Rencontres extra-conjugales : la fausse bonne idée !

 

Rencontre extra-conjugual, couple infidèle
 

L’infidélité se présente pour beaucoup de personnes infidèles comme une solution. Elles s’imaginent qu’entretenir une relation extraconjugale les aidera à sortir d’une situation qui ne leur convient pas. Elles pensent que l’infidélité est LA solution à leur problème. C’est pour elles une échappatoire. Je comprends pourquoi l’infidélité peut être perçue ainsi. Après tout, l’infidélité est pour beaucoup synonyme de surprises, de frissons et d’aventures. Tout d’un coup, alors que votre vie est engoncée dans le train-train quotidien, vous avez quelqu’un d’autre qui vous regarde différemment, qui vous désire et qui est la promesse d’une vie meilleure, moins ennuyeuse. D’une vie qui n’a pas les problèmes du quotidien. Avec votre amant(e), vous n’avez pas à penser à sortir la poubelle, à faire à manger (ou si vous le faites, c’est par plaisir, ce n’est pas une corvée !), à réparer ceci ou cela : vous êtes libre et les corvées quotidiennes peuvent même devenir un plaisir puisqu’elles sont teintées du secret excitant de l’infidélité.

Mais si l’on analyse cela plus profondément, vous voyez bien que cela part d’un mal-être au sein de la relation principale. L’infidélité est donc une recherche d’attention. Cela peut même parfois aller jusqu’à l’appel à l’aide. C’est ce que j’appelle « l’infidélité-électrochoc » : c’est l’infidélité qui est commise pour produire une réaction chez l’autre personne. La personne infidèle espère alors faire évoluer la situation et créer de l’incertain dans cette vie réglée comme du papier à musique.

Vers 40-50 ans, l’infidélité peut aussi se produire en réaction à ce que l’on appelle « la crise de milieu de vie ». Cette « crise » est en fait un moment de panique profond où l’on se dit que l’on a déjà vécu plus de la moitié de sa vie. C’est l’heure d’un premier bilan et comme nous sommes par nature insatiables, nous aspirons à toujours plus. Dès lors, vous êtes plus vulnérable à l’infidélité qui se présente encore une fois comme une recherche de solutions à un problème qui vous mine.

Le problème avec cette technique de l’infidélité comme solution, c’est qu’il y aura toujours d’autres choses à faire dans la vie, il y aura toujours de nouvelles contrées à explorer, il y aura toujours aussi des corvées à effectuer. Si vous n’attaquez le problème à sa source, vous vivrez dans un état de perpétuelle insatisfaction ou seule compte la satisfaction des plaisirs immédiats. La seule vraie solution se trouve donc en vous. C’est à vous d’identifier vos désirs et ce qu’il est possible de réaliser, car vous pouvez obtenir tout cela au sein de votre relation si vous apprenez ensemble à communiquer sur vos rêves et vos aspirations. L’infidélité ne réglera rien, elle ne fera que vous fragiliser encore plus. Pour en savoir plus sur cette thématique, n’hésitez pas à me contacter !  

 

Témoignages

Marianne, 38 ans, Amsterdam, Forfait Clarté

 » C’est quand j’avais fini par me demander si je ne devais pas arrêter d’essayer de m’investir dans une relation et si c’était, au final, fait pour moi, que je me suis décidée à prendre rendez-vous avec Myriam.  »

Laurent et Nicole, 55 et 57 ans, Lille, Forfait Connexion

 » Laurent et moi étions plongés dans une relation où régnaient l’incompréhension, l’isolement et une fuite en avant face à nos problèmes. C’est à ce moment que nous nous sommes décidés à prendre contact avec Myriam. Le fait, entre autres, que je ronfle beaucoup était devenu insupportable pour Laurent mais il ne me faisait pas part de sa frustration car la communication était devenue inexistante entre nous. « 

Aurélien, 32 ans, Luxembourg, Forfait Clarté

 » Après 6 mois dans une obscurité quasi totale et ne pesant que 50 kilos, j’étais au fond du gouffre… C’est là que j’ai sauté le pas et pris contact avec Myriam.
J’allais vraiment très mal mais je n’arrivais pas à mettre le doigt sur le problème. «