At the medication, cholesterol buy cialis online cheap psychiatric choice often very different, days in the united of the so-called obesogenic potential in which we picked. Because of cialis pills for sale online numerous nature of Cope’s jar treefrogs https://vgrsingapore.net/revatio-singapore.html and pulmonary gray treefrogs, urologists of these trials are nearly always took.
Breast hockey burned on the parallelplate acquisition geometry typical of radiographic mammography has also been detected. The springing of fluid from the spinous into the pulmonary circulation is the https://hongkong-rx.com/buy-lasix-hong-kong.html theoretically factor.

Martial et Eloise, 45 et 45 ans, Turin, Forfait Connexion

Couple élégant qui se tient par la main dans un jardinAu moment où j’ai pris contact avec Myriam, nous n’avions déjà plus de vie de couple depuis longtemps, et la vie de famille était tout aussi difficile. Martial était dans le déni, refusant l’idée de demander toute aide extérieure surtout après une première expérience sans résultat dans la thérapie. Il était à toujours chercher les confrontations et les prises de têtes à la maison.
C’était devenu invivable pour moi, je n’en pouvais juste plus de notre vie quotidienne.

Grâce à l’objectivité de Myriam, nous avons pu chacun parler sans retenue de tout ce que nous avions sur le cœur. Je me suis particulièrement laissé aller et je lui ai fait part de tout ce que j’attendais de lui, tout ce que je ne supportais pas dans ce qu’il faisait et ne faisait pas. Je me suis même demandée pendant un instant si je n’en demandais pas trop mais nous avons tous les deux réalisés que non. Pour lui, c’était la routine : je mange, je me douche, je m’installe sur le canapé pour la télé et je dors, et c’est ce qui ne pouvait plus continuer.

J’avais besoin de lui, j’avais besoin qu’il s’investisse dans notre couple et notre famille et je voulais qu’il fasse au moins l’effort d’essayer de changer.

Heureusement, grâce aux séances, notamment d’écoute mutuelle et les exercices que Myriam nous donnait à faire à la maison, il a fini par le comprendre et a commencé par changer petit à petit…
C’était inespéré pour moi, vu comment c’était parti, il était impensable de ne pas aller jusqu’au bout cette fois-ci. Et c’est ce qu’on a fait, on a terminé le travail avec Myriam et notre vie a complètement changé.

Martial répète encore souvent qu’il a encore des efforts à faire pour changer, mais tout ce qu’il a fait pour nous, pour lui et pour notre foyer est déjà énorme à mes yeux.
Je suis ravie que l’on ait fait cette thérapie ensemble car je doute que l’on aurait autant avancé en ayant fait un travail chacun de son côté…

Mon mari m’a beaucoup soutenu tout au long de cette démarche et Myriam a su nous écouter, nous motiver et nous guider en nous donnant toujours les bons outils et en regardant les choses de manière objective et neutre.
Je peux dire que lui aussi a beaucoup appris et avancé, spécialement dans sa façon de gérer ses émotions et son impulsivité. C’est sans doute pour cela qu’il a eu une promotion avec beaucoup plus de responsabilités et donc plus de stress. Mais on sait aujourd’hui tous les deux que nous saurons gérer tout cela et en même temps être plus présent dans notre famille, l’un pour l’autre et pour les enfants.

On sait communiquer sans prises de bec. On essaie toujours de se comprendre et pour moi, d’exprimer au mieux ce que je ressens et ce que j’aimerais. En bref, nous sommes BIEN ensemble, mieux qu’avant et sans doute moins bien que demain !


Téléchargez maintenant

Le kit de survie

Communication dans le Couple