Cette question me taraude depuis ce matin : A quoi ça sert un couple ?

Et oui, j’accompagne les femmes qui veulent retrouver l’amour dans une relation qui leur ressemble.

OK. C’est une idée. Mais est-ce la bonne ?

Après tout, on peut tout à fait vivre bien, s’épanouir, grandir en étant célibataire.

Le bonheur n’est pas la panacée des gens mariés, non.

Donc à quoi ça sert un couple ?

Et puis c’est quoi, un couple ?

D’abord, quand on se pose ce genre de questions, l’idée c’est de se la poser pour soi —> Pour moi, c’est quoi un couple ?

Quel sens ça a ?

Qu’est-ce que ça peut m’apporter ?

Mais surtout, que vais-je y mettre ?

Nous sommes des êtres de relation, des êtres de lien, c’est un fondamental.

J’ai entendu parler de cette expérience (douteuse entre nous soit dit) menée, il me semble au cours de la Seconde Guerre Mondiale, où des nourrissons avaient été isolés, mis en quarantaine en quelque sorte. On ne leur apportait que de la nourriture, pas de regard, pas de contact, pas de lien.

L’expérience a montré que même nourris correctement sur le plan physique, tous les nourrissons sont morts.

Ils sont morts, car il leur a manqué ce qui fait de nous des êtres humains – le lien, l’attachement. Fondamental.

Donc, nous sommes des êtres de relations.

Fondamentalement.

C’est inscrit dans nos gènes, dans notre ADN, et ce que nous craignons plus que tout : c’est le rejet. Egalement inscrit au niveau archaïque, car dans les temps reculés, le rejet était synonyme de mort. Mort physique, mort psychique, mort social. Encore une fois la mort.

En fait, selon moi, le couple quand il est ajusté, quand il fonctionne, quand l’un et l’autre des partenaires peut y évoluer en contact, tout en restant connecté à soi-même, dans ce cas, le couple est une formidable façon de grandir, de croître, de se développer.

Et là encore, on touche à une de mes valeurs fondamentales.

Nous sommes des êtres de croissance, et ça, c’est aussi inscrit dans notre ADN, dans chacune de nos cellules.

Naître – Grandir/Évoluer – Mourir

Le cycle implacable de la vie. A toutes échelles, celle de la cellule, celle de chacun de nos organes, celle de nos idées, celle de chacun d’entre nous.

Naître – Grandir/Évoluer – Mourir.

Et si, c’était ainsi le cycle du couple ?

Pourquoi pas ?

Le couple est un organisme vivant; pour y trouver son compte, pour y évoluer, pour se développer chaque jour, et s’épanouir. Notre couple, celui dont on est un des constituants a besoin d’oxygène (de la place, pas trop près tout le temps, pas trop loin, souvent) et a besoin d’amour, d’attention, de présence car il est fragile.

Donc, un couple, selon moi, ça sert à grandir. Pourquoi ?

Parce qu’au contact de l’autre, on est constamment sollicité, on ne peut pas rester entre soi et soi — Stagner.

Sauf, quand le couple ne remplit pas sa fonction, quand il se fige et donc devient souffrant.

Un couple aussi apporte de la sécurité, c’est logique et c’est un peu paradoxal.

“Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin” aime dire le proverbe.

Un couple qui fonctionne, où vous pouvez être vous-même, et vous pouvez être avec l’autre dans toute sa différence, donne de la sécurité, car il est le réceptacle de la confiance. Elle peut s’y lover et se développer. La confiance, pas uniquement en votre couple, non la confiance en la vie, tout simplement.

Quand vous êtes bien en couple, votre confiance en vous, votre confiance en la vie, en l’autre se renforce.

Et ça vous nourrit vraiment de l’intérieur. C’est comme savoir, être vraiment persuadée, que quoiqu’il arrive, tout ira bien.

Bizarre de dire ça, dans un monde de soucis, de contraintes, de limites…dans un monde où tout ce que l’on vous dit depuis toute petite c’est ce que vous allez manquer.

Aujourd’hui, je vous invite à vous donner la chance de croire en la force du lien, et je vous invite à vous faire une promesse.

Prendre soin de vous et de votre relation si vous êtes en couple, lui accorder la présence et le temps qu’elle mérite car c’est votre bien le plus précieux.

Et puis, si aujourd’hui vous êtes pour le moment seule, vous faire la promesse d’oser, oui OSER aller vers la relation qui vous convient. Prenez le temps, prenez l’engagement, l’engagement de dépasser vos peurs, vos croyances et vos limites.

ET

Honorer ce que vous avez à apporter à un homme, honorer la femme que vous êtes, libre, authentique, aimante et aimée.

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Partagez cet article !