Comment refaire confiance ? | Le secret pour sauver son couple

 

 

L’autre question majeure est celle de la confiance (pour une petite vidéo explicative, c’est pas ici !). Comment refaire confiance à une personne qui vous a tant fait souffrir et qui vous a blessé(e) dans votre âme ? Vous vous jurez alors qu’on ne vous y reprendra pas à deux fois et que dorénavant la suspicion sera votre mot d’ordre.

Mais n’est-ce pas un peu fatigant d’être toujours sur vos gardes ? N’avez-vous pas envie quelquefois de profiter simplement de quelque chose sans être sur le qui-vive ? À un moment donné, vous allez devoir vous lancer. Réaccorder votre confiance est une étape obligatoire dans le processus de reconstruction. Mais rassurez-vous, cela n’arrivera pas du jour au lendemain. Cela est conditionné par un certain nombre d’actions concrètes, de paroles et de discussions. Votre partenaire doit comprendre à quel point il est difficile pour vous de refaire confiance. Il/Elle doit donc se monter patient(e) et ne pas vous presser dans ce sens, car cela ne fera que vous ralentir ou alors vous vous sentirez contraint(e) d’accéder à la demande de votre partenaire à contrecœur. Or la confiance s’accorde de tout cœur, sans arrière-pensées, sans filet de secours. C’est d’ailleurs ce qui est terrifiant dans le fait d’accorder sa confiance : l’on s’expose à être vulnérable encore une fois.

L’amour est un risque à prendre qui ne peut se concrétiser sans confiance. Petit à petit, vous allez donc devoir lâcher du lest et lorsque vous vous sentirez prêt(e), vous vous lancerez avec bonheur et plaisir. Même si vous avez rompu avec votre partenaire, vous devez apprendre à refaire confiance, car cela se répercutera sur toutes vos relations futures et vous vous exposez dès lors à ne plus jamais entretenir de relations signifiantes.

En tant que personne infidèle, vous êtes bien sûr partie prenante dans ce processus. Essayez de faire des actions concrètes pour rassurer votre partenaire. Ne vous sentez pas obligé à faire de grands gestes pour prouver votre amour. La confiance et l’amour résident dans les détails du quotidien. Rappelez-vous également que ce n’est pas à vous de dire quand votre partenaire doit vous faire confiance. Cela arrivera en temps et en heure lorsqu’il/elle pourra de nouveau vous faire confiance. En revanche, vous pouvez fixer vos limites clairement en disant par exemple que vous ne souhaitez pas lui montrer votre téléphone tous les soirs en rentrant pour vérifier qu’il n’y a pas de message de votre amant(e), car cela n’encourage pas la confiance, mais la suspicion et proposez ensuite une méthode alternative pour prouver votre bonne foi.

 

Et la sexualité dans tout ça ?

Les couples qui traversent l’épreuve de l’infidélité ont généralement un rapport troublé à leur sexualité durant cette période. Ils ont souvent du mal à se retrouver sur un terrain aussi intime que celui-ci. Les couples étant passés par là décrivent des images constantes qu’ils ne peuvent pas s’enlever de la tête. Ils voient leur partenaire avec leur amant(e), ils ne peuvent s’empêcher de comparer leur performance à celle de l’amant(e), même s’ils ne peuvent parfois qu’imaginer. Et surtout, il se peut que vous n’ayez absolument pas envie de livrer une partie aussi intime de vous-même à quelqu’un qui vous a fait tant souffrir.

Si la sexualité est une partie primordiale de la vie d’un couple, ce n’est pas l’unique élément d’une relation. Ainsi, je conseille aux couples qui traversent cela de prendre leur temps. C’est quelque chose qui viendra naturellement et qu’il ne faut surtout pas forcer. Surtout, ne faites rien parce que vous pensez que vous devez le faire : la décision vous appartient, même lorsque vous êtes en couple depuis des années. Commencez peut-être par des gestes tendres, des regards qui en disent long et des attentions délicates auxquelles votre partenaire sera réceptif.

Il se peut également que le manque de sexualité soit à l’origine de l’infidélité. Il faut dans ces cas-là comprendre pourquoi un tel blocage, surtout s’il n’existait pas avant et que votre partenaire ne se reconnaît pas comme asexuel(le) Dans ces cas-là, je vous encourage vivement à chercher de l’aide auprès de quelqu’un qui pourra vous guider.

À l’inverse, une sexualité débridée peut être un signe de mal-être dans le couple dans la mesure où elle est utilisée comme une arme pour combattre l’infidélité. Elle ne devient alors qu’un moyen de détourner l’attention pour ne pas avoir à s’occuper de la reconstruction de votre couple. Bien entendu, vous êtes seul(e)s capable de savoir ce que vous considérez comme une sexualité saine ou non. N’hésitez pas en tous cas à vous faire aider lors de cette période troublée.

 

Réapprendre à s’épanouir dans l’amour

Tomber amoureux(se) est relativement facile. Vous rencontrez quelqu’un, ça match, vous sentez l’étincelle proverbiale entre vous et tout est rose pendant un temps. C’est la fameuse transparence des cœurs dont nous avons parlé plus haut. Mais ce qui est compliqué, c’est de transformer cette étincelle fugace en flamme durable. Les personnes qui traversent l’épreuve de l’infidélité sont conscientes de cela si elles font le travail dont nous avons parlé tout au long de ce dossier. Vous apprenez dès lors à chérir ce que vous preniez pour acquis. Vous apprenez aussi à communiquer efficacement pour que votre partenaire soit une aide précieuse à vos côtés et non une contrainte. Il/Elle devient un(e) véritable allié(e) au quotidien : vous êtes désormais dans le même camp. Former une équipe de choc avec votre partenaire vous aidera non seulement à vous épanouir en amour, mais surtout dans votre vie de tous les jours.

Si vous suivez la formation que je vous propose, vous apprendrez qu’il est important de cultiver l’amour au quotidien. Vous apprendrez aussi qu’il ne faut pas tout mettre sur le dos de l’amour. L’amour est une condition nécessaire, mais non suffisante pour vivre une relation épanouissante. Il faut en effet à tout prix vous détacher du mythe que l’amour fait tout, cela demande au contraire beaucoup de travail, réel et émotionnel, que je vous apprends à réaliser dans cette formation.

N’hésitez pas à partager ce dossier sur vos réseaux sociaux afin d’aider le plus de monde possible autour de vous. 

Témoignages

Géraldine, 64 ans, Paris - Forfait Clarté et séances UNIK

 » Au moment où j’ai décidé de prendre contact avec Myriam Bidaud, nous seulement j’étais insomniaque et ce depuis le décès de ma mère il y a 5 ans, mais je ne me sentais plus capable d’assumer mon rôle de mère.  »

Nathalie et Eric, 35 et 41 ans, Brignais - Forfait Connexion

 » Nous avons contacté Myriam alors que notre couple s’était comme essoufflé. Nous ne faisions plus attention l’un à l’autre, comme si nous avions déserté notre couple. On vivait à deux, chacun de son côté. L’événement déclencheur a été une grosse discussion lors de laquelle Nathalie m’a dit « Fais comme tu veux, je m’en fous ». La réalité était que Nathalie ne savait plus si elle voulait être avec moi mais qu’elle avait encore moins envie de quelqu’un d’autre. « 

Marie, 54 ans, Besançon – Forfait Clarté

 » Avant de me lancer et de prendre rendez-vous avec Myriam, j’avais l’impression de vivre dans un espace figé, et je ne savais pas du tout quoi faire pour me sortir de là.
Ne sachant pas vraiment ce qu’était le coaching, je me suis juste lancée car je trouvais la démarche intéressante. «