Laurent et Michelle, 48 et 50 ans, Brest, Forfait Connexion

 

Couple heureux mangeant de la glaceLorsque Laurent et moi avions constaté que ni les mots ni les gestes ne passaient plus et qu’il nous était devenu insupportable même de rester ensemble dans la même pièce, nous nous sommes mis d’accord sur le fait que seule une thérapie pouvait nous aider. Tous nos espoirs reposaient sur cette dernière démarche pour sauver notre couple.

Notre quotidien à la maison était fait de frustrations et de colère, ce qui faisait qu’il suffisait que nous nous regardions pour créer de la tension et des disputes. C’était vraiment devenu invivable et pour moi encore plus car je gardais beaucoup de choses pour moi de peur d’envenimer davantage la situation. Je ne me sentais plus à ma place et Laurent lui, ne le réalisait même pas.

Même si nous attendions beaucoup de cet accompagnement, car nous avions choisi Myriam surtout pour les séances à distances à la base, les premières séances Skype étaient particulièrement difficiles. Certes, nous nous épargnions les trajets en voiture seuls tous les deux, donc des occasions de nous disputer encore, mais au final, l’atmosphère était tendue. Et réamorcer le dialogue était pénible, surtout pour des personnes qui n’arrivaient même plus à manger ensemble…

Même si c’était des séances vidéo, nous sentions vraiment la présence et le soutien de Myriam. Elle a réussi à baisser le niveau d’hostilité en restant neutre et en nous disant ce que nous avions, l’un et l’autre, besoin d’entendre. A aucun moment nous ne sommes sentis jugé, et c’est ce qui nous a permis d’apprendre petit à petit à communiquer à nouveau.

Certaines séances nous avaient permis d’extérioriser nos trop pleins de ressentiments et comment nous nous sentions l’un vis-à-vis de l’autre. Si nous étions seuls, cela aurait pu très vite dégénérer mais Myriam était là pour temporiser et nous aider à mieux exprimer nos sentiments pour être entendus et écoutés. Au bout d’un moment, nous avions réussi à parler plus librement et petit à petit à dépasser les reproches et à faire tomber le mur qui nous semblait infranchissable pour arriver de nouveau à nous comprendre…

Oui, aujourd’hui nous avons repris les habitudes comme manger ensemble, échanger sur nos journées mais le changement majeur a été d’arriver à nouveau à nous parler et à nous dire les choses. Je ne me retiens plus de peur de créer des conflits et lui se force un peu mais arrive, lui aussi, à extérioriser ses sentiments. On se parle sans toujours penser à « comment il/elle va encore rétorquer à ça ? », et c’est vraiment agréable. Passer du temps ensemble est de nouveau agréable et c’est quelque chose dont on n’avait même plus osé rêver il y a quelques mois.

Le meilleur enseignement de cet accompagnement est que le verbe « aimer » est avant tout un verbe d’action et que quelques fois, il faut se forcer un peu et mettre du sien car il y a certaines choses dans la vie à deux qui ne se font plus de manière spontanée et naturelle. Si nous voulons que ça marche, nous devons faire en sorte que ce soit le cas.

Même si se lancer n’est pas chose évidente pour tous, il y a énormément à apprendre et à gagner en faisant appel à un professionnel et à se faire accompagner. Grâce à la méthode et les exercices que Myriam nous donnait à faire durant comme hors séance, notre vie de couple s’est radicalement vue transformée et on est bien, mieux qu’avant, ensemble.


Téléchargez maintenant

Le kit de survie

Communication dans le Couple