indices et vous mettre sur la voie pour prendre la meilleure décision pour vous.
Il existe toutefois quelques pistes à explorer pour aider à identifier clairement quand franchir le pas pour quitter son mari. Découvrons-les.

 

Quand cela fait déjà trop longtemps que vous vous posez la question

Un sentiment latent et désagréable s’est installé au fond de vous depuis trop longtemps déjà. Il s’agit d’un doute persistant concernant votre relation de couple.
Le bonheur n’est plus franchement évident, et vous ne savez plus si vous êtes avec la bonne personne.

La crise traversée perdure ou est trop intense, alors que vous pensiez qu’il s’agirait seulement d’un passage.
Quand vient ce moment, celui où vous venez de réaliser que ça fait déjà trop longtemps que vous doutez : des réajustements doivent s’opérer.
Et peut-être même que ça fait des années que vous y songez, mais vous réalisez enfin qu’il est temps de réagir.

Cette situation fait d’ailleurs bien écho à la citation qui ouvre notre article : en attendant, parfois, on est déjà en train de consommer la rupture.
Alors, la réponse n’est pas définitive : mais il est, en effet, possible qu’un changement de situation soit à envisager sérieusement.

Ici, il ne s’agit pas de répondre directement par la rupture.
Mais de laisser de la place à votre intuition. Sans prendre de décision hâtive, commencez tout de même à étudier l’éventualité de rompre et de quitter votre mari.
En vous souvenant d’une chose : tout le monde a le droit d’être heureux en couple.

Si vous ne l’êtes pas, envisagez donc une transition vers autre chose qui vous correspondra mieux.

 

Quand Le break de couple n’a pas été concluante

Vous êtes à une étape délicate de votre relation : avec votre mari, vous avez déjà envisagé la rupture. Sans être totalement prêts à rompre le lien qui existe entre vous, ni à faire le deuil de votre relation.
Mais, après discussion, un changement devait impérativement être opéré et vous avez donc décidé de “faire un break”.
De ce fait, votre relation a subi une pause.

Durant cette phase, vous avez mis toutes les chances de votre côté pour réellement prendre de la distance. Vous avez même changé vos habitudes pour permettre cette prise de recul et vous avez chacun réfléchi et travaillé sur vous pour comprendre ce qui n’allait pas jusqu’à présent, et ainsi apprendre de nouvelles manières de faire.
On peut même dire qu’une “rupture” a été tentée.

Et il est donc l’heure du bilan.

Là, le constat est plutôt clair, et même s’il n’est pas tranché : votre conjoint ne vous a pas énormément manqué.
Vous avez peut-être même ressenti de l’épanouissement, du bonheur, de nouvelles perspectives et un nouveau souffle sans lui.
Même si la décision n’est pas simple, il semblerait que vous ayez réalisé que c’est le moment opportun pour quitter votre mari. Puisque cela semble être la bonne décision.
Dans un article précédent, on vous explique comment faire le deuil d’une relation. Il est en effet temps de s’atteler à cette étape.

 

Quand la relation est clairement toxique, voire dangereuse

Qu’il s’agisse de violence physique ou morale, certaines relations sont à clore le plus rapidement possible : parce que vous êtes en danger.
Nul ne dit que ce sera simple. Et nul ne tente non plus, de prétendre comprendre tout ce que vous traversez.

Néanmoins, il y a une chose dont vous devez absolument vous souvenir : la première personne à aimer est soi-même.

Ainsi, rester dans une situation où vous êtes en détresse psychologique ou physique, est une entrave complète à l’amour que l’on doit se porter.
La relation est très certainement vouée à l’échec sans changement radical.
Ou alors, pire encore : elle risque de s’aggraver.

Il s’agit maintenant de vous confronter à une réalité qui peut être terrifiante : vous devez quitter votre conjoint.
Il est normal de traverser des étapes profondément difficiles où les émotions seront douloureuses et exacerbées, mais il existe des solutions. Faites-vous accompagner dans cette épreuve compliquée mais réagissez car la situation ne doit pas rester telle quelle.

 

Quand vous n’avez plus l’impression que la relation est complète

Certains thérapeutes décrivent le propre de la relation de couple comme celle qui a pour fonction de : “réparer les blessures d’enfance, de procurer de l’affection, de l’épanouissement intellectuel et d’apporter de la sécurité”.
Même si cette définition a le mérite de bien synthétiser les bienfaits de la relation amoureuse, il serait réducteur d’attribuer ces critères de manière universelle et surtout de penser que la relation de couple est principalement réparatrice.

En effet, certains, à travers l’autre vont chercher de l’inspiration, à éprouver de l’admiration. Quand d’autres se réaliseront grâce à un sentiment d’équipe, et seront comblés par les projets à deux.

On vous l’accorde : tout ceci représente des nuances qui se ressemblent et qui découlent des premières idées énoncées.
Si cependant, dans votre cas, vous n’avez presque plus rien de tout ça, dites-vous donc qu’il s’agit du bon moment pour envisager la rupture.

 

Décider de ce qui sera le mieux pour vous

Pour conclure, et qu’il s’agisse d’une situation intolérable, car trop violente, d’un profond ennui ou d’une grande usure : il existe un nombre incalculable de raisons qui peuvent pousser un couple à la rupture.

Finalement, il n’existe pas de méthode miracle pour déterminer quel est le bon moment, et dans quel contexte il faut quitter son mari.

Cependant, un conseil peut être donné, et ce, pour toutes les situations : apprenez à vous donner à nouveau de la place, en écoutant vos besoins et votre intuition.
Faites-vous aider, parlez-en et tentez le changement.

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Partagez cet article !