L’infidélité au sein d’un couple peut avoir de lourdes conséquences (même si elles sont parfois minimisées) chez le partenaire trompé. Il est, en effet, assez courant de sombrer dans un état dépressif après avoir appris que votre partenaire vous est infidèle. Cette dépression peut se manifester sous plusieurs formes et n’est pas toujours identifiée en tant que telle. Après avoir été trompé(e) vous perdez l’appétit ? Vous restez isolé(e) ? Vous vous faites sans arrêt des reproches et/ou vous vous punissez de diverses manières ? Il est possible que vous entriez dans cette phase de dépression.

Après un tel choc émotionnel, l’estime de soi peut rapidement dégringoler. C’est pour cela qu’il est nécessaire de prendre conscience de cet état pour pouvoir avancer, guérir et repartir sur de bonnes bases. Vous vous dites probablement que vous êtes juste fatigué(e) et que cela passera avec le temps. Malheureusement, le fameux dicton “le temps panse toutes les blessures” n’est pas totalement vrai. Il ne suffit pas d’attendre que la douleur passe, il faut remonter en selle et véritablement apprendre à s’aider, c’est à dire s’aimer soi-même… Ce qui est plus difficile à dire qu’à faire quand on a été trahi(e) !

Bien entendu, cette démarche vous demandera énormément d’efforts. Il est nécessaire de travailler sur vous même pour que vous vous rendiez compte que vous ne méritez pas ce que vous vous infligez. Vous ressentez peut-être de la culpabilité, de la tristesse, de la colère et tous ces sentiments peuvent vous plonger dans un état de dépression.

Comment cet état de dépression s’installe-t-il après l’infidélité ? Comment le surmonter ou au moins faire un premier pas dans la bonne direction ? Toutes ces questions et bien d’autres seront abordées dans cet article.

 

Le choc émotionnel 

L’infidélité provoque un choc émotionnel important. Beaucoup décrivent d’ailleurs le moment où ils ont découvert la vérité comme “un arrêt cardiaque, un coup de poing dans le ventre etc.”. Il s’agit d’un tel choc que vous pouvez le ressentir physiquement, le coeur qui se resserre, la sensation de ne plus savoir où vous vous trouvez, des vertiges parfois. Tous ces signes prouvent que l’annonce d’une telle nouvelle perturbe votre corps tout entier. Et pour cause, vous avez peut-être partagé votre vie avec votre partenaire pendant 3, 10 ou 20 ans, vous lui faites donc entièrement confiance jusqu’à ce que votre monde soit bouleversé.

La confiance et la communication sont deux éléments essentiels pour une relation saine. Lorsque votre partenaire vous trompe, ces deux piliers volent en éclat. Vous êtes perdu(e), vous vous sentez seul(e) et surtout vous êtes dans l’incompréhension. “Pourquoi ?” c’est la première question qui vient généralement à l’esprit, et lorsque des questions restent en suspens, on a tendance à vouloir y répondre soi-même : “c’est de ma faute”, “je n’ai pas été assez présent(e)”, “je ne suis pas assez bien”, “quelque chose ne va pas chez moi” ou encore “je ne peux faire confiance à personne”.

Vous vous sentez non désiré(e) et trahi(e) et cela vous plonge dans une spirale de laquelle il est difficile de sortir, car comme évoqué plus tôt, elle touche directement votre ego, l’estime que vous avez de vous-même, et vous êtes profondément blessé(e). La première étape pour s’en sortir est donc d’accepter cette trahison, ne pas plonger dans le déni et accepter la souffrance qui vient avec. Il est normal que vous vous sentiez triste et vous devez à un moment ou à un autre vous laisser aller. Gardez simplement à l’esprit que vous n’avez pas provoqué l’infidélité de votre partenaire : chacun est libre de ses choix. Acceptez également que cette phase puisse prendre un peu plus de temps à être assimilée que les autres. Comme abordé dans plusieurs précédents articles, la thérapie par l’écriture est un bon moyen de coucher vos émotions sur le papier, faire le vide dans votre esprit, vous soulager et vous faire gagner en confiance. N’hésitez pas à écrire tout ce que vous ressentez, ce que vous voulez, ce dont vous avez besoin. Cela peut être sous la forme d’une lettre à vous-même, ou encore à votre partenaire.

 

Lâchez prise !

Pour ne pas tomber dans la dépression après une infidélité, vous devez apprendre à lâcher prise. Cette phase peut également prendre un peu de temps à être surmontée, il vous faudra de la patience tout au long de ce processus et surtout de la patience avec vous-même Après avoir mis vos émotions à plat, prenez le temps de vous demander ce que vous voulez aujourd’hui. En vous concentrant petit à petit sur votre présent puis votre avenir, vous aurez plus de facilité à vous détacher du passé.

Essayez de réfléchir à ce qui pourrait vous rendre heureuse : une nouvelle activité sportive, des activités en famille, entre amis, des sorties insolites etc. Réfléchissez également aux erreurs que vous avez pu faire et à ce que vous voulez pour vous dans votre relation de couple. En effet, il est fort probable que l’infidélité ne soit pas la seule et unique raison qui puisse expliquer la dérive de votre couple. L’infidélité n’est qu’un pas de plus dans la mauvaise direction, et vous aviez peut-être déjà remarqué que votre couple battait de l’aile depuis un moment. Qu’auriez-vous dû/pu faire pour tenter d’améliorer la situation ? Pourquoi ne l’avez-vous pas fait ? Quelle leçon en tirez-vous ? Ces questions vous aideront à tourner la page progressivement. Soit pour quitter votre partenaire, si après discussions et peut être vous être, tous les deux, faits aider, c’est la solution qui semble la plus claire. Soit pour reconstruire quelque chose de complètement nouveau avec votre partenaire.

Dans les deux cas, il est judicieux voire indispensable de se faire accompagner, que ce soit en thérapie ou coaching individuel ou thérapie de couple si vous êtes tous les deux partants.

En vous posant ces questions, vous travaillez à devenir une meilleure version de vous-même. Cette réflexion ne justifie en aucun cas le comportement de votre conjoint(e), et encore une fois : vous n’avez pas provoqué l’infidélité de votre partenaire, cependant vous êtes toutefois tous les deux co-responsables de ce qui se passe ou pas dans votre relation ; elle se noue à deux ! Votre conjoint(e) a fait le choix de vous tromper, il/elle aurait aussi pu faire le choix de discuter avec vous ou vous faire comprendre clairement que quelque chose n’allait pas. Vous ne devez donc absolument pas remettre toute la faute sur vous, la culpabilité ne fera que vous isoler et vous enliser, donc sortez-en, prenez vos responsabilités et avancez. Surtout n’hésitez pas à vous faire accompagner !

En lâchant prise, vous arriverez à pardonner à votre conjoint(e) et surtout à vous pardonner vous-même pour tout ce que vous avez pu vous infliger.

 


Et l’avenir ?

Se reconstruire après un tel choc, c’est également réapprendre les bases parfois oubliées lorsque l’on est dans une relation depuis plusieurs années. Vous devez être heureux/se tout(e) seul(e) avant d’être heureux/se avec quelqu’un. Comment ? En vous entourant de vos proches, en faisant des activités et sorties qui vous plaisent. Vous pouvez également vous trouvez de nouveaux centres d’intérêt, essayer des activités de détente ou parler avec un professionnel si vous en avez besoin. Prenez soin de vous.

Si vous finissez par rencontrer quelqu’un, il est normal que vous éprouviez de la méfiance au premier abord. Gardez à l’esprit que vous êtes une personne à part entière, que vous ne pouvez contrôler les actions des autres et que celles-ci ne vous définissent pas. Ne laissez pas la peur d’être trompé(e) vous submerger à nouveau et faire baisser votre estime de soi. Jugez les personnes que vous rencontrez par leurs actions, car celles-ci parlent plus fort que les paroles, cela vous évitera surement quelques déceptions.

Il est donc inutile de devenir une véritable forteresse après avoir vécu une infidélité. Si vous apprenez de vos erreurs, vous êtes forcément sur la bonne voie. Enfin, tout le monde n’est pas infidèle en couple, alors lâchez un peu de lest lorsque vous vous sentirez prêt(e).

 

S’il y a bien une chose à retenir de cet article, c’est qu’il est tout à fait possible de surmonter une dépression après une infidélité. Certes, le chemin est long mais le bout du tunnel ne promet que de belles choses si vous vous accrochez. Restez bien entouré(e) et (ré)apprenez à vous aimer, car finalement, vous êtes la personne avec laquelle vous êtes marié(e) à vie!

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Partagez cet article !