Nous avons tous des qualités et même certains domaines d’expertise. Nous savons aussi que pour certaines choses, nous devons faire appel à des professionnels. Nous embauchons un architecte pour dessiner les plans d’une maison. Nous faisons confiance aux enseignants pour les apprentissages scolaires de nos enfants. Nous n’hésiterions pas à faire appel à un avocat pour nous défendre en justice.

Cependant, quand il s’agit de relations amoureuses, il peut être difficile de prendre la décision de se tourner vers un professionnel. Il y a de nombreuses raisons qui peuvent faire qu’on redoute d’aller voir un thérapeute. Comme pour beaucoup de choses, c’est le plus souvent la peur de l’inconnu qui nous paralyse et nous fait hésiter à franchir le pas.

Dans l’article ci-dessous, nous allons décrire comment marche une thérapie qui a pour objectif de vous aider à vivre une relation amoureuse épanouissante.
Celui-ci comportera des éléments s’adressant à deux cas de figure :

  1. Le coaching pour les couples. Cela concerne les personnes qui sont mariées, ou en couple sans être mariées. Ce type de thérapie intervient souvent à la suite de soucis au sein du couple qui se tourne alors vers un coach qui les aidera à surmonter leurs difficultés ou les guider afin qu’ils vivent la rupture de façon la moins douloureuse possible.
  2. Le coaching personnel. Cela concerne les personnes célibataires, divorcées. Ces personnes veulent remettre en question leurs comportements schématiques, apprendre à se connaitre et trouver une façon de vivre une vie amoureuse qui leur convient. Plus rarement, ce type de coaching s’adresse aussi à une personne dont le ou la partenaire ne souhaite pas participer au coaching. Dans ce cas, les résultats peuvent être surprenants car malgré ce que l’on croit, « nul besoin d’être deux pour apprendre à danser ».

Il est tentant de dire qu’il y a autant de méthodes de coaching que de thérapeute. En effet, le facteur humain joue un grand rôle dans ce genre de démarches. Les coachs ont des méthodes différentes et aussi des méthodes qu’ils adaptent selon la personne qui fait appel à eux et le type de souci qui les a poussés à requérir leur aide.

Peu importe ces différences, il y a des bases auxquelles vous pouvez vous attendre. Nous parlerons aussi de méthodes plus modernes, parfois plus adaptées aux styles de vie trépidante que nous menons aujourd’hui.

 

Un coach n’a pas de baguette magique

La première chose que vous devez savoir – et s’il n’y en a qu’une que vous devez retenir, c’est celle-là – c’est que votre thérapeute n’a pas de baguette magique qui arrangera tous vos problèmes. Un coach vous accompagne dans votre démarche. Si les deux partenaires ne s’investissent pas autant l’un que l’autre dans la thérapie, les résultats s’en ressentiront. Si le couple est voué à l’échec, le nombre de sessions passées chez le coach n’aidera pas à sauver le couple.

Voyez le thérapeute comme un coach sportif. Il peut vous aider à atteindre votre plein potentiel. Mais si vous persistez à vous entraîner au rugby alors que vos réels talents auraient dû vous mener à un terrain de basket ball, vous n’arriverez à rien. Tout comme le coach sportif, votre thérapeute va travailler avec ce que vous lui donnez. Si vous êtes dévoué à la thérapie, si vous y consacrez votre temps et votre énergie, si vous voulez vraiment vous améliorer, vous aurez des résultats époustouflants. Si au contraire, vous restez sur la réserve, ne faites pas preuve de franchise, ne fournissez que peu d’efforts, le coach aura beau être le meilleur au monde, les résultats seront médiocres.

C’est bien évidemment valable que vous soyez en couple ou célibataire. Le coach en relations amoureuses vous apportera beaucoup, mais il ne peut pas faire tout le travail ni régler les problèmes à votre place.

 

Parler de soi, parler du couple, parler à l’autre

Quand on commence une thérapie de couple, il faut s’attendre à beaucoup parler. Parler de soi n’est jamais chose facile, mais c’est une étape inévitable. Le coach pourra ainsi vous aider à comprendre comment votre enfance, vos parents, vos précédentes expériences amoureuses ont une influence sur votre façon de voir votre couple et de vivre votre relation amoureuse. Beaucoup de nos croyances et nos réflexes sont inconscients.
Faire remonter à la surface nos schémas, les raccourcis que nous prenons parfois quand nous affrontons une situation, est une partie essentielle de la thérapie. Nous pouvons ainsi mieux comprendre pourquoi nous agissons comme nous le faisons, et cela nous permet aussi de voir notre partenaire sous un nouveau jour. Il est rare en effet que pendant la phase de découverte de l’autre nous lui posions des questions au sujet de la dynamique de couple de ses parents. C’est pourtant un élément qui a beaucoup plus de poids que nous le pensons.

Votre coach vous poussera aussi à parler de votre couple. C’est la raison qui vous a amené à le consulter, mais parfois les gens ne se préparent pas à s’ouvrir totalement à ce sujet. Pour aller au fond des choses, pour trouver la source des problèmes, il ne faut pas que les sujets les plus sensibles soient tabous.
Apprêtez-vous donc à parler de votre sexualité, de votre façon de gérer les finances, de l’éducation des enfants, de vos traumatismes, des infidélités (même celles qui remontent à plusieurs années), de vos anciennes relations amoureuses… Cela peut être difficile pour les personnes introverties. Gardez à l’esprit que votre coach de couple n’est pas là pour porter un jugement. Cette personne s’est spécialisée dans l’accompagnement des couples et ne vous poussera à parler de tel ou tel sujet que si elle sent que cela vous aidera dans votre cheminement.

Durant la thérapie de couple, il vous faudra aussi parler à votre partenaire. Cela semble banal, mais c’est loin de l’être. Le coach vous guidera afin que vous puissiez parler à votre partenaire de façon respectueuse et constructive sans pour autant réprimer vos propres sentiments. Pour les conjoints qui tentent de sauver leur couple, le thérapeute vous aidera à communiquer votre amour même lors de discussions difficiles. L’objectif d’un coach de couple n’est pas de devenir le médiateur officiel du couple sur le long terme. Son but est de vous donner les outils nécessaires pour que vous n’ayez pas besoin de médiateur, pour que vous puissiez vous parler sans porter préjudice à votre couple ou aux sentiments de votre conjoint.

Dans les cas où la séparation est inévitable, apprendre à parler à l’autre est un grand défi. Le rôle du thérapeute n’en sera que plus important pour aider les individus à vivre la séparation aussi bien que possible, à exprimer leurs sentiments sans que chaque discussion se transforme en duel. Les enjeux sont d’autant plus importants que le couple devra garder fonctionnel leur couple parental, s’ils ont des enfants. Dans ce cas, l’accompagnement d’un thérapeute peut permettre d’éviter bien des écueils

Il est aussi évident que si l’on doit s’attendre à beaucoup parler, on doit aussi s’attendre à beaucoup écouter, à bien écouter, à écouter avec les oreilles, la tête et le cœur. En cas de grave conflit dans le couple, l’un des deux partenaires peut avoir peur de se confier lors de la thérapie et que l’autre utilise ses confidences contre lui lors d’une dispute. Généralement, il faut plus d’une séance pour que la confiance s’installe. Il est donc important, dés le départ, de montrer que l’on écoute vraiment ce que l’autre dit et que l’on écoute avec respect et bienveillance. La thérapie est donc un espace sécurisé où chacun peut se sentir en confiance pour parler ouvertement, et c’est le rôle du coach/thérapeute que de poser une cadre clair et sécurisant pour avancer.

 

Les choses vont changer

Les couples qui vont en thérapie ont généralement un souci qui les a poussés à consulter un coach de couple. Les célibataires qui consultent veulent aussi un changement dans leur vie. Ces gens veulent que les choses changent, car la situation ne leur convient pas. Cependant, de nombreuses personnes font preuve de résistance au changement lors du processus. Il est difficile de changer ses habitudes. Il est difficile de se défaire de sentiments qui nous ont habités pendant longtemps. Il est difficile de porter un regard neuf sur notre conjoint, sur soi-même et sur la relation. Quand cela arrive, ce n’est pas par manque de volonté, mais beaucoup de choses contribuent à l’homéostasie du système et cela même si c’est douloureux.

Les êtres humains n’aiment pas le changement. Même quand il peut être positif ! Comme dit le proverbe : « Mieux vaut le mal connu que le bien qui reste à découvrir. » L’incertitude qui naît de l’inconnu peut être très dure à gérer pour certaines personnes. Pour d’autres individus, ce n’est pas seulement le changement de situation qui pose problème, c’est le fait que l’autre personne a évolué.

En effet, comme nous l’avons vu plus haut, le coaching de couple nous pousse aussi à parler de soi, ce qui nous permet de mieux nous connaitre et de nous remettre en question. Cela peut créer des bouleversements dans la vie de certaines personnes et leur conjoint a du mal à gérer cette métamorphose.

Les changements les plus ardus à accepter sont ceux que l’on doit faire sur soi-même. À un moment de la thérapie, le coach aura peut-être mis en évidence certains comportements qui sont néfastes pour votre vie amoureuse. Parfois, même si on comprend comment et pourquoi notre façon de faire est problématique, effectuer la transition est une tâche compliquée.

 

C’est un parcours

Aucun coach de couple ne vous conseillera d’effectuer une seule séance pour régler tous vos soucis. La thérapie est un parcours, un processus. Certes, selon les méthodologies, les coachs peuvent avoir différentes façons de procéder :

  • Annoncer un nombre fixe de séances avec un programme préétabli. Souvent, cette méthode s’accompagne de tâches à effectuer en solo ou à deux, des pistes de réflexion ou des « travaux pratiques ».
  • Commencer par des rendez-vous toutes les semaines ou toutes les deux semaines, puis passer à une rencontre par mois ou tous les deux mois.
  • Laisser les personnes qui font appel à eux fixer la régularité des séances.

Dans tous les cas, les thérapeutes recommandent de ne pas arrêter une thérapie en cours sans prévenir le coach. Celui-ci peut alors faire une séance de « clôture » qui aidera à résumer le travail accompli et aidera le couple à aller de l’avant, peu importe la décision qu’ils prendront pour leur relation amoureuse.

Le fait est que le coach est un accompagnateur qui vous guide lors d’un cheminement. Il n’y aura pas de résultat dramatique après la première séance. Certaines personnes peuvent se demander : « Pourquoi est-ce que le thérapeute ne me dit pas tout de suite ce qui ne va pas afin que mon couple puisse aller mieux plus rapidement ? » Tout d’abord parce que le coach a besoin de comprendre la situation et cela ne peut se faire qu’en écoutant les partenaires. Puis, il faut aussi que les conjoints soient prêts à entendre les propositions ou les conseils du coach. Pour cela, il faut que chacun soit conscient de son rôle dans le couple et son rôle dans la situation qui les a amenés à faire appel à un coach.

Si le thérapeute accélère le mouvement et que les conjoints ou la personne célibataire qui fait appel au coach n’arrivent pas à suivre, son travail ne sert littéralement à rien. C’est pour cela qu’un bon coach établit un rythme qui permet à ceux qui lui demandent de l’aide d’avoir leurs propres prises de conscience, de les intégrer, de prendre des décisions, de faire le tri dans leurs sentiments. Et surtout de vivre la transformation dans l’ici et maintenant de la séance, ce qui permet l’intégration profondes de nouvelles modalités relationnelles.

Si vous décidez de vous lancer dans un coaching, souvenez-vous qu’il s’agit d’un parcours, d’un processus, et non d’un coup d’éclat !

 

Coaching personnel

De nombreux éléments du coaching de couple concernent aussi le coaching personnel. Il y a cependant des éléments qui s’adressent particulièrement aux personnes qui font appel à un coach en solo.

Parler de soi et se redécouvrir

Une grande partie du coaching personnel concerne la découverte de soi. Comme pour les personnes qui consultent en couple, le thérapeute va aider la personne à repérer les schémas répétitifs qui ont influencé ses relations amoureuses. Cette démarche demande d’être honnête envers soi-même ; d’affronter ses peurs et ses limites.

La thérapie permet aussi de découvrir ce que l’on attend vraiment d’une relation de couple et comment l’obtenir. Il arrive qu’on pense savoir ce que l’on veut, mais qu’au final, en analysant nos frustrations et nos échecs on réalise que ce qui nous convient réellement n’est pas du tout ce que l’on recherchait.

Il faut donc s’attendre à ce qu’un coaching personnel vous mène à affronter des épisodes de votre vie sur lesquels vous n’aimez pas vous appesantir. Tout comme lors de thérapies de couple il faut faire preuve d’honnêteté envers son conjoint, vous aurez la responsabilité d’être honnête envers vous-même. C’est la seule façon de découvrir comment retrouver ou trouver une relation amoureuse saine et épanouissante.

L’introspection tient donc une place encore plus importante lors d’une thérapie qu’on effectue sans partenaire.

Faire le travail sur soi-même (presque) tout(e) seul(e)

Faire la démarche de consulter un coach pour améliorer votre vie amoureuse est déjà un premier pas difficile à faire. La suite n’est pas forcément plus facile. Comme toutes les thérapies personnelles, c’est un chemin bien solitaire. Cela demande un investissement conséquent.

Aujourd’hui, je propose même trouver des coachings qui conjuguent sessions en individuel ou en couple et des modules de formation couvrant des sujets clés (l’affirmation de soi, l’identification des blocages, la communication, la gestion des conflits …). Autant vous dire que c’est une façon efficace d’aborder les choses, et que cela permet de gagner vraiment en temps et en efficacité !

Pour ceux et celles qui ne sont pas en couple, les bienfaits du coaching sont toutes aussi importantes que pour ceux et celles qui ont un ou une partenaire. Il ne faut pas que vous vous retrouviez dans une situation où votre couple risque d’imploser pour décider de faire appel à un thérapeute. Vous pouvez mettre les chances de votre côté pour avoir une vie amoureuse plus épanouissante en vous libérant de vos blocages et en ayant une vision claire de ce que vous voulez. Le fait est que vous faites tout cela sans partenaire et cela n’est pas évident pour tout le monde.

C’est là que le choix du coach est primordial. Votre coach sera la personne qui vous soutiendra dans votre démarche et vous accompagnera jusqu’au bout. Choisir le thérapeute qui vous convient avec la méthodologie qui vous correspond est primordial, mais c’est aussi la possibilité de véritablement dépasser les difficultés rencontrées dans vos relations affectives, pour des relations apaisées et durables.

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Partagez cet article !