Aurélien, 32 ans, Luxembourg, Forfait Clarté

 

jeune homme et téléphoneAprès 6 mois dans une obscurité quasi totale et ne pesant que 50 kilos, j’allais vraiment très mal mais sans pour autant réussir à mettre le doigt sur le problème… C’est à ce moment-là que j’ai sauté le pas et pris contact avec Myriam.

Entre confusions, pensées sombres et un problème de poids certain, rien n’allait dans ma vie.

Quand ma compagne avait fini par me suggérer de suivre une thérapie, j’avoue que j’ai été plus que réticent. Mais après quelques séances Skype seulement, j’ai ressenti le changement…

En parallèle, Myriam m’avait conseillé de suivre la thérapie de groupe et grâce à ce tout, j’ai appris à reprendre petit à petit le contrôle de ma vie, de mes émotions et même de mon poids. J’ai aussi pu prendre du recul par rapport à ce que je vivais, ce qui me rongeait, notamment le décès de ma mère.
Au fur et à mesure que j’avançais dans mon accompagnement, j’entrevoyais les solutions, la manière de gérer les problèmes au lieu de faire une fixation et un blocage dessus.

Je me suis senti soutenu, écouté, épaulé et ce n’était pas comme parler à un mur car elle était présente, Myriam était là et il y avait un réel échange.

Il ne faut vraiment pas hésiter à demander de l’aide, surtout à un professionnel, à partir du moment où on sent que l’on n’y arrive plus seul. Oui, se protéger avec une carapace ça peut marcher pendant un certain temps mais dès que ce bouclier tombe, c’est fini et tout s’écroule…
En un an et demi, je suis aujourd’hui une toute autre personne… Je suis parti de tellement loin que même maintenant je n’arrive pas à réaliser où j’en suis rendu.

Je n’ai plus rien à voir avec la carapace vide que j’étais.

J’ai même changé de boulot, changé ma façon de m’alimenter mais aussi et surtout ma manière de faire face aux problèmes du quotidien. Je me donne du temps, je souffle, je profite de la vie, la mienne !


Téléchargez maintenant

Le kit de survie

Communication dans le Couple