Je le vois dans bien des couples que j’ai pu accompagner jusqu’ici, l’infidélité n’est pas une chose qui n’arrive qu’aux autres.
Alors, lorsque cela se produit dans notre couple et que c’est nous qui avons fauté, que doit-on faire ?

La question plus que délicate à laquelle nous allons essayer de répondre aujourd’hui est « faut-il avouer son infidélité ou pas ? ». Il y a beaucoup de choses à prendre en considération avant de prendre sa décision.

Nous allons voir ensemble, dans cette vidéo que je vous invite à regarder, les choses à faire et à ne pas faire, les raisons qui pourront nous pousser à en parler à notre conjoint, il y en a bien sûr de bonnes comme de mauvaises et les questions à véritablement se poser avant de prendre sa décision…

 

La vidéo YouTube

 

Prendre et assumer les responsabilités de ses actes

Bien sûr, le fait d’avoir été infidèle à son conjoint est totalement blâmable, mais est-ce, par exemple, une erreur fortuite du passé qui ne s’est produit qu’une fois ou est-ce quelque chose qui se passe encore à l’heure où l’on parle ? Alors, la première question est donc de savoir quel type d’infidélité a été commis.

Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’il y a des situations où la question ne se pose même pas, qu’il n’y pas à hésiter et avouer son infidélité à l’autre. Comme par exemple, quand la découverte par votre conjoint est imminente ou quand cette infidélité va avoir des conséquences sur votre vie, sur celle de votre conjoint ou tout simplement sur votre couple : l’arrivée d’un enfant par exemple, ou encore une exposition possible à une maladie…

Dans le cas alors où, l’infidélité a été commise, soit il y a très longtemps et est bel et bien fini, ou encore que ce n’était qu’une erreur qui ne s’est passée qu’une fois et il ne s’est plus rien passé depuis, il est primordial de se poser la question : pourquoi, véritablement, ai-je envie d’avouer ce qui s’est passé à mon conjoint ?

Il faut savoir qu’il y a beaucoup de mauvaises raisons qui pourraient nous tenter d’avouer notre infidélité.
Comme par exemple, partager le poids de son fardeau, tout simplement, ce qui est une très mauvaise raison car c’est quelque chose que l’on a fait, seul(e), et alors, il faut en assumer pleinement les conséquences et la responsabilité.
On peut également vouloir en parler à l’autre pour le secouer, se venger, lui faire du mal… Or, tout dire à son conjoint dans cette perspective peut, non seulement être destructeur pour une relation, mais c’est également ne pas adresser le problème au bon endroit.

 

Déterminer les raisons véritables de cette infidélité

Une infidélité n’arrive pas comme ça, par hasard, dans une relation.

Cela peut être parce que l’on n’est pas bien depuis un certain temps dans sa relation, que l’on ne s’est pas suffisamment positionné dans son couple, que les non-dits se sont accumulés et que le sentiment d’inconfort a fini par laisser place à un sentiment de non-appartenance.

Dans un cas comme dans un autre, l’infidélité est survenue car c’était une façon, certains la verront même comme une « solution », d’esquiver le problème car on ne se sent pas prêt(e) à en parler, car on ne se sent pas à notre place… On peut trouver de multiples raisons à cela et c’est justement là qu’il est important de prendre les choses sur soi et mettre en place un certain nombre d’actions pour faire évoluer la situation.

 

Quand en parler ?

Alors, il y a également beaucoup de circonstances où cette fois, il est important d’en parler à son partenaire et oui, d’arrêter les mensonges.

Quelles sont-elles ?

– Quand la découverte est imminente. Dans ce cas-là, dites à l’autre ce qu’il y a à dire, il ne s’agit pas non plus de lui faire un récit descriptif et détaillé, mais le faire de manière claire et authentique.

Il est primordial de pouvoir en parler avec le plus d’authenticité possible, et cela que vous souhaitiez ou non reconstruire votre couple, car cela va vous permettre d’avancer et de faire évoluer les choses et ne pas rester au même point indéfiniment.

– Quand les doutes s’installent dans votre couple et que votre conjoint vous questionne. A ce moment-là, prenez la perche qu’il/elle vous tend et levez le voile car vous n’allez pas lui mentir et le berner éternellement.

Bien entendu, la période qui va suivre sera douloureuse et éprouvante pour tous les deux, mais ce qui compte, c’est que vous allez pouvoir tous les deux, ensemble ou chacun de son côté par la suite, cela dépend des perspectives de chaque couple, avancer et pour certain, aller vers une relation plus ajustée, plus épanouissante à deux.

 

En tous cas, il est plus qu’important de faire face, de son côté dans un premier temps, à ses actes, de se poser les bonnes questions avant de faire quoi que ce soit, de poser un acte après l’autre en mesurant bien les conséquences de chacun d’entre eux, et enfin d’avancer, seul(e) ou ensemble, bien sûr la décision vous revient pleinement.

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

 

Partagez cet article !