Rosiane, 62 ans, Toronto, Forfait Clarté

 

Femme de soixante ans épanouieAu moment où j’ai pris contact avec Myriam Bidaud, j’étais aussi dévastée qu’il y a dix ans suite à mon divorce. Et c’est en voyant le gouffre dans lequel je m’étais empêtrer que ma fille, voulant m’aider, m’a parlé de la Gestalt thérapie. En faisant quelques recherches, je suis tombée sur le site d’Atout Couple et je me suis tout de suite dit « Pourquoi pas ? ».

Dans la mesure où il fallait que je tente quelque chose pour me sortir de cette vie sombre, sans perspective d’avenir, j’ai tout de suite pris mon premier rendez-vous Skype…

C’était comme si je nageais dans des eaux troubles et j’étais une boule d’angoisse et de stress et une adepte inconditionnelle de la procrastination… Même concernant les sujets les plus importants comme la vente de ma maison était un vrai supplice pour moi.

Ce qui m’a tout de suite plu avec Myriam, c’est que c’est une personne agréable et à l’écoute, sans pour autant être de ses psys qui ne se contentent que d’écouter… Avec ça aussi, le fait que cela ne se fasse pas dans un cabinet, allongée sur un divan comme le décrivent les stéréotypes, je crois que ça m’a beaucoup aidé à m’ouvrir et à parler librement.

Il y avait même des séances où je commençais sans rien avoir de sujet particulier en tête mais au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient, on finissait par échanger sur un sujet vraiment personnel et d’en tirer des choses réellement importantes.
J’ai notamment adoré les premières séances où j’avais l’impression que l’n arrivait à déverrouiller quelque chose à chaque fois. Après, ça s’est un peu calmé mais franchement, j’ai adoré tout le travail fait ensemble car Myriam est une personne vraiment bienveillante et elle s’implique réellement, ça on le sent.

Grâce à ces deux ans avec Myriam, j’ai non seulement beaucoup appris, mais je me sens véritablement mieux et à ma place aujourd’hui.
Vis-à-vis de mes enfants, tout va bien car j’ai enfin appris à lâcher les brides et j’ai réalisé qu’ils étaient grands maintenant. J’ai toujours été le pilier de la famille et j’ai réalisé que cela pesait quand même son poids, mais là, surtout avec mon ex-mari qui s’est remarié, je ne mets plus autant de poids sur les épaules, je prends d’abord et avant tout soin de moi.

J’ai aussi découvert l’importance du droit à l’erreur et de la prise de décision. Ces deux choses-là sont des points essentiels sur lesquels je base ma vie aujourd’hui et grâce à cela d’ailleurs, j’ai naturellement appris à accepter toutes les situations qui se présentent, notamment la présence de la nouvelle femme de mon ex dans la famille.
Certes, ce n’était pas facile et cela ne s’est pas fait tout seul, encore moins du jour au lendemain, mais grâce à ces échanges, notamment les exercices avec Myriam, tout est nickel maintenant.

J’ai mis le doigt sur beaucoup de choses aussi, comme le fait que je me sente au-dessus au travail, moi qui au contraire avait la fâcheuse tendance à justement me mettre en dessous. Il y a aussi eu le fait que comme je n’ai jamais eu la figure maternelle qui était censée m’encourager, me dire comment faire ou ne pas faire car j’ai perdu ma maman très jeune, j’avais un important besoin de reconnaissance, et ça Myriam l’a tout de suite senti.

En tous cas, aujourd’hui, tout va pour le mieux pour moi. Bien sûr, ce n’est pas la perfection, de toute façon ça n’existe pas, mais je me sens, et pour la première fois, véritablement à ma place et je ne vis plus dans ce sentiment d’angoisse, de peur et de sentiment d’échec permanent.

Pour tout cela, je dis merci à Myriam car non seulement j’ai trouvé le soutien professionnel dont j’avais besoin pour m’en sortir, mais aussi une amie. ☺


Téléchargez maintenant

Le kit de survie

Communication dans le Couple