Faut-il avouer l’infidélité ou pas ?

 

 

 

Un bon nombre de personnes infidèles pensent que ce qui ne se sait pas ne peut pas faire de mal. Elles justifient alors leur silence vis-à-vis de l’infidélité en se disant qu’elles ne veulent finalement pas faire de mal à leur partenaire. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette technique peut parfois être la bonne si et seulement si vous arrivez à changer tous les aspects de votre couple qui sont dysfonctionnels. Mais sachez que le moyen le plus efficace de surmonter l’infidélité est encore d’avouer…

En effet, même avec toutes les précautions du monde, vous ne pouvez jamais être sûr(e)s que votre infidélité ne sera jamais découverte ! Et croyez-moi, la situation est bien pire lorsque le partenaire trompé découvre l’infidélité fortuitement. Vous savez, j’en suis sûre, à quel point il est facile d’être suspicieux.se en amour : le portable de votre partenaire sonne trop souvent, il/elle est de plus en plus fuyant(e), son parfum change, une mèche de cheveux est découverte… Ce sont autant de signes qui peuvent insinuer le doute en votre partenaire. Aussi, par respect pour votre partenaire, est-il préférable d’avouer sans chercher à minimiser ce qu’il s’est passé. Qui plus est, s’il/elle découvre cela plusieurs mois/années après, il/elle remettra tout ce que vous avez vécu en question. Tous ces mois/années passées ne seront qu’un gros mensonge. En fait, plus vous attendez plus la douleur est intense et plus la reconstruction est compliquée. Autrement dit, n’attendez plus ! Il est temps de parler à votre partenaire… Je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous sur la découverte de l’infidélité pour aller plus loin.

 

 

C’est également le seul moyen de repartir sur de bonnes bases. C’est là que va commencer la reconstruction de votre couple. Vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était et espérer que le problème se règle tout seul. Vous devez prendre vos responsabilités et reconnaître vos torts. Vous allez devoir y consacrer beaucoup de temps et beaucoup d’énergie, mais sachez que le jeu en vaut la chandelle !

Si vous avez des doutes sur la fidélité de votre partenaire, n’hésitez pas à lui en parler ! C’est le seul moyen pour tirer les choses au clair et obtenir des réponses. Pour vous aider à déterminer si votre relation court le risque d’une infidélité, j’ai imaginé ce TEST que vous pouvez télécharger et faire chez vous ! Vous pouvez compléter ce test, d’abord seul(e), puis utiliser vos réponses comme base de discussion pour parler de vos craintes. J’ai également fait cette vidéo : « Mon conjoint me trompe, que faire ? » que je vous invite à regarder.

 

 

 

 

 

Un bon nombre de personnes infidèles pensent que ce qui ne se sait pas ne peut pas faire de mal. Elles justifient alors leur silence vis-à-vis de l’infidélité en se disant qu’elles ne veulent finalement pas faire de mal à leur partenaire. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette technique peut parfois être la bonne si et seulement si vous arrivez à changer tous les aspects de votre couple qui sont dysfonctionnels. Mais sachez que le moyen le plus efficace de surmonter l’infidélité est encore d’avouer…

En effet, même avec toutes les précautions du monde, vous ne pouvez jamais être sûr(e)s que votre infidélité ne sera jamais découverte ! Et croyez-moi, la situation est bien pire lorsque le partenaire trompé découvre l’infidélité fortuitement. Vous savez, j’en suis sûre, à quel point il est facile d’être suspicieux.se en amour : le portable de votre partenaire sonne trop souvent, il/elle est de plus en plus fuyant(e), son parfum change, une mèche de cheveux est découverte… Ce sont autant de signes qui peuvent insinuer le doute en votre partenaire. Aussi, par respect pour votre partenaire, est-il préférable d’avouer sans chercher à minimiser ce qu’il s’est passé. Qui plus est, s’il/elle découvre cela plusieurs mois/années après, il/elle remettra tout ce que vous avez vécu en question. Tous ces mois/années passées ne seront qu’un gros mensonge. En fait, plus vous attendez plus la douleur est intense et plus la reconstruction est compliquée. Autrement dit, n’attendez plus ! Il est temps de parler à votre partenaire… Je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous sur la découverte de l’infidélité pour aller plus loin.

 

 

C’est également le seul moyen de repartir sur de bonnes bases. C’est là que va commencer la reconstruction de votre couple. Vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était et espérer que le problème se règle tout seul. Vous devez prendre vos responsabilités et reconnaître vos torts. Vous allez devoir y consacrer beaucoup de temps et beaucoup d’énergie, mais sachez que le jeu en vaut la chandelle !

Si vous avez des doutes sur la fidélité de votre partenaire, n’hésitez pas à lui en parler ! C’est le seul moyen pour tirer les choses au clair et obtenir des réponses. Pour vous aider à déterminer si votre relation court le risque d’une infidélité, j’ai imaginé ce TEST que vous pouvez télécharger et faire chez vous ! Vous pouvez compléter ce test, d’abord seul(e), puis utiliser vos réponses comme base de discussion pour parler de vos craintes. J’ai également fait cette vidéo : « Mon conjoint me trompe, que faire ? » que je vous invite à regarder.

 

 

Témoignages

Sabine, 52 ans, Stockholm, Forfait Clarté

 » Au moment où j’ai décidé de prendre contact avec Myriam, j’étais plongée dans l’incertitude, vis-à-vis de mon couple car ça n’allait pas fort avec mon mari, mais aussi au niveau personnel car il y avait pas mal de choses dans ma vie, que je n’arrivais pas à aborder avec les personnes qui comptaient pour moi, et qui me pesaient.  »

Sylvain et Aurélie, 30 et 34 ans, Milan, Forfait Connexion

 » C’est quand nous avons réalisé qu’il nous était devenu impossible de communiquer sans nous disputer et que nous étions comme des inconnus l’un pour l’autre que nous avons décidé de prendre contact avec Myriam. « 

Thomas, 26 ans, Montréal, Forfait Clarté

 » Avant de prendre contact avec Myriam, je ne faisais que subir ma vie. Il y avait les problèmes avec mon père, l’éternelle remise en question et cerise sur le gâteau, le manque de confiance en moi.
Je me sentais coincé et impuissant et je n’avais ni l’énergie, ni l’envie de faire quoi que ce soit… «