Mari ou femme infidèle : les raisons de l’infidélité | On vous dit tout

 

Couple au lit, couple indifférent
 

Grâce à mon expérience en tant que psychothérapeute de couple, je sais que l’infidélité se produit toujours aux mêmes moments dans un couple. Elle intervient toujours à des moments où le couple n’est pas assez solide pour pouvoir régler les problèmes périphériques qui fragilisent la relation. Ceci est une fois de plus la confirmation que l’infidélité n’arrive pas par hasard. Je vous propose de consulter ma formation pour connaître le pourquoi du comment et trouver enfin des réponses ! Vous pouvez aussi solliciter des séances de coaching perso pour un accompagnement pas-à-pas. L’idée derrière ces séances et cet accompagnement est de vous apprendre à reconnaître les signes précurseurs pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Il y a déjà 4 problèmes majeurs qui entrent toujours en jeu lors de l’infidélité que je vais maintenant expliciter.

 

Un problème de communication

Il peut bien sûr arriver que l’infidélité arrive au début d’une relation si votre partenaire ou vous-même n’êtes pas sûr(e) de ce que vous voulez de cette relation. Mais généralement, l’infidélité ne se produit pas au début d’une relation. En effet, les débuts de relation sont toujours des moments de big love, de paillettes, des moments où tout semble parfait. Il y a entre vous une transparence des cœurs complète et c’est vous deux contre le monde entier. La communication est alors aisée puisque vous êtes sur la même longueur d’onde. Mais bien sûr, cela ne dure pas… Vient le temps de « l’altération » pour reprendre le mot de Roland Barthes dans Fragments d’un discours amoureux. Soudainement, un petit point noir apparaît au tableau. C’est un acte que vous trouvez ennuyeux, un ton, une phrase, une attitude qui vous agace. Alors que tout marchait si bien, alors que vous étiez synchro et en rythme, il y a tout d’un coup un « contretemps » qui sème la pagaille dans votre esprit. Mais comme tout le reste va si bien, vous ne pensez pas vraiment à aborder le problème de peur que cela détruise l’équilibre de votre couple. Et puis de toute manière, peut-être ne savez pas comment communiquer votre agacement.

un « effet boule de neige ». D’un petit problème qui aurait pu fondre comme neige au soleil, vous passez à une montagne avec un risque d’avalanche !

Alors, comment éviter cela, vous demandez-vous ? Par la COMMUNICATION ! Sachez qu’une communication efficace aide à prévenir l’infidélité. Je sais que les problèmes de communication peuvent miner les couples, même les plus solides. C’est pour cela que j’ai créé une autre formation, sur le thème de la communication cette fois. Je vous invite également à consulter cette vidéo que j’ai faite il y a quelques mois sur comment se plaindre efficacement dans son couple !

 

Un problème de confiance en vous

Les personnes qui n’ont pas confiance en elles ont tendance à saboter leur relation amoureuse. En effet, si vous avez vécu, par exemple, un abandon dans votre enfance, vous pensez généralement ne pas être digne d’être aimé(e), de ne pas mériter l’amour de quelqu’un. Vous arrivez à vous convaincre que vous n’êtes pas quelqu’un de désirable. Même si votre relation actuelle fonctionne, vous allez alors tout faire pour la saboter et valider ainsi votre théorie.

Malheureusement, vous êtes le/la seul(e) à pouvoir dépasser cela. Je vous encourage donc à solliciter des séances de coaching pour débloquer cela. Vous pouvez également en parler avec votre partenaire afin qu’il/elle vous soutienne tout au long de ce processus pour retrouver votre confiance en vous.

Dans ces cas-là, il faut bien que vous compreniez, en tant que personne trompée, que l’infidélité n’a que peu à voir avec vous. Bien entendu, cela n’allège pas votre douleur. Aussi, même si vous savez ce qui a poussé votre partenaire à vous tromper, devez-vous vous sentir autorisé(e) à partager vos émotions et à lui en faire part sans avoir peur de détruire un peu plus sa confiance en elle/lui. C’est à votre partenaire de faire le travail de distanciation nécessaire pour être capable d’entendre et de comprendre vos émotions.

 

Un problème de connexion émotionnelle avec vous-même

Je remarque que les couples qui viennent me voir ont, pour beaucoup, un problème d’intimité émotionnelle avec eux-mêmes. Cela se caractérise par l’incapacité à être en phase avec vos émotions. Vous ressentez une boule d’émotions complexes et vous n’arrivez pas à séparer les fils pour nommer vos émotions. Vous y trouvez en plus un certain avantage dans la mesure où vous avez peur de vos émotions. Les pointer du doigt reviendrait pour vous à les rendre encore plus réelles.

Développer une intimité émotionnelle avec vous-même vous aidera à comprendre les émotions négatives qui vous envahissent. Vous pourrez ainsi les communiquer à votre partenaire et vous ne serez plus seul(e) à souffrir dans votre coin. Il ne faut surtout pas vous isoler dans vos émotions lorsque vous êtes en couple. Laissez au contraire votre partenaire pénétré dans votre for intérieur pour lui laisser voir les émotions qui vous habitent. À deux vous serez toujours plus fort(e)s que tout(e) seul(e) !

Développer une connexion émotionnelle demande de la pratique, c’est pourquoi j’ai développé, dans la formation Comment surmonter l’infidélité et reconstruire votre couple, tout un panel de solutions et d’exercices pratiques qui vous aideront à dépasser cette peur de l’émotion.

En soi, les émotions sont de super indicateurs pour savoir où vous en êtes dans votre couple. Alors, utilisez-les plutôt que de les refouler ! Si vous êtes en phase avec vos propres émotions, cela limite grandement le risque d’infidélité.

 

Un problème de gestion des conflits

Si vous avez un problème de connexion émotionnelle avec vous-même, il y a fort à parier que vous n’aimez pas non plus les conflits : trop d’émotions pour vous ! Cependant, les conflits sont nécessaires à la bonne santé de votre couple. Ils servent à vous libérer des petites tensions intérieures inévitables que vous accumulez lorsque vous êtes en couple avec quelqu’un. Encore une fois, si vous n’évacuez pas d’une manière ou d’une autre ces tensions, l’on retrouve le fameux effet boule de neige !

Attention, je ne suis pas en train de vous dire de provoquer des conflits inutiles simplement pour vous défouler. Si vous avez besoin de faire ça, préférez le sport, c’est une alternative beaucoup plus saine ! Blague à part, le besoin constant d’évoluer dans le conflit est une entrave majeure à la bonne santé d’un couple. C’est donc un problème que je vous encourage à régler en vous faisant accompagner pour découvrir les causes de ce besoin.

Je vous conseille en revanche de ne pas éviter le conflit lorsqu’il se présente. Ne tournez pas en dérision les propos de votre partenaire : écoutez, intégrez, réagissez. C’est à ce prix que vous comprendrez réellement ce qui se passe dans la tête de votre partenaire et c’est aussi à ce prix que vous éviterez l’infidélité.

Il ne faut pas non plus hésiter à faire des pauses dans vos discussions lorsque celles-ci deviennent trop houleuses. Vous pouvez retrouver dans la formation sur la communication en couple, des conseils pour gérer cela. Je vous enjoins également à aller voir la vidéo que j’ai faite sur Comment gérer une dispute.

N’ayez plus peur des conflits, ils sont au contraire autant de forces positives dans votre couple. Contrairement à l’idée reçue, les conflits vous permettent de consolider votre couple et de le rendre invincible ! Si vous savez gérer vos tensions et les communiquer, rien ne peut vous arrêter. C’est pour cela que ce point occupe une part importante de ma formation !

 

Témoignages

Xavier, 35 ans, Budapest, Séances Skype

 » Depuis quelques temps, je n’arrive plus à rouler sur autoroute et c’est parce que mon médecin traitant ne sachant pas comment m’aider, m’a conseillé de me faire aider par un professionnel, que j’ai pris contact avec Myriam.  »

Martin et Jeanne, 46 et 47 ans, Moscou, Séances Skype

 » C’est lorsque nous sommes arrivés à nous dire que la séparation nous convenait à tous les deux que l’on a commencé les séances avec Myriam.
On n’avait plus grand-chose à perdre… « 

Thomas, 26 ans, Montréal, Forfait Clarté

 » Avant de prendre contact avec Myriam, je ne faisais que subir ma vie. Il y avait les problèmes avec mon père, l’éternelle remise en question et cerise sur le gâteau, le manque de confiance en moi.
Je me sentais coincé et impuissant et je n’avais ni l’énergie, ni l’envie de faire quoi que ce soit… «