Tout d’abord, qu’est-ce que la solitude ? Vous êtes-vous déjà senti(e) seul(e) même quand vous étiez entouré(e) ou avec votre conjoint(e) ? La solitude est un sentiment souvent associé à quelque chose de négatif, mais comme vous le savez dans la vie, tout est une question de perception !

La solitude est un moment précieux qui, si bien utilisé, peut apporter à votre vie beaucoup de positif. L’objectif de cet article n’est pas simplement de répondre à la question « que faire quand on est seul(e) » et de vous aider à trouver des « distractions » pendant vos moments de solitude. Non, nous allons prendre à bras le corps ce « problème » de solitude et, créer des moments dédiés à vous, où vous serez le seul centre d’intérêt. Qui sait, peut-être même que vous ne pourrez plus vous en passer !

 

Pourquoi se sent-on seul(e) ?

Alphonse de Lamartine a dit, « un seul être vous manque, et tout est dépeuplé »… Pourtant aujourd’hui, malgré toutes les applis qui se trouvent sur nos téléphones pour communiquer plus facilement avec amis et famille, malgré les réseaux sociaux, les sites de rencontres…, ce sentiment de solitude se manifeste quand quelqu’un ou que quelque chose vient à nous manquer, mais surtout quand nous nous retrouvons face à nous-même.

Effectivement, la solitude est peut-être liée à une perte. Peut-être avez-vous perdu quelqu’un ou une relation qui vous apportait quelque chose qui vous semblait essentiel dans votre vie. C’était peut-être de l’amour, de la distraction, de la sécurité, de la reconnaissance, du soutien… Il est tout à fait naturel de souffrir de cette perte, car chaque « perte », petite ou grande, laisse un vide à combler. 

Résultat : vous ne pouvez plus compter sur cette relation pour trouver la satisfaction que vous recherchez (peu importe sa forme) et vous souffrez d’un manque. Celui-ci est souvent lié à un attachement que vous aviez pour cette chose ou cette relation. Il en résulte un sentiment de morosité, de tristesse…

La raison : l’oubli de soi ! Ce n’est pas de votre faute, nous avons tous été conditionnés depuis notre naissance pour nous oublier pour le bien de l’autre. Cependant, l’oubli de soi est loin d’être un atout pour entretenir des relations saines. Celui qui donne tout le temps s’attend à une certaine reconnaissance, ce qui provoque chez lui un sentiment de pouvoir. Tandis que celui qui reçoit tombe dans une certaine dépendance. L’oubli de soi n’est pas bénéfique ni à celui qui donne, ni à celui qui reçoit.

Beaucoup de personnes ont tendances à répéter le même schéma dans les relations qu’ils entretiennent, pensant que la plus belle preuve d’amour c’est de faire passer le bonheur de l’autre en premier, sans comprendre pourquoi au final, ils souffrent toujours de « l’abandon » de l’autre, alors qu’ils leur ont tout donné. Rassurez-vous, une fois que vous aurez réalisé l’erreur que vous faites (de vous oublier), il est beaucoup plus facile d’échapper à ce cercle vicieux.

 

Être seul(e), c’est être avec soi-même ! 

Et ça, on l’oublie souvent ! Beaucoup d’entre nous trouvent plus de satisfaction à rendre les autres heureux… Et finissent malheureusement par s’oublier. Ils se posent la question « que faire quand on est seul(e) » car ils ont l’impression que leur vie n’a plus de sens, sans l’autre.

Sachez que vous êtes et vous resterez en tout temps la personne la plus importante de votre vie ! Ce n’est pas une phrase à prendre à la légère. Mettre votre existence dans les mains d’autrui, leur donner la responsabilité de vous rendre heureux, c’est également leur donner le pouvoir de créer un tel manque dans votre vie.

On s’efface parfois dans une relation en donnant la priorité à l’autre pour une ou plusieurs raisons : pour ne pas être jugé ou critiqué, par culpabilité, pour plaire, par peur de faire du mal à l’autre… Au bout du compte, on finit par se sentir coupable ou fautive quand on se recentre sur ses propres besoins ou envies. Malheureusement, les personnes qui s’oublient sont parfois ‘abandonnées’ par l’autre. Celles-ci sont d’autant plus anéanties par la perte de l’autre, car ils ont tout donné, tout fait, tout sacrifié pour l’être aimé … Et surtout, ils ont oublié que ce qui compte vraiment c’est leur bonheur à eux, mais ils n’en ont pas fait une priorité. Apprenons de cette leçon, et recentrons-nous sur le plus important : être bien avec soi-même.

Nous allons à présent répondre à la fameuse question « que faire quand on est seul(e) », et vous donner quelques exemples d’activités à faire pour vous aider à vous épanouir en charmante compagnie, avec quelqu’un qui ne vous laissera jamais tomber, la personne avec qui êtes uni(e) à vie, que vous le vouliez ou non : vous-même !

 

Prenez soin de vous

À quand remonte la dernière fois que vous avez pris soin de vous ? Prendre soin de soi peut se faire de différentes façons, libre à vous de choisir celle qui vous convient le mieux :

  • Un massage dans votre spa préféré
  • Une nouvelle coupe, une nouvelle couleur de cheveux
  • Se préparer un bain moussant avec bougies et musique relaxante
  • Faire du shopping (qui a dit que l’argent ne faisait pas le bonheur ?)
  • Cuisiner votre plat préféré
  • Partager une soirée avec votre meilleur(e) ami(e) autour d’un verre

La seule chose à retenir, c’est de profiter de ces moments et ne pas faire de compromis sur les petites choses qui vous permettent de prendre soin de vous. Prenez ce moment, même si votre agenda est chargé ; vous le méritez bien ! Prenez du temps pour vous est la bonne chose à faire quand vous êtes seul(e).

Se former

Si vous êtes du genre à passer des heures devant l’écran quand vous avez du mal à vous endormir par exemple, pensez à suivre une formation ! Oui, j’ai bien dit une formation !

Internet regorge d’informations utiles et souvent gratuites sous forme d’articles, de livres audios, ou de vidéos ! Utilisez ces moments d’insomnies pour regarder des vidéos de formations sur des sujets qui vous intéressent, qui touchent à votre domaine d’expertise par exemple. C’est l’occasion rêvée pour apprendre de nouvelles choses, et dans les pires des cas, vous tomberez de sommeil, et ce n’est pas plus mal !

Le sport

Non, il ne s’agit pas forcément de perdre les petits poignets d’amour, de devenir influenceur sur Instagram ou de s’abonner à la salle de sport la plus proche, ou encore vous inscrire au prochain marathon. Allez-y tout simplement à votre rythme ! Qu’est-ce qui vous ferez plaisir ? Vous balader dans le parc quelques heures par semaine ? De la marche rapide pour regagner la forme sans vous mettre la pression ? Vous connaissez bien sûr tous les avantages à pratiquer un sport, nous n’allons pas les détailler, mais rappelez-vous que 6 minutes de marche rapide par jour augmentent de 30 % vos endorphines ! L’exemple parfait d’un petit bonheur à portée de main…

Sortir seul(e)

Souvent quand on est seul(e), on préfère commander son repas à emporter que de rester en terrasse et profiter du soleil… ou encore on attend la sortie de la dernière série à la mode au lieu de s’offrir un cinéma. Tant de gâchis, n’est-ce pas ? Pendant cette période de dite solitude (avec vous-même), il est important de revoir ses limites. Il n’y a absolument aucun mal à réserver une table au restaurant pour une seule personne. Choyez-vous dans la mesure de vos moyens bien sûr ! Vous n’avez besoin de personne d’autre pour passer un bon moment, et être seul(e) n’est pas être une excuse pour passer à côté des bons moments. Les plus audacieux oseront s’acheter un billet d’avion pour faire un beau voyage, les souvenirs seront encore plus mémorables !

Se fixer des objectifs

Le temps file à toute vitesse, tout le temps ! Profitez de vos moments avec vous-même pour vous fixer des objectifs, des buts à atteindre. C’est un excellent moyen de vous « remettre en avant » et de garder vos yeux rivés sur vous. Quels sont vos buts dans la vie ? Quelles sont les choses les plus folles que vous n’avez jamais osé faire de peur d’être jugé ? Prenez une feuille vierge, et écrivez-les toutes, sans censure ! Vous en valez la peine ! Ensuite, fixez-vous des objectifs sur le court, moyen et long terme ! Sachez que rien n’est immuable, vos envies peuvent évoluer au cours des mois et des années, mais les plus importants resteront sur cette liste et de les avoir écrits vous permettra de ne pas perdre de vue les plus importants.

Vivre le moment présent

Profitez de la vie à chaque instant, c’est beaucoup plus facile qu’on ne le croit. Au lieu de vous morfondre sur des chansons nostalgiques, choisissez plutôt des morceaux qui font bouger. Mettez le son à fond, et laissez-vous aller, il n’y a pas de mal à être heureux seul ! Dansez autant que vous voulez, personne ne sera là pour vous juger.

Si vous n’êtes pas du genre à danser, alors préférez-vous peut-être prendre un moment pour contempler les étoiles, ou humer l’air avec de la bonne musique. Essayez de déconnecter, éteignez votre portable, votre télé, et savourez un petit tête-à-tête avec vous-même. Mais surtout restez connecté(e) au présent, sentez et vibrez au grès de vos sensations, prenez conscience de la vie en vous 🙂

Finalement, à la question ‘que faire quand on est seul(e)’, la meilleure réponse est de faire ce dont vous avez envie, et surtout de prendre plaisir à le faire, en conscience !

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Partagez cet article !