Tous les couples sont différents. C’est une évidence puisque les individus sont différents, leurs histoires sont différentes, les besoins, les rêves et les situations familiales diffèrent… Cependant, il y a un ingrédient nécessaire à toute relation, une fondation sans laquelle il n’est pas possible de bâtir à deux : la confiance.

La confiance est l’élément essentiel qui permet d’ouvrir les portes à une relation vraie et durable. Cela demande du temps et des efforts pour gagner la confiance de quelqu’un. Que ce soit dans le milieu professionnel ou avec vos relations sociales, la confiance est ce qui vous permet d’avancer, de créer un réseau de personnes sur qui vous pouvez compter. Dans une relation amoureuse, les enjeux sont encore plus grands dans la mesure où nos émotions les plus intimes sont exposées et confiées à quelqu’un d’autre.

Quand notre partenaire nous accorde sa confiance, c’est une responsabilité qu’il ne faut pas prendre à la légère. Il arrive toutefois que l’on s’égare. On fait quelque chose qui nous fait perdre la confiance de l’être aimé. Un faux-pas, aussi minime soit-il à vos yeux, peut totalement briser les liens qui vous unissaient. Si la relation est importante pour vous, vous voudrez regagner la confiance de votre partenaire.

C’est pour cela que nous traiterons ici de deux cas de figure : créer la confiance pour approfondir une relation ; et restaurer la confiance qui a été perdue pour une raison ou une autre.

 

Comment obtenir la confiance d’une personne

Avant de passer à la suite, il est primordial de noter que les conseils évoqués ci-dessous ont pour but de vous aider à obtenir la confiance d’une personne en toute sincérité. Il ne s’agit pas d’user « d’astuces » pour faire croire à une personne que vous êtes digne de confiance. Pour que cela marche vraiment, il faut que vous vouliez sincèrement que votre relation avec votre partenaire devienne plus forte en se basant sur une confiance mutuelle.

1. Faire preuve de respect

S’il n’y a pas de respect, il ne peut pas y avoir de confiance. Quand l’un des deux, ou les deux partenaires ont tendance à lancer des piques destinées à rabaisser ou humilier l’autre, la confiance ne peut pas exister. Il n’est pas question de retomber dans une politesse aseptisée ou de retrouver le vouvoiement d’antan. Il arrive toutefois que sans le réaliser on se permette de s’adresser à son partenaire sur un ton ou en utilisant des mots avec lesquels on n’oserait jamais parler à une caissière ou un collègue. Pour gagner la confiance de quelqu’un et que cette confiance soit durable, il faut montrer à cette personne qu’on la respecte, même en cas de désaccord.

 

2. Dites ce que vous pensez, pensez ce que vous dites

Être fidèle à sa parole est un conseil qui vaut pour de nombreuses situations. Dans un couple, c’est un élément primordial pour que la confiance s’installe. Avant de faire des promesses ou de partager une opinion, assurez-vous que c’est vraiment ce que vous pensez. Bien sûr, on peut changer d’avis. Il est possible qu’on ne puisse pas tenir une promesse qu’on avait vraiment l’intention de tenir, mais dans de tels cas, il faut le dire. De même, évitez les « petits mensonges », ces choses que l’on dit pour éviter de blesser l’autre ou parce qu’on pense que ce n’est pas d’une grande importance.

Notre corps en dit autant nos mots. Sans le réaliser, la personne à qui nous nous adressons repère les signes qui indiquent que nous mentons. Au fil du temps, la confiance se fragilise et peut même être totalement brisée à cause de ce que vous considérez être de « petits mensonges ». Il est donc crucial que ce que vous dites, et ce que vous pensez soient une seule et même chose.

 

3. Apprenez à partager vos émotions, même (surtout) quand c’est difficile

Quand on peut partager ce qu’on ressent sans crainte d’être jugé, d’être rejeté, d’être ignoré ou de perdre l’amour d’une personne, c’est qu’on lui fait vraiment confiance. En arriver là n’est pas chose aisée. Nous avons aussi la responsabilité de savoir comment communiquer nos émotions. Il est important de s’habituer à partager ses émotions, particulièrement durant les moments difficiles, sans avoir recours aux cris, aux récriminations, aux attaques verbales et sans succomber au désir de simplement se taire pour mettre fin à la conversation.

Inconsciemment, nous apprenons de nos parents comment se comporter dans une relation amoureuse. Nous n’avons pas tous grandi avec des parents qui pouvaient nous apprendre comment partager sainement nos émotions. Il faut parler de ce qu’on ressent sans se laisser piéger par nos réflexes. Cela demande de la pratique, et plus que jamais, les deux individus d’un couple doivent agir comme des partenaires pour y arriver.

 

4. Accordez le bénéfice du doute

Cela peut sembler contre-intuitif. Si je ne fais pas confiance à quelqu’un, pourquoi devrais-je lui accorder le bénéfice du doute ? N’oubliez pas que le but est que vous développiez une confiance mutuelle. Quand vous accordez le bénéfice du doute à votre partenaire, il/elle sera encouragé/e à se montrer digne de cette confiance. De plus, c’est une première étape pour accorder totalement sa confiance à une personne. Vous donnez l’occasion à l’autre personne d’être digne de votre confiance et vous montrez que vous voulez que votre relation soit basée sur la confiance.

De plus, si vous accordez le bénéfice du doute à votre partenaire, vous l’incitez à en faire de même à votre encontre. Vous aurez ainsi vous aussi l’occasion de lui prouver qu’il/elle peut vous faire confiance. Cela ne peut qu’aider votre relation à s’approfondir.

 

5. Montrez vos vulnérabilités, petit à petit

Quand on décide de demander de l’aide, quand on confie à une personne quelque chose d’embarrassant, quand on partage nos peurs les plus intimes, quand on expose ses défauts et ses failles, on accepte de se montrer vulnérable. En le faisant graduellement, on montre, petit à petit, qu’on fait confiance à notre partenaire. En donnant à l’autre personne l’occasion de nous blesser, de nous rejeter, de nous abandonner, et qu’elle décide de ne pas le faire, cela permet de créer la confiance.

Il est cependant important de le faire graduellement. Vouloir faire confiance à quelqu’un ne veut pas dire oublier de se protéger. Si cette personne ne mérite pas votre confiance, vous pourrez toujours faire marche arrière sans être trop blessé/e.

 

6. Faites quelque chose de risqué ensemble

Les personnes qui ont vécu ensemble un événement qui les a poussés hors de leur zone de confort et les a forcés à repousser leurs limites tissent souvent des liens indéfectibles. On le voit avec les soldats qui ont fait la guerre ensemble, avec les rescapés d’un accident, ou même avec les gens qui vivent des aventures hors du commun ensemble (escalader une montagne, traverser l’Amazonie…). De telles conditions sont idéales pour jauger si une personne est digne de notre confiance. Notre vie peut littéralement dépendre de l’autre personne.

Faut-il que votre partenaire et vous signiez un contrat avec l’armée ? Heureusement que non ! Il vous suffit de vous mettre tous les deux dans des situations où il y a de nombreuses occasions de se montrer digne de confiance. Quand on est hors de sa zone de confort, on devient automatiquement plus vulnérable. Notre partenaire peut choisir de nous aider ou de nous laisser tomber.

Si vous êtes prêts pour l’aventure, lancez-vous un défi : allez faire de la plongée sous-marine, faites une randonnée d’une semaine dans la nature sauvage, allez visiter un pays dont aucun de vous ne parle la langue et ne réservez que votre première nuit d’hôtel ! Il y a de nombreuses façons de se jeter à l’eau.

Cependant, ce genre d’aventure n’est pas pour tout le monde. Vous pouvez tout simplement décider de perdre du poids ensemble, prendre des cours de danse ou de philosophie. L’idée est vraiment de faire quelque chose de nouveau, de stimulant et qui vous placera tous les deux dans le même état de vulnérabilité. Souvent, faire simplement les choses différemment est suffisant.

 

7. Apprenez à donner et à recevoir

La réciprocité est un facteur non négligeable dans toutes les relations. Quel que soit le cas de figure dans lequel vous vous trouvez, il est évident qu’il ne peut pas y avoir une personne qui est perpétuellement en train de donner et l’autre ne fait que recevoir. Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de « compter les points ». L’important est que chacun sente qu’il donne autant qu’il reçoit. Il ne s’agit pas non plus de trouver un statu quo. Il peut arriver qu’à certains moments l’une des deux personnes soit en mesure de donner plus à l’autre (perte d’emploi, maladie, dépression…). Tant que l’équilibre se rétablit, il n’y a pas de problème.

« Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions. » Dans le cas présent, cela se traduit par la difficulté ou l’incapacité de laisser l’autre « donner ». Il est clair que vous ne voulez que le bien de votre conjoint. Vous voulez tout faire pour lui/elle et son bonheur est votre priorité. En refusant de permettre à votre partenaire de donner, vous passez le message implicite que vous ne lui faites pas confiance pour faire des choses qui vous rendraient heureux/se.

Quand notre propre confiance en soi est érodée, on a du mal à se sentir digne de confiance et à faire confiance. Savoir donner et recevoir au sein d’une relation de couple est de ce fait un élément majeur pour la réussite d’un couple.

 

Comment reconstruire la confiance dans un couple

On associe souvent la confiance brisée à l’adultère. C’est en effet une cause très commune, mais pas la seule. Le ou la partenaire a peut-être menti à propos d’une dépendance (alcool, drogue, jeux d’argent…) ou a menti concernant quelque chose d’important. Par exemple concernant le travail, la famille ou les finances du couple.

Dans tous les cas, reconstruire la confiance est un processus difficile et long. On peut perdre la confiance d’une personne en quelques minutes, mais pour la retrouver, cela demande des efforts constants dans le temps. Bien entendu, ces conseils ne seront utiles que s’ils sont utilisés avec sincérité et un vrai désir de retrouver la confiance perdue.

Quand on perd la confiance de quelqu’un, ce n’est pas un processus compartimenté. Si une personne a menti concernant la gestion des finances du couple, son ou sa partenaire remettra en cause tout ce que la personne dira ou fera concernant les autres secteurs de sa vie.

Généralement, il est conseillé de mettre les choses à plat. Tout dire, tout avouer. L’aide d’un conseiller ou d’un thérapeute peut être cruciale pour certains couples, surtout quand la source du problème est l’infidélité. Cette première étape est difficile pour les deux parties, mais elle est d’une absolue nécessité.

Pour la personne qui a brisé la confiance de son conjoint, cela sera particulièrement compliqué de modifier son comportement. Les réflexes ont la vie dure. Voici donc les écueils qu’il est absolument nécessaire d’éviter quand on souhaite retrouver la confiance de son ou sa partenaire.

 

1. Dire la vérité, mais toute la vérité.

Quand le travail de reconstruction commence, la personne qui est en cause a souvent la tentation de ne pas dire toute la vérité d’un coup. Elle peut cacher certains détails qui joueraient en sa défaveur, embellir un peu la vérité ou mentir pour repousser ses confessions complètes à une date ultérieure.

Il est impossible que les choses s’arrangent ainsi. Pour que la confiance revienne, il faut exposer tous les faits, accepter tous ses torts. Le conjoint qui doit réapprendre à faire confiance à l’autre après une trahison aura l’impression que cette personne le manipule, joue avec ses sentiments ou ne veut simplement pas faire d’efforts pour vraiment regagner sa confiance. Même si les omissions ont pour but de « protéger » l’autre des actions les plus répréhensibles qui ont été commises, elles sont une entrave à une relation saine basée sur la confiance.

 

2. Minimiser les sentiments de l’autre personne

Que ce soit par culpabilité ou pour « calmer » son ou sa partenaire, la personne qui a brisé la confiance dans le couple a tendance à rejeter ou minimiser les sentiments et la réaction de la personne trahie. Il leur est parfois insupportable de voir la personne qu’ils aiment souffrir par leur faute. Ressentir pleinement et exprimer la douleur de la trahison est cependant une étape essentielle vers la guérison.

Pour la personne en tort, c’est un moment pénible surtout qu’elle se retrouve face aux conséquences de ses actes sur les sentiments de la personne aimée. Que ce soit l’infidèle, l’accro ou l’irresponsable, celui ou celle qui faute ne réalise souvent pas quelles sont les répercussions de ses actes sur les sentiments de son conjoint. En y étant confronté, dans un moment de panique, on peut vouloir simplement arrêter d’être mis face aux conséquences de ses actes, peu importe si cela veut dire empêcher l’autre d’exprimer ce qu’il ou elle ressent.

 

3. Répondre aux questions précises sans donner toutes les informations pertinentes

« As-tu couché avec X ? »
« Oui j’ai couché avec X. » (Mais tu n’as pas posé de questions au sujet de Y et Z, donc je n’ai pas menti, j’ai répondu honnêtement à la question.)

Cet exemple résume bien cet autre piège qu’il faut éviter. Si vous voulez regagner la confiance de votre partenaire, ne le ou la placez pas dans le rôle d’un détective qui doit poser toutes les questions, avec un phrasé exact, des détails précis, pour que vous répondiez sincèrement. Vous savez très bien que la personne veut toutes les informations pertinentes au problème. Si vous taisez ces informations alors que vous ne répondez qu’à la question posée, vous ne permettez pas à la confiance d’éclore de nouveau.

En partageant volontairement toutes les informations relatives à la question posée, vous faites preuve de bonne volonté et encouragez votre partenaire à vous faire confiance.

 

4. Pousser l’autre à poser les questions

Si vous devez avouer quelque chose à votre conjoint, soyez franc et direct, ne l’obligez pas à poser des questions, à vous tirer les vers du nez pour obtenir la vérité. Se contenter de dire « J’ai fait quelque chose… », « Il y a quelque chose dont je dois te parler… », et attendre que l’autre pose les questions.

La responsabilité de mettre en lumière la vérité ne revient pas à votre partenaire. Vous ne devriez pas lui remettre le fardeau de poser les questions pour que la confiance revienne. Vous ne pouvez pas vous dire que vous avez fait votre part simplement en énonçant qu’il y avait un problème. Prenez les choses en main et dites tout ce qu’il y a à dire.

 

5. S’attendre à être immédiatement pardonné

Le pardon ne s’achète pas avec l’honnêteté. L’honnêteté est une première étape, mais la décision de pardonner revient à la personne qui a été lésée. Cela peut prendre du temps et quand vous « exigez » ou faites comprendre que vous « méritez » le pardon pour avoir été honnête, vous ne permettez pas à l’autre personne de ressentir pleinement et de digérer la trahison. Ce sont des choses qui se font à des rythmes différents selon les personnes.

Si vous ne permettez pas à votre partenaire de vivre ces étapes à son propre rythme, il ou elle se sentira incompris/e, aura l’impression que vous ne comprenez pas vraiment sa souffrance et qu’au final vous n’avez pas réellement réalisé le mal que vous avez causé.

Le pardon est lui aussi un élément capital pour retrouver la confiance dans un couple, mais contrairement à la nécessité de tout dire, de tout mettre à plat dés le départ, il faut laisser le temps qu’il faut afin que le pardon soit sincère et total.

 

6. Être sur la défensive ou être agressif

Dans de telles situations, tous les partenaires trahis ne se mettent pas en colère, certains se renferment ou ne partagent que leur déception et leur souffrance. Il arrive toutefois très souvent que la personne se mette en colère, que ce soit au moment de la confession ou plus tard (il ne faut pas oublier que chacun fonctionne différemment et que les sentiments peuvent être exprimés ultérieurement).

C’est une réaction tout à fait humaine de vouloir se défendre quand on se sent attaqué. Et les personnes qui ont commis une faute veulent souvent répliquer à la colère de leur partenaire en se mettant sur la défensive ou en passant carrément à l’offensive. C’est une réaction humaine, mais que vous devez absolument combattre. Vous devez éviter les « oui, mais… », ou tenter de justifier vos actions, ou pointer du doigt les fautes de votre partenaire. Cela peut aller contre votre instinct, mais si vous voulez que la confiance puisse revenir, il est important de ne pas succomber au désir de vous défendre quand votre conjoint se met en colère.

 

7. Penser qu’être honnête suffit à rétablir la confiance

Même si vous êtes religieusement honnête, que vous ne commettez aucun écart, il est possible que votre partenaire ne vous accorde pas encore sa confiance. C’est particulièrement le cas quand les mensonges ont duré des mois ou des années. Vous savez que vous êtes complètement transparent et que vous ne cachez plus rien, votre partenaire ne le sait pas encore. C’est seulement avec le temps et des efforts sur la durée que votre conjoint finira par accepter que vous soyez honnête et pourra recommencer à vous accorder sa confiance.

En attendant, vous ne devez pas vous montrer impatient afin de récolter le fruit de vos efforts. La personne trahie pourrait même ressentir une certaine pression, se sentir forcée de pardonner, de faire de nouveau confiance. Votre conjoint vit lui/elle aussi une situation difficile et voudrait tourner la page, mais ce ne seront pas des bases solides si lui ou elle n’était pas prêt/e à vous redonner sa confiance. La vraie confiance, celle qui solidifie les relations, ne s’accorde pas sous la contrainte.

 

Et si j’ai évité toutes ces embûches, mais que mon/ma partenaire ne me fait toujours pas confiance ?

Si c’est le cas, c’est le moment de vous montrer proactif. Par exemple, si vous lui avez été infidèle, proposez-lui d’installer un traqueur sur votre mobile, donnez-lui le mot de passe de tous vos comptes sociaux… Vous avez commis une ingérence dans les finances du couple, faites un compte pour lequel sa signature est obligatoire pour les gros retraits, remettez-lui votre carte de crédit… Proposez de vous-même des solutions pour apaiser ses craintes.

Non seulement cela montrera votre bonne volonté, cela lui donnera d’autres moyens de tester votre honnêteté et votre engagement à regagner sa confiance, mais cela vous donnera aussi l’occasion de faire autre chose que d’attendre.

Comme nous l’avons vu, l’honnêteté est primordiale, la patience est de mise et accepter les réactions de votre partenaire est nécessaire. Il n’est toutefois pas question de rétribution ou de revanche. Il peut malheureusement arriver que vous fassiez absolument tout ce qu’il faut pour regagner la confiance d’une personne, mais que celle-ci ne veuille pas de nouveau vous faire confiance. La colère de votre partenaire est justifiée, ses sentiments de trahison et de déception le sont tout autant, néanmoins votre conjoint doit lui aussi se montrer digne de votre confiance.

Si les efforts ne viennent pas de la part des deux personnes impliquées, la confiance n’a aucune chance de revenir.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Partagez cet article !